Est-ce que Facebook vous apporte autant qu’il vous « coûte » ?

Réflexion sur le temps perdu sur Facebook mis en comparaison avec ce qu’il me donne en retour.

Il y a des moments dans la vie où c’est intéressant d’avoir une démarche rationnelle sur ce que l’on utilise. Est-ce que les 9,99€ que me ponctionne Deezer ou Spotify chaque mois vaut le service rendu ? Certainement oui ! Est-ce que je vais accepter de payer un nouvel abonnement mensuel pour l’arrivée de Netflix ? Hell yeah! Est-ce qu’Apple va réussir à me convaincre à mettre 800€ dans son iPhone 6 ? Longue hésitation.

Pour tous ces exemples, le calcul va se faire en utilisant une donnée très mesurable : l’argent. Est-ce que le service rendu, la satisfaction ressentie, est équivalente au prix sur l’étiquette ? Si la réponse est oui, on achète… si c’est non, on abandonne l’idée. Et si vous êtes abonné à un service et que la balance ne semble plus équitable au bout d’un certain temps, vous cliquez sur « résiliation ».

facebook wasting people lives

Mais le « calcul » est beaucoup plus difficile à réaliser lorsque l’équation comporte 2 mesures non-quantifiables. C’est le cas de l’utilisation de Facebook et de mon récent questionnement : est-ce que Facebook m’apporte autant qu’il me « coûte » ?

Tout d’abord, précisons que je parle de Facebook dans cet article parce qu’il s’agit du seul réseau social que j’utilise encore avec régularité, me connectant plusieurs fois par jour (avec probablement plus de 30 consultations dans une journée). J’ai déjà « résilié » mon abonnement à Twitter : comprendre par là que j’ai décidé de ne plus lui fournir mon attention quotidienne même si mon compte existe toujours.

Mon raisonnement n’est donc pas une attaque contre Facebook en particulier. Si vous retournez constamment sur Instagram, Pinterest, Twitter ou *gloups* Myspace, les conclusions de cet article sont exactement les mêmes.

Dans mon cas, Facebook est le seul service à avoir été suffisamment bon pour me garder jusqu’à maintenant.

follow your dreams cancelled

WasteOfTime Land – Open 24/7

Mais soyons rationnel et terre-à-terre, récapitulons ce que m’a apporté Facebook dans les 48 dernières heures (échantillonnage réalisé le 14 Août) :

  • J’ai vu Mark Zuckerberg se verser un seau d’eau sur la tête & défier Bill Gates de faire la même chose.
  • J’ai pu lire l’histoire d’un couple polonais qui s’est tué en faisant un selfie au bord d’une falaise, devant les yeux de leurs enfants de 5 et 6 ans.
  • J’ai vu défiler un flot ininterrompu de messages sur Robin Williams.
  • Le reveal de Silent Hills caché à la fin d’une vidéo de 1h20.
  •  Tellement de messages sur Gaza que j’en avais envie de me désabonner de nombreuses personnes.
  • Les photos de vacances de personnes que je connais à peine.

Le pire dans tout cela, c’est la rétention au service qui vous fait parcourir la page de manière amorphe, sans arriver à s’en dépêtrer rapidement, trop curieux de voir ce qui se cache derrière le titre accrocheur du Huffington Post. Une connexion à Facebook qui devait se résumer à 5 secondes (vérifier si des commentaires ont été déposés sur ma dernière publication), se transforme en 10 minutes de perdues dans ma productivité. Vous multipliez par 30 ces interruptions de ma productivité, et Facebook aura véritablement été un frein pour arriver à accomplir quelque chose de ma journée.

Et par « opposition », qu’est-ce que j’ai vraiment tiré de bénéfique de mes nombreux passages sur Facebook.

Ah si ! Un ami m’a prévenu d’un bug sur Presse-Citron en message privé. D’un autre côté, j’ai une notification sur mon téléphone quand j’ai ce genre de messages privés… donc rien ne m’obligeait à traîner sur le réseau social.

On pourra aussi ajouter la partie « trafic » dans le sens où j’ai été poster le liens vers plusieurs de nos articles… mais j’aurais pu le faire sans aller directement sur facebook.com et c’est un élément professionnel.

Bien sûr, lorsque j’ai une question, je reçois souvent un retour de qualité dans les commentaires… et je peux partager ce que je vois pour essayer de montrer à quel point ma vie est chouette (avec l’objectif non-avoué de rendre jaloux les autres), mais est-ce suffisant ?

waste of time

La résiliation ?

Donc pour la partie avantage dans ma vie personnelle… je dois me résigner à lui donner une note proche de zéro. Si Facebook était un service à 9,99€ par mois sur le mode d’un Spotify ou Netflix… c’est le moment où je cliquerais sur « résiliation ». Sauf que Facebook est gratuit. Vous n’avez jamais à faire le bilan sur le coût du service par rapport à ce qu’il vous apporte réellement.

Mais force est de constater que je ne peux pas accepter de continuer à « payer » Facebook de mon temps face à ce qu’il m’apporte en retour. Le prix est simplement trop cher… surtout si j’ai véritablement envie de faire quelque chose de ma vie.

Ces conclusions me semblent encore plus amères quand je me rends compte utiliser le service pour combler chaque moment de « blanc » de ma vie jusqu’à en oublier combien il est agréable de ne rien faire, de regarder autour de soi sans fixer l’écran de son smartphone.

Mais notre réflexe capitaliste nous dit que nous pouvons difficilement nous séparer d’un service que l’on ne paye pas. C’est gratuit, alors autant le prendre. Donc je vais évidemment garder mon compte Facebook ouvert, je vais continuer à l’alimenter de temps à autre, mais je vais supprimer les applications de l’écran d’accueil de mon smartphone et me forcer à n’y aller que quelques minutes par jour (une fois le matin, et une fois le soir).

Et vous, qu’est-ce que vous apportent vos réseaux sociaux ? Est-ce que cela est « rentable » quand vous le comparez au temps que vous lui sacrifiez ?


20 commentaires

  1. Pingback: Usages | Pearltrees

  2. Pingback: Est-ce que Facebook vous apporte autant qu'il v...

  3. Cet article m’a fait prendre conscience que je n’ai effectivement pas besoin que facebook prenne une place si grande dans ma vie, j’ai désinstallé facebook/messenger de mon smartphone. Merci

    Cependant, je garde mon compte, car il est devenu très (trop) pratique pour organiser des sorties avec des groupes d’amis ou être informé des évènements à venir.. c’est triste, mais sans facebook, je pense que je raterais beaucoup de choses !..

  4. Intéressante réflexion qui a le mérite de poser le problème du retour sur investissement des réseaux sociaux. Personnellement Facebook me rapporte bien plus qu’il ne me coûte : avec une stratégie de présence adaptée à chacun de mes sites, des pages actives (20.000+ pour l’une) et une dose mesurée de publicités, l’amortissement en temps et budget est là.
    Pour mon usage personnel c’est différent, je n’attend pas de retour mais c’est un moyen de rester en contact avec ma tribu au quotidien. Je n’ai pas le sentiment de me voir proposer tout et n’importe quoi, en filtrant un peu le flux reste pertinent.
    Je pense que tout est question de stratégie : le meilleur des réseaux ne rapportera jamais rien si vous ne mettez pas une stratégie en face avec des objectifs clairs et chiffrables. Mais en le faisant, il y a matière à profiter 🙂

  5. Pour ma part facebook n’existe plus, ni sur mon smartphone, ni sur ma tablette.
    Trop intrusif au niveau des autorisations données à ces applications. Et je suis assez d’accord, Facebook ne me sers plus que organiser des sorties avec mes potes. Même niveau publicité sur les pages, je ne le trouve pas efficace, et je crois d’ailleurs que Eric Dupin n’en est pas hyper satisfait non plus.

    Bref, pour moi FB se meurt petit à petit.

  6. Facebook ne sert à rien … Entre les applis pourries, les vieux camarades de classe dont on n’a surtout pas envie d’entendre parler et les boulets dont on a oublié l’existence, Facebook est plus pénible qu’utile au quotidien.
    Comme l’explique très bien cet article vous feriez bien de prendre un peu de recul sur ce que vous apportent vraiment les réseaux sociaux, sur la manière dont vous les utilisez, et aussi sur la manière dont eux vous utilisent….

  7. Pingback: Est-ce que Facebook vous apporte autant qu&rsqu...

  8. Entièrement d’accord avec cette réflexion sur facebook. Je regrette finalement assez le temps ou l’on été (un peu) moins connecté bien que cela apporte certains avantages.

  9. Pingback: FACEBOOK / Actu 1 | Pearltrees

  10. Chose certaine, cette article m’a était plus utile que Facebook aujourd’hui 🙂

  11. Pingback: Contenu et SEO, Reach Facebook, Google Inbox... [Lu sur la blogosphère] | Webmarketing & co'm

  12. Très bonne question. Tout dépend en quoi vous utilisez Facebook car pour certains utilisateurs Facebook leur permet de trouver des bons plans, de faire du commerce, etc. Les associations l’exploitent pour se faire connaître, pour envoyer des messages de sensibilisation, etc. et certaines marques l’utilisent comme un service client, pour répondre rapidement à certaines questions, de faire la promotion d’un nouveau produit, etc. Alors, je dirai que ce réseau n’est intéressant que si on fixe un but sur sa présence sur Facebook et qu’on mette en place une stratégie.

  13. La présence sur Facebook ne peut être une perte de temps dont la mesure où la personne y trouve un moyen de se détendre, de discuter avec des amis, etc. Pour les marques, les associations, ce réseau social ouvre de réelles opportunités et n’est surement pas une perte de temps puisque leur présence a un but. Bref, si certains trouvent que Facebook ne sert pas à grand chose, c’est certainement parce qu’ils ne savent pas comment l’exploiter.

  14. Très bonne question. Pour les marques qui sont présentes sur Facebook, la réponse à cette question se calcule suivant le nombre de fans mais aussi le ROI et parfois le taux de résolution de problème (enfin pour ceux qui utilisent aussi le réseau comme service client). Pour les simples utilisateurs, Facebook n’est peut-être qu’un réseau pour discuter avec ses amis et organiser des fêtes mais il reste quand même utile car parfois on peut y trouver des bons plans, des conseils de la part des amis et parfois il est possible d’y vendre des produits dont on veut se séparer comme un téléphone, une caméra, etc.

  15. J’avoue que la question se pose, mais je pense que Facebook à sa place ici en tant que Social Network

  16. Pingback: Aurelie22 | Pearltrees

  17. Facebook en tant que réseau social pur n’est pas une perte de temps. Mais il faut avouer que depuis qu’ils ont mis en place leur système de publicités ciblées sur nos données personnelles et que les marques font de la communication de masse ainsi que les annonces suggérées, cela devient n’importe quoi ! Le facebook d’il y a 4 ans me manque … Là où je voyais du contenu utile !!!

  18. Pingback: Rosalie Lemire (rosalielemire) | Pearltrees

  19. Pingback: Thom (thomastatlock) | Pearltrees

  20. Pingback: Rocomaster | Pearltrees

Send this to friend

Lire les articles précédents :
RS7c140020
Voiture autonome : Audi fait péter un chrono sur circuit… sans pilote !

Audi vient de faire tourner une RS 7 piloted driving sur le circuit d'Hockenheim "à vitesse de course" et sans...

Fermer