Suivez-nous

Objets connectés

Test Xiaomi Mi Band 7 : le prix ne fait pas tout

Le Xiaomi Mi Band 7 nous a accompagnés pendant quinze jours… avec des hauts et des bas. A croire que le prix ne fait pas tout.

Publié le

 

Par

Le Xiaomi Mi Band 7 n'a aucun mal à se faire oublier
© Presse-citron

A une époque pas si lointaine, les trackers connectés étaient légion. Désormais, seuls quelques constructeurs continuent d’en produire. Xiaomi fait partie de la liste et le Xiaomi Mi Band 7 est le tout dernier bracelet connecté sorti de ses usines. Un bracelet connecté élégant, racé, mais qui souffre également de quelques défauts très agaçants. Explications.

Où acheter le Xiaomi Mi Band 7 moins cher ?

Le Xiaomi Mi Band 7 est bien entendu disponible chez la boutique de son constructeur, mais également chez les revendeurs habituels au prix conseillé de 69,99 euros (49,99€ pour le lancement). Notre comparateur de prix va vous permettre de trouver le meilleur prix.

Un design toujours plus abouti

Dans les grandes lignes, la recette reste inchangée. Et après tout, pourquoi modifier quelque chose qui fonctionne ? Le Mi Band 7 se présente donc sous la forme d’un module ovale de 5 centimètres de long environ. Un module recouvert d’un très bel écran AMOLED. 

Cet écran est clairement un des atouts du produit. Il atteint 1,62 pouce et il est 24 % plus grand que celui du Mi Band 6. Alors même que ce dernier était déjà beaucoup plus grand que celui du modèle précédent. Mais attention, car sa taille n’est pas son seul avantage. La dalle utilisée par Xiaomi est aussi très lumineuse. Suffisamment en tout cas pour rendre l’appareil utilisable en plein soleil… ou même dans le fond de la piscine. 

De l’autre côté, nous avons les capteurs. Des capteurs qui n’ont pas à rougir face à ceux de la concurrence. Le Xiaomi Mi Band 7 ne se contentera pas de compter vos pas. Il pourra aussi mesurer votre rythme cardiaque et même calculer le taux d’oxygène de votre sang.

On reste sur une attache très traditionnelle

©Presse-citron

Un module très complet, donc, qui s’accompagne d’un bracelet en silicone.

Un bracelet qui va droit à l’essentiel. Au programme, donc, du silicone, une finition lisse et une seule couleur, le noir. Du moins pour celui qui m’a été fourni. Si vous préférez les couleurs plus chatoyantes, vous pourrez en effet vous tourner vers les autres bracelets proposés par Xiaomi. Et il y en aura pour tous les goûts.

Au quotidien, le Xiaomi Mi Band 7 est en tout cas très confortable. Entre son poids léger, il ne dépasse pas les 26 grammes avec son bracelet, et ses dimensions compactes, il n’aura aucun mal à se faire oublier. Même durant la nuit. Le nouveau tracker de Xiaomi est en effet capable d’analyser notre sommeil.

Le module du Xiaomi Mi Band 7

©Presse-citron

Un écran qui en impose et une fluidité en demie teinte

L’écran, donc, est proprement magnifique. Plus grand, il est aussi mieux défini  avec une résolution en 192 x 490, contre 152 x 486 pour celui du modèle précédent. La luminosité passe pour sa part de 450 à 500 nits. 

On appréciera aussi l’arrivée d’un mode d’affichage permanent qui nous permettra de garder un oeil sur l’heure en toute occasion.

Le Mi Band 7 embarque en outre une nouvelle puce, une puce qui est censée le rendre plus véloce. En pratique, cependant, le bilan est assez mitigé et le bracelet manque par moment de fluidité. Notamment au niveau des contrôles. Il n’est en effet pas rare de devoir répéter une même action, ce qui s’avère particulièrement agaçant lorsqu’on est en plein exercice par exemple.

Il y a aussi ce décalage frustrant entre le moment où vous faites glisser le doigt sur l’écran et le moment où il se passe quelque chose. Le temps d’attente n’est pas très long, c’est l’affaire de quelques millisecondes, mais il agace.

L'interface du Xiaomi Mi Band 7 n'est pas toujours très réactive

©Presse-citron

Ce qui nous amène à une question ? Ces défauts pourront-ils être corrigés dans une future mise à jour ? Si le problème est d’ordre logiciel, ce sera le cas. Sinon, ce sera plus compliqué… Et à ce stade, malheureusement, on manque encore de recul. Le produit vient de sortir et Xiaomi va sans doute attendre les retours des premiers utilisateurs avant d’envisager un correctif.

L’autonomie m’a aussi laissé assez perplexe. Xiaomi annonce 14 jours avec une seule charge. Toutefois, mon modèle est passé de 95 % à 50 % en l’espace de seulement deux jours, et à raison de trois ou quatre exercices par jour. 

Attention d’ailleurs, car le câble de charge repose pour sa part sur un format propriétaire. Et plus précisément sur une attache magnétique. Si vous l’oubliez, vous ne pourrez donc pas recharger votre bracelet. Ce qui est d’ailleurs le cas pour la plupart des produits de ce type.

L'interface du Mi Band 7 est très agréable

©Presse-citron

Une plateforme et une application bien pensées

Il faut le reconnaître, la plateforme du Xiaomi Mi Band 7 s’avère très agréable à l’usage. Les visuels sont clairs, avec beaucoup de graphiques et un code couleur bien pensé. La navigation est plutôt intuitive, avec un système de glissements simple et efficace. On prend en effet très vite ses marques.

La plupart des fonctions sont accessibles en quelques tapes. Vous pourrez donc lancer une nouvelle activité, connaître votre fréquence cardiaque ou encore lancer la mesure du taux d’oxygène en un instant et directement depuis le bracelet.

Si vous voulez aller plus loin et accéder, par exemple, à votre historique d’activité, alors il faudra vous tourner vers l’application mobile.

Une application bien pensée et dotée, une fois encore, d’une interface très intuitive. L’onglet santé vous présentera toutes les datas de base, comme le nombre de calories brûlées, le nombre de minutes d’exercices ou encore le nombre de fois que vous vous êtes levés dans la journée. Le tout affiché sous forme… d’arcs de cercle. Plus bas, vous trouverez également la liste de toutes les activités et les données relatives à votre coeur ou votre sommeil.

Un bracelet tellement léger qu'on finit par l'oublier

©Presse-citron

Le second onglet permettra de lancer un nouvel exercice directement depuis le smartphone. Vous serez en revanche limité à la course et au vélo. Quant aux deux derniers, ils renvoient vers la gestion des appareils et vers le profil.

Côté configuration, pas mal de choses sont possibles. Vous pourrez bien entendu changer le cadran du Mi Band 7, mais aussi définir les widgets qui apparaitront lorsque vous effectuerez des balayages horizontaux. Il sera également possible de configurer chacun des modules du bracelet. Comme celui de la mesure du stress, par exemple. En activant la bonne option, vous pourrez en effet activer la surveillance tout au long de la journée. Ce qui aura bien entendu un impact direct sur l’autonomie du bracelet.

De la même manière, vous pourrez aussi activer les notifications des applications, et même choisir les outils qui auront le droit d’afficher des alertes sur le bracelet.

Autre point très intéressant, en vous rendant dans les options de votre profil, et plus précisément dans le menu « applications connectées », vous pourrez décider de partager les données du bracelet avec Strava ou… Apple Santé.

Et ça, c’est vraiment pas mal.

Le module du tracker ne mesure que 5 cm de long

©Presse-citron

Et pour l’analyse des données alors ?

Proposer une tonne de fonctions, c’est bien, mais délivrer des données fiables, c’est mieux. Et en la matière, malheureusement, le Xiaomi Mi Band 7 se révèle assez décevant.

Pour évaluer les performances du bracelet, j’ai choisi de m’appuyer sur… mon Apple Watch. J’ai donc passé ces deux dernières semaines avec la montre d’Apple au poignet gauche et le bracelet de Xiaomi au poignet droit. A chaque entrainement, je lançais évidemment l’exercice correspondant sur chacun des deux dispositifs.

Et j’ai ainsi pu constater de nombreux écarts entre les deux appareils.

Prenons le cas de la marche. Le Xiaomi Mi Band 7 est systématiquement à 100 ou 200 mètres sous l’Apple Watch pour chaque kilomètre parcouru. Sur une balade de 3 km, par exemple, cela représente tout de même un écart de 500 mètres en moyenne. Je vous laisse imaginer sur une course de 10 ou de 15 kilomètres.

Pour la nage, la situation est un peu différente. En règle générale, je découpe chaque session en quatre entraînements : 2 km de crawl sans pause, 1 km de planche et 1 km de nage rapide en brasse, crawl et dos crawlé.

Le bracelet noir est amovible

©Presse-citron

Et là encore, j’ai obtenu des résultats très différents pour chaque appareil.

Le Xiaomi Mi Band 7 se montre assez précis sur les exercices les plus courts, mais il en va tout autrement pour la session de deux kilomètres. Si l’Apple Watch a bien compté les 80 longueurs, le Mi Band 7 s’est arrêté le plus souvent entre 67 et 75 longueurs. Un décalage très important, mais pas systématique. 

En réalité, il semblerait que le rythme de nage ait aussi son importance. Les séances où j’ai le plus poussé sont aussi celles où le bracelet s’est montré le moins efficace. Avec un rythme un peu plus lent, l’écart est donc moins important.

Mais il y a un autre problème : l’évaluation des calories brûlées. Pour une session de nage de 2 km, le bracelet de Xiaomi affiche 1 800 calories brûlées. Contre 675 calories pour l’Apple Watch. Alors j’adorerais vraiment brûler 1800 calories en nageant seulement 2 km, mais ce résultat me paraît un peu fantaisiste. 

J’ai relevé le même problème pour le sommeil. Encore une fois, j’ai pu constater des écarts importants allant jusqu’à 1 heure ou même parfois une heure et demie. Et encore une fois, c’est l’Apple Watch qui s’est le plus approchée de la réalité.

Rien à dire en revanche pour tout ce qui a trait à la mesure du rythme cardiaque ou au taux d’oxygénation du sang. Le Mi Band 7 affiche des données proches de celles de l’Apple Watch.

L'écran du Xiaomi Mi Band 7 est magnifique

©Presse-citron

En conclusion

Il faut bien le reconnaître, sur le papier, l’offre est tentante. Un tracker aussi complet proposé à un prix aussi bas, c’est difficile à critiquer. D’autant que le format est très séduisant. Néanmoins, le Mi Band 7 a aussi ses limites. Et la plus importante a trait aux activités.

Les bracelets connectés s’adressent principalement à deux publics : les sportifs qui veulent un suivi de leurs entrainements, et les personnes qui cherchent une motivation pour se mettre au sport. Or dans les deux cas, il faut de la précision. Un tracker incapable d’évaluer précisément des activités perd en effet grandement de son intérêt.

Est-ce que Xiaomi arrivera à corriger le tir dans une prochaine mise à jour ? C’est à espérer. En l’état, malheureusement, il faudra garder à l’esprit que le Mi Band 7 peut parfois tomber un peu à côté. Ce qui limite bien entendu pas mal son intérêt.

Xiaomi Mi Band 7

0.00
8

Design et écran

9.5/10

Capteurs et données

7.0/10

Interface et ergonomie

7.5/10

Autonomie et charge

7.5/10

Rapport qualité/prix

8.5/10

On aime

  • Le design
  • L'écran
  • Les fonctions

On aime moins

  • L'autonomie
  • La mesure dans les activités
  • Les latences
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Bonnin

    14 juillet 2022 à 16 h 08 min

    Bracelet sans passant de sécurité 😡
    On peut donc aisément perdre sa montre. Ce qui m’est arrivé ce matin sur un terrain de golf. J’ai eu la chance de la retrouver et j’ai donc aussitôt installé un passant pour bloquer ce bracelet.
    Pour l’autonomie, c’est vraiment très médiocre et le chargeur maison étant impératif il vaux mieux ne pas le perdre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *