Accident mortel d’une Tesla en auto-pilot : et si le responsable se situait entre le volant et le siège ?

Le mode auto-pilot de la Tesla Model S aurait fait sa première victime. Mais la réalité est-elle aussi simpliste ? Et si c’étaient nos comportements et l’absence de pédagogie des constructeurs qui étaient en cause ?

Le fait divers dramatique a fait le tour des internets ces derniers jours : Joshua Brown, un conducteur de Tesla Model S était selon toute vraisemblance en mode « auto-pilot » lorsque sa voiture s’est encastrée dans la remorque d’un poids lourd sur une route de Floride, tuant le conducteur sur le coup.

L’accident, survenu le 7 mai 2016, n’a été dévoilé que le 30 juin suite à un post sur le blog Tesla. Dans cet édito vidéo, premier du genre chez Presse-citron (mais probablement pas le dernier) je partage mes réflexions sur ce qui aurait dû n’être qu’un « accident comme un autre » mais qui pourrait marquer un tournant dans l’histoire encore très jeune de la voiture autonome.

Car dans cette malheureuse histoire, on a peut-être tendance à blâmer la technologie de façon un peu prématurée…


12 commentaires

  1. Je lis votre blog principalement au travail. Pour des raisons de bande passante (entre autre), l’accès aux vidéos sont bloquées. Pouvez vous mettre le texte de votre vidéo (et des suivantes) svp ?

  2. OUH ! MERCI ! Enfin quelqu’un qui élimine ces articles « putes-à-clic » qui au final n’ont aucun intérêt sur les aides à la conduite !

    ps : Ce format est vraiment une bonne idée !

  3. Donc si un transcript n’est pas envisageable je suppose qu’un sous-titrage de la vidéo n’est même pas envisageable, les personnes sourdes et malentendantes qui vous suivent vont être ravies.

    Changer le format d’accord mais aller jusqu’au bout de la démarche et le rendre accessible à tous c’est mieux.

    Allons un peu plus loin dans l’accessibilité, un article que l’on pouvait lire dans les transports, dans une salle d’attente, avec ce format pouf ! c’est fini pour les articles l’utilisant.

    Avouez que c’est frustrant voire discriminant.

    • Eric

      Franck : je comprends mais s’il vous plait ne réagissez pas comme si Presse-citron s’était d’un coup mué en chaine 100% vidéo ! Si c’était le cas nous aurions pris ces dispositions pour le sous-titrage. Là il s’agit d’un post unique pour le moment, un édito. Il y en aura d’autres mais tout au plus un par semaine sur une centaine d’articles par semaine. Je vais voir comment on peut gérer cela au mieux pour les prochains, mais s’il faut en plus de la vidéo, du montage etc faire en plus une version écrite intégrale de chaque vidéo que nous allons publier je vous avoue que ça va être compliqué.

      • Si il existe une version intégrale écrite de la vidéo à ce moment là c’est un petit peu différent l’information n’est pas perdue pour tous les utilisateurs que j’ai cité précédemment et le problème ne se pose plus.

        Mais comme dans votre premier commentaire en réponse à BLACK LIST vous sembliez ne pas être enclin à mettre le texte de la vidéo…

        Si au final c’est fait c’est parfait.

        Maintenant dans l’absolu c’est tout de même une perte de trafic possible (et de satisfaction de l’internaute) sur la vidéo puisqu’il est possible de rechercher sur Youtube et sur Google des vidéos spécifiquement taguées comme sous-titrées (si le sous-titre est externe et pas incrusté).

        Exemple sur youtube : « Tesla, cc » ou « Tesla auto-pilot, cc » vous sortira les vidéos sous-titrées sur le sujet.

    • en fait il faut savoir que Youtube propose automatiquement les sous-titres sur les vidéos.
      Sans être parfaites, elles sont tout à fait suffisantes pour comprendre le sens du texte.

      Un bouton apparaît en bas à droite de la barre de fonctions de youtube (juste à gauche de la roue dentée)

      Du coup c’est accessible pour tous et partout 😉 et sans surcoût

  4. David guez on

    Il est peu probable que vous soyez lus par des personnes proches du défunt, reste que la décence commune veux que l’on évite de laisser entendre qu’un mort est responsable de son sort. Que ce soit effectivement le cas ou non n’a pas d’importance.
    En outre, le fait que les voitures dans pilotes entraînent mécaniquement une réduction de l’attention du conducteur est un problème. On peux être excité par les promesses de cette technologie sans pour autant perdre son sens critique quand aux risques spécifiques qu’elle implique. Cela permet de rendre la technologie meilleure. Par exemple on pourrait envisager que les caméras internes surveillent le niveau d’attention du pilote (angle de vue des yeux, position du corps,…) . Avoir conscience des risques permet de le gérer au mieux.

    • Eric

      Je trouve assez étrange la première partie de votre commentaire. Pour le reste, entièrement d’accord. D’ailleurs j’ai testé des prototypes chez Ford à Detroit équipés de capteurs et caméras internes comme vous les décrivez pour surveiller la vigilance du conducteur, son niveau de stress etc

  5. Excellente vidéo. Seule chose avec laquelle je ne suis pas d’accord, c’est quand vous faites la comparaison en disant que c’est comme s’il y avait « 2 conducteurs » avec le pilote pouvant compter sur l’auto-pilot en cas de défaillance. Pour moi, à l’heure actuelle, c’est l’inverse. En 2016, sur une Tesla, c’est le mode Auto-Pilot qui justement compte sur l’humain en cas de défaillance, d’où les mises en garde de Tesla sur le fait que c’est une beta etc. Et comme vous l’affirmez, l’erreur vient donc du conducteur qui n’a pas ici joué son rôle de copilote.

Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Skype Meetings
Skype Meetings veut rendre les conférences plus simples

Microsoft lance Skype Meetings, un nouvel outil collaboratif pour faire des conférences.

Fermer