Suivez-nous

Smartphones

Test du Xiaomi Redmi Note 8T : la nouvelle référence à moins de 200 euros

Un mois après le Redmi Note 8 Pro, lui-même annoncé moins de six mois après le Redmi Note 7, Xiaomi lance le Redmi Note 8T en France. Proposé à moins de 200 euros, il ne manque pas d’arguments. Nous l’avons testé.

Il y a

  

le

 
test xiaomi redmi note 8t une
© Presse-citron.net

Depuis son arrivée en France en juin 2018, Xiaomi multiplie les annonces à un rythme effréné. En moyenne, un smartphone Xiaomi sort toutes les six semaines dans l’Hexagone. Et il y en a pour tous les goûts et tous les budgets. Pour les fêtes de fin d’année, le géant chinois lance le Redmi Note 8T, un modèle commercialisé à 199,90 euros. Nous l’avons utilisé pendant plusieurs jours. Voici notre test complet.

test xiaomi redmi note 8t prix

Design et écran

A première vue, le Redmi Note 8T semble assez classique. Plutôt massif (158,3 x 75,3 x 8,35 mm) et lourd (190 g), il arbore un écran LCD de 6,3’’ au format 19,5:9 avec définition Full HD+ (2340 x 1080 pixels). L’intégration de la dalle n’est pas des plus optimales : le menton mesure 1 cm, les bordures latérales 3,5 mm et le front 7 mm. Xiaomi joue la carte de l’efficacité avec une encoche en forme de goutte d’eau. Bien qu’il n’opte pas pour une dalle OLED (logique pour un smartphone à ce prix), la qualité d’affichage reste très bonne. Les contrastes et la luminosité autorisent une utilisation en plein soleil sans être dérangé par les reflets. En revanche, on reprochera une tendance à tirer vers le bleu, petit défaut que l’on peut atténuer dans les paramètres d’affichage.

test xiaomi redmi note 8t design

Pas de surprise dans la disposition des composants : les touches physiques (on/off, volume) sont regroupées sur la bordure droite, l’USB-C, le jack 3,5 mm et le haut-parleur sur la tranche inférieure. Le module photo, composé de quatre capteurs, est logé dans le coin supérieur gauche de la coque arrière. En dessous, on trouve assez facilement le lecteur d’empreintes digitales, bien centré.

test xiaomi redmi note 8t ecran

Le Redmi Note 8T surprend par la qualité des finitions. Le châssis chromé et le dos en verre Corning Gorilla Glass 5 lui confèrent des allures de smartphone haut de gamme. Mention spéciale au coloris Moonlight White, particulièrement élégant. Cerise sur le gâteau, Xiaomi assure que le Redmi Note 8T résiste aux éclaboussures (sans certification IP).

Performances et interface

Les benchmarks sont sans appel : le Xiaomi Redmi Note 8T n’est pas un foudre de guerre. On pouvait s’y attendre en découvrant sa fiche technique. Avec un Snapdragon 665 (entrée de gamme) et 4 Go de RAM, il montre rapidement des signes de faiblesse. Il conviendra parfaitement à des utilisateurs modérés, mais on constate des ralentissements dans les animations et les transitions dès qu’on lui en demande un peu trop. Mieux vaut éviter de lancer simultanément plusieurs applications gourmandes.

test xiaomi redmi note 8t benchmarks

Les joueurs pourront s’amuser sans craindre de crashs ou de lags, à condition de ne pas se montrer trop exigeants sur la qualité graphique. La plupart des licences les plus gourmandes (PUBG Mobile, Asphalt 9) tournent avec une configuration graphique moyenne. Seul Call of Duty Mobile tourne parfaitement avec une qualité élevée. Si vous êtes fans de Fortnite, le Redmi Note 8T n’est pas fait pour vous puisqu’il est impossible d’y installer le jeu d’Epic Games.

Une interface clivante

Clivant (adj) : Se dit de quelqu’un, de quelque chose qui divise profondément l’opinion (Larousse 2019). Nous n’avons pas trouvé meilleur adjectif pour qualifier MIUI, l’interface développée par Xiaomi (ici dans sa version 10.3.1 basée sur Android 9 avec le correctif de septembre 2019). MIUI, on aime ou on déteste. En toute objectivité, on y trouve du bon, du très bon, mais aussi du mauvais.

test xiaomi redmi note 8t interface

Parmi ses points forts, on peut citer la multitude de fonctionnalités et options de personnalisation. On pense par exemple à la possibilité d’optimiser la disposition des touches de navigation, les remplacer par des gestes, choisir parmi une sélection généreuse de thèmes et de packs d’icônes. Il y en a pour tous les goûts.

MIUI 10 mise également sur la sécurité. Pour le cas du Redmi Note 8T, deux systèmes de déverrouillage sont proposés : reconnaissance faciale (à partir du capteur frontal) ou lecteur d’empreintes. Les deux se montrent très réactifs, mais le capteur d’empreintes reste plus sécurisé. Chose rare, MIUI 10 analyse chaque application téléchargée avant de lancer l’installation, même si elle provient du Play Store.

test xiaomi redmi note 8t logiciel

Malgré ces atouts, MIUI 10 peut se montrer très frustrant. L’interface plus proche d’iOS que d’Android ne séduira pas tout le monde. Surtout, l’absence de tiroir d’applications risque de fâcher les fans du petit robot vert. Heureusement, la richesse d’Android permet d’installer un launcher alternatif qui corrigera ce problème.

Le principal défaut de MIUI 10 réside dans sa mauvaise gestion des notifications. Les icônes censées s’afficher dans la barre de notifications apparaissent lors de la réception puis disparaissent aussitôt. Il faut systématiquement dérouler la barre d’état pour vérifier qu’une notification est arrivée. MIUI 11 corrige ce problème particulièrement agaçant au quotidien. Vivement la mise à jour !

Autonomie

Le grand format du Redmi Note 8T lui permet d’accueillir une batterie de 4000 mAh. Il tient en moyenne une journée et demie pour une utilisation polyvalente (messages, réseaux sociaux, musique, quelques parties de Call of Duty Mobile, de la photo et quelques vidéos Youtube et Netflix). Le Redmi Note 8T se place ainsi dans le haut du panier, même si le Mi Note 8 Pro, avec sa batterie de 4500 mAh, se montre plus endurant. Pour moins de 200 euros, cela reste une belle performance.

test xiaomi redmi note 8t autonomie

Fourni avec un chargeur de 18W (USB-C) le Xiaomi Redmi Note 8T gagne 35 à 40% de batterie en 30 minutes. Loin d’atteindre les records d’Oppo ou OnePlus, il reste rapide pour un smartphone à moins de 200 euros. Sans surprise, la recharge sans fil figure aux abonnés absents.

Appareil photo

Smartphone abordable ne rime pas avec mauvais photophone. Pour le prouver, Xiaomi met le paquet et intègre pas moins de quatre capteurs photo :

  • Un grand-angle : 26 mm f/1,8 ; capteur de 48 MP 1/2’’ (photosites 0,8 µm) ; PDAF
  • Un ultra grand-angle : 13 mm f/2,2 : capteur de 8 MP 1/4’’ (photosites 1,12 µm)
  • Un macro : f/2,4 ; capteur de 2 MP 1/5’’ (photosites 1,75 µm)
  • Un objectif chargé de la profondeur de champ : f/2,4 ; capteur de 2 MP 1/5’’ (photosites 1,75 µm)

Comme sur ses modèles récents, Xiaomi utilise le pixel binning ce qui nous permet, avec un capteur de 48 MP, d’obtenir des clichés de 12 MP plus détaillés. Un mode permet de shooter en 48 MP avec des résultats qui diffèrent peu.

test xiaomi redmi note 8t appareil photo

Avec cet arsenal, Xiaomi rend accessibles tous les modes de prise de vue réservés normalement aux modèles haut de gamme (ultra grand-angle, zoom x2, macro). Si la qualité des clichés n’est pas toujours très bonne, le Redmi Note 8T brille par sa polyvalence.

Dans de bonnes conditions de lumière, nous n’avons pas grand-chose à lui reprocher : le piqué est plutôt bon et les couleurs assez fidèles à la réalité. Parmi les bons points, on notera le très bon zoom x2 (entièrement numérique en l’absence de téléobjectif), les portraits assez réussis et l’ultra grand-angle, toujours aussi séduisant, même s’il n’est pas parfait.

Hélas, pour moins de 200 euros, on ne peut pas non plus en demander trop. Dès que la lumière baisse, le bruit et le grain dégradent les photos. Malgré l’intégration d’un mode nuit, les clichés restent inexploitables en basse lumière. Les loupés sur les portraits ne sont pas rares (détourage approximatif) et l’ultra grand-angle dégrade énormément une scène (distorsion de l’image, perte de détails, baisse de l’exposition). Peut-on vraiment en vouloir à Xiaomi ? Non !

Par sa polyvalence le Redmi Note 8T se démarque de ses concurrents directs. Pour moins de 200 euros, difficile voire impossible de trouver mieux.

Cela est d’autant plus vrai que le capteur frontal de 13 MP (photosites de 1.12µm) avec objectif f/2 vous permettra de réaliser des selfies réussis. Il s’en tire même très bien pour tirer des autoportraits. Cerise sur le gâteau, le Redmi Note 8T peut filmer jusqu’en 4K à 30 im/s. Pour ce prix, la prouesse mérite d’être soulignée.

Mon avis

Le Redmi Note 8T est commercialisé à 199,90 euros en version 64 Go et 229,90 euros avec 128 Go de stockage. Difficile pour les concurrents de lutter face à Xiaomi. Son nouveau smartphone adopte tous les standards de 2019 pour un prix très contenu. Son design soigné, son bel écran LCD, son excellente autonomie et son appareil photo réussi figurent parmi ses principaux atouts. Si les performances se révèlent un peu juste et que l’interface mériterait quelques améliorations, on ne peut que conseiller ce Redmi Note 8T, nouvelle référence des smartphones à moins de 200 euros.

Xiaomi Redmi Note 8T

199.90
8.6

Design & Ecran

9.0/10

Performances

7.0/10

Appareil photo

8.0/10

Autonomie

9.0/10

Rapport qualité/prix

10.0/10

On aime

  • Design premium
  • Ecran LCD lumineux
  • Excellente autonomie
  • Bon appareil photo
  • Excellent rapport qualité/prix

On aime moins

  • Performances un peu faibles
  • Interface perfectible
2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Flodu91

    26 novembre 2019 at 10 h 59 min

    La vraie nouvelle référence selon moi c’est le realme 5 pro! Charge plus rapide 1h15 max, ergonomie meilleure (dos angle arrondi), 128 go de stockage + double sim+sd, processeur + puissant, tout le reste est excellent (qualité écran,audio, app photo, autonomie).. pour moins de 200 e (180 e actuellement)!

  2. Flufy

    26 novembre 2019 at 13 h 35 min

    Et le NFC, vous n’en parlez pas. Stop avec vos tests génériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *