Suivez-nous

Disney Plus : toutes les infos et les actualités sur la plateforme

Dévoilé en novembre 2019, Disney Plus (ou Disney+) ambitionne de devenir un des poids lourds du secteur du streaming vidéo en entrant en concurrence directe avec le leader Netflix. Pour cela, le service mise sur un catalogue très bien fourni et le rachat de nombreuses franchises à succès. Retour sur un service ambitieux qui risque bel et bien de bouleverser tous les codes du marché.

Disney Plus logo

Dernières actualités Disney Plus

Histoire du service Disney Plus

Disney studio d’abord, puis les parcs d’attraction

Disney Plus reste encore un service de streaming particulièrement récent, si bien qu’il n’a pas le passif de Netflix et de la faculté de ce dernier à prendre le tournant du digital avec succès. Mais si la plateforme en elle-même est très récente, il ne faut pas oublier que c’est le géant Disney qui se cache derrière —et que la société pourrait bel et bien réussir le défi du streaming vidéo avec succès.

À l’origine, Disney voit le jour en octobre 1923 sous le nom de Disney Brothers Studios. Les deux frères Walt et Roy Disney s’installent alors en Californie pour produire une série de courts métrages d’animation baptisée Alice Comedies. La firme grandit au fur et à mesure des courts métrages puis des longs métrages sur lesquels elle s’attelle. C’est durant cette période que l’entreprise dévoilera les célèbres Blanche-Neige et les 7 nains, Fantasia ou encore Coquin de printemps.

Disney se diversifie quelques années plus tard, lors de l’ouverture du premier parc Disneyland en Californie en 1955, soit un peu plus de 30 ans après la création de l’entreprise. Un deuxième parc ouvre peu après, avant que Walt Disney ne disparaisse d’un cancer en 1966. Entre ces années et 2019, Disney ne cesse de se développer plus largement, ouvrant d’autres parcs à thème dans le monde et signant un contrat avec la chaine McDonald’s afin de proposer des jouets dans les menus Happy Meals. Il aura fallu attendre longtemps avant de voir le géant venir avec Disney Plus.

Pixar, Marvel, Lucasfilm et 21th Century Fox…

En 1997, la firme signe un accord avec Pixar afin de produire des films d’animation, achetant du même coup 5% du capital des studios. C’est dans les années 2000 que le rachat sera complet et annoncé par Disney pour environ 7,4 milliards de dollars, pour moitié via un échange de titres. On notera que Steve Jobs, fondateur d’Apple, disposait alors de 50,6% de Pixar, ce qui faisait de lui l’actionnaire majoritaire de la firme. Ses parts dans le groupe Disney passent à 7% et il hérite d’un siège au conseil d’administration de la firme américaine.

Toy Story 4

© Pixar

Disney réalise aussi plusieurs acquisitions majeures qui lui permettront d’occuper la place qu’il a aujourd’hui dans l’univers du cinéma. La société américaine obtient un accord qui lui permet de racheter l’éditeur Marvel Comics en 2009 pour plus de 4,3 milliards de dollars. Avec cette acquisition, elle se dote de tout l’univers Marvel et de héros particulièrement populaire auprès du grand public comme Iron Man, Black Widow ou encore le fameux Hulk.

Trois ans plus tard, Disney annonce le rachat de Lucasfilm pour 4 milliards de dollars. L’acquisition de la licence comprend des films tout aussi populaires comme le MCU : Star Wars et Indiana Jones. Autant de contenus qui vont pouvoir par la suite permettre à Disney Plus de se distinguer.

Au cours de l’année 2019, Disney s’est offert la 21th Century Fox pour un montant de 71,3 milliards de dollars, société gigantesque qui comprend, entre autres, le National Geographic et 20th Century Fox Television.

Néanmoins, c’est deux ans plus tôt que Disney a annoncé qu’elle amorçait un virage vers le streaming vidéo. Il aura donc fallu deux années à la firme et son patron Bob Iger pour que le projet Disney Plus voie finalement le jour le 12 novembre 2019 aux USA. Comme on s’y attendre, le positionnement de la plateforme de streaming se veut familial et grand public, une ligne rouge qui se veut beaucoup plus condensée que celle de Netflix, dont les genres de productions sont assez variables.

Le lendemain de son lancement, le service Disney Plus revendiquait déjà plus de 10 millions d’abonnés, un chiffre à nuancer tout de même puisque le service de streaming offre un an de gratuité aux abonnés de l’opérateur télécom Verizon aux États-Unis.

La plateforme de streaming Disney Plus vise pas moins de 60 à 90 millions d’abonnés d’ici 2024. En comparaison, Netflix comptabilisait pas moins de 158 millions d’abonnés dans le monde en 2019.

Films les plus populaires sur Disney Plus

Si Netflix base une très large partie de sa stratégie sur la création de contenus originaux, Disney Plus a d’autres avantages qui peuvent lui permettre de concurrencer le géant américain. Contrairement à ce dernier et à ses séries originales, la firme de Bob Iger (qui a depuis quitté le navire) a de quoi s’appuyer sur des contenus qu’elle possède déjà et dont elle n’a pas à racheter les droits.

Cet avantage concerne principalement les films, un point où Netflix est justement parfois critiqué par les utilisateurs. Certains de ces derniers jugent effectivement que la plateforme ne propose pas assez de longs-métrages récents, de classiques ou autres. Disney Plus pourra définitivement s’appuyer sur les nombreuses franchises dont il dispose actuellement.

Logiquement, Disney Plus organise ses contenus sur sa plateforme selon la popularité des franchises qu’ils possèdent. Sur l’interface de la plateforme de streaming, on peut donc voir la mise en avant des films Disney, Pixar, Marvel, Star Wars et National Geographic. À son lancement, le service américain proposait 400 films, dont 100 longs métrages assez récents et 7 500 épisodes de séries. C’est moins que Netflix, mais toutefois beaucoup plus qu’Apple TV Plus qui ne bénéficiait que d’une dizaine de contenus, certes originaux, à son lancement.

Parmi ces contenus, beaucoup de classiques comme les films d’animation de Disney ainsi ceux de Pixar, mais aussi l’entièreté des épisodes de la série Les Simpson, une diffusion rendue possible grâce au rachat de la Fox en 2019.

Mais ce n’est pas parce que Disney Plus mise sur les contenus qu’il possède qu’il ne prévoit pas de se tourner vers le contenu original. D’ailleurs, la plateforme de streaming a eu droit dès son lancement à la diffusion de The Mandalorian, une série en live-action dédiée à l’histoire d’un chasseur de primes. Le service prévoit aussi de réaliser de nombreux reboots de films cultes ou de live-action de dessins animés comme La Belle et le Clochard. De nombreux inédit devraient voir le jour dans les mois et les années à venir.

Plus globalement, plus de 7 500 épisodes de séries et 500 films sont au programme sur le service de streaming Disney Plus.

Star Wars The Mandalorian

© Disney

Les fonctionnalités de Disney Plus

Le partage d’écran sur Disney Plus

Côté fonctionnalités, la plateforme de streaming Disney Plus offre les mêmes options que la majorité de ses concurrents. Toutefois, il convient d’apporter quelques précisions par rapport au partage d’écran, un service qui diffère souvent entre les différents concurrents présents sur le marché international.

Pour ce qui est de Disney Plus, le service permet de disposer de sept profils différents pour une diffusion sur quatre écrans simultanément. Disney s’est tout de même voulu plus sévère que Netflix à propos du partage de compte. Durant plusieurs années, ce dernier a encouragé la pratique auprès de ses utilisateurs avant de préciser, après une rumeur sur une potentielle interdiction, que le partage de compte faisait l’objet d’observations. Aucune décision a ce sujet n’a été prise du côté de Netflix, là où Disney s’est voulu plus strict. Avant même le lancement du service, la société avait déclaré qu’elle se laisserait la possibilité de suspendre ou de résilier les comptes des utilisateurs si les conditions ne sont pas respectées. Lesdites conditions indiquent au sujet du partage de compte que chaque personne ne doit pas donner des indications comme son mot de passe ou nom d’utilisateur à des personnes tierces.

La 4K sur Disney Plus

L’autre option qui peut importer aux utilisateurs de Disney Plus est la présence de la 4K. Compte tenu de la volonté de l’américain de concurrencer le leader Netflix, il est difficile —encore une fois, de ne pas comparer les deux plateformes de streaming. Sur ce dernier, seuls les utilisateurs ayant fait le choix de l’abonnement Premium à 15,99 euros par mois peuvent profiter de la 4K sur certains contenus.

Pour Disney Plus, tous les utilisateurs —peu importe leur abonnement, ont droit à la 4K sur une sélection de contenus disponibles sur la plateforme de streaming.

Les appareils compatibles avec Disney Plus

Difficile d’évoquer Disney Plus sans mentionner la comptabilité du service de streaming avec les différents appareils disponibles. Sur ce point, la plateforme américaine reste basique et offre une disponibilité depuis une application disponible sur smartphone (iOS et Android) et sur tablette. Sinon, les utilisateurs peuvent profiter d’un accès via un navigateur web, les téléviseurs connectés (Android TV, Samsung, LG, Apple TV et autres), les consoles PS4 et Xbox One, les Fire Stick TV d’Amazon ou encore Roku et les box Canal+.

Pour ce qui est de Canal+, la chaîne a annoncé un accord de distribution avec Disney Plus en décembre dernier. Outre le fait d’en profiter via un accès direct (application Disney+ ou navigateur web), les intéressés profiteront du distributeur exclusif tout en étant inclus pour les abonnés aux packs Intégrale, Intégrale+ ou encore Ciné Séries.

Dans le cadre de l’offre Ciné Séries, les utilisateurs auront accès à Canal+, Netflix, OCS et Disney Plus pour 36,90 euros par mois sans engagement grâce à la promotion (l’offre revient habituellement à 49,90 euros par mois). Compte tenu des accords de Canal+, les utilisateurs auront la possibilité d’accéder à des films récents.

Au niveau de l’interface, Disney Plus prévoit d’épouser les codes semblables à la majorité des plateformes de streaming. Les contenus devraient être divisés en différentes rubriques propres aux filiales de la société américaine : on retrouve donc Disney, Pixar, Marvel, Star Wars ainsi que National Geographic. Le service de streaming sera aussi en mesure de proposer des contenus adaptés aux recommandations de chacun ainsi qu’une liste de séries et films à voir et d’originaux.

Les prix du service Disney Plus

Le service de streaming Disney Plus n’est pas encore disponible en France. Il fera son arrivée dans l’hexagone et d’autres pays à la date du 24 mars 2020. Lancé aux États-Unis déjà au mois de novembre 2019, le service coûte 6,99 dollars par mois ou 69,99 dollars par an.

Les tarifs en France sont officiels et on constate déjà que la firme casse les prix par rapport à ses concurrents, principalement Netflix. Pour sa part, ce dernier propose trois forfaits baptisés Essentiel, Standard HD et Premium Ultra HD. Les tarifs sont de 7,99 euros par mois, 11,99 euros par mois et 15,99 euros par mois. C’est ce dernier qui permet aux utilisateurs de bénéficier de 4 écrans à la fois et du Full HD en 1 080p et Ultra HD (4K). Les vidéos sont téléchargeables sur 4 smartphones et tablettes.

Disney Plus sera commercialisé à 6,99 euros par mois en France ou 69,99 euros par an pour 4 écrans en simultané et certains contenus en ultra haute définition. Le patron de Disney, Bob Iger, l’avait d’ailleurs annoncé avant le lancement, précisant que la plateforme serait accessible.

Dans l’hexagone, Canal+ proposera également une offre qui inclus l’accès à tous les contenus de Disney Plus. Les plus fans de séries pourront profiter des contenus de Canal+, Netflix OCS et Disney+ pour 36,90 euros par mois grâce à l’offre Ciné Séries de la chaîne française.

Aux USA, les prix sont les mêmes avec un abonnement à 6,99 dollars par mois ou 69,99 dollars par an. Dans le pays, il existe également une offre complète à 13 dollars par mois qui regroupe Disney Plus, Hulu et ESPN+ (sport), trois services qui appartiennent à Disney. En France, il n’existe pas d’offres similaires si ce n’est celle de la chaîne Canal+.

Il sera intéressant de voir si cette politique de prix payera au fil des années et si la firme arrivera à prendre des abonnés à son principal concurrent —et leader du secteur à l’heure actuelle.

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests