Google, Amazon, Facebook, Microsoft, et IBM s’allient (enfin) pour garantir une IA responsable

Depuis plusieurs années les géants du high-tech sont entrés dans une course folle à celui qui proposera l’intelligence artificielle la plus performante, dans de nombreux domaines. De nombreux scientifiques font régulièrement part de leurs craintes de voir un jour une intelligence artificielle devenir incontrôlable.

Facebook ouvrira un centre de recherche sur l'intelligence artificielle à Paris.

Les géants du web et du high-Tech n’ont pas été insensibles à ces préoccupations et ont décidé d’allier leurs connaissances pour soulever certaines questions fondamentales. Pour ce faire, Amazon, Google, Facebook, IBM et Microsoft ont décidé de fonder l’organisation Partnership on AI, dont le rôle sera de déterminer l’orientation que l’humanité souhaite faire de l’intelligence artificielle, mais aussi de mieux informer le grand public et les gouvernements sur les bienfaits de cette technologie.

Partnership on AI : vers une intelligence artificielle plus responsable

Une grande majorité des gens ne connait l’intelligence artificielle, qu’au travers de fictions du cinéma et ils ont donc une image assez négative de cette technologie, souvent au cœur de catastrophes apocalyptiques. De plus, ce n’est pas les déclarations de Stephen Hawking ou d’Elon Musk qui les rassureront. A noter, qu’Elon Musk a d’ailleurs créé la fondation OpenAI, justement dans le but de réfléchir aux questions liées à la perte de contrôle d’une intelligence artificielle.

Les 5 géants expliquent que Partnership on AI a pour but de « faire avancer la compréhension du public sur l’intelligence artificielle (AI), et de définir les meilleures pratiques sur les défis et les opportunités dans ce domaine ». Chacun pourra accéder aux recherches menées par l’organisation et de nombreuses thématiques seront abordées, comme l’éthique, la confidentialité, l’interopérabilité ou encore l’équité par exemple.

Pour le moment, seuls 5 sièges du conseil d’administration sont remplis, 5 autres devraient être attribués à des partenaires externes (scientifiques, universitaires, etc.). Ces 5 membres sont : Yann LeCun chez Facebook, Mustafa Suleyman pour DeepMind (Google), Ralf Herbrich pour Amazon, Eric Horvitz pour Microsoft et Francesca Rossi pour IBM. Certaines rumeurs évoquent un rapprochement possible également avec Apple.

L’intelligence artificielle est déjà partout autour de nous, sans toujours que nous nous en rendions compte (voitures autonomes, assistants vocaux, moteurs de recherche, robots, chatbots, etc.) et à l’avenir cette technologie devrait réellement être omniprésente, il convient donc de savoir le rôle que nous souhaitons confier aux machines et les limites qu’une intelligence artificielle devra avoir dans ses interactions avec les humains. Un bien grand défi…

Source

  • On a testé le road trip en camping-car avec Yescapa !

    Vous rêvez de prendre la route des vacances à bord d’un van ou d’un camping-car ? La start-up Bordelaise Yescapa nous a proposé de vivre une expérience inédite sur les routes du Médoc Atlantique. Réservation, assurance, prise en main du […]


Nos dernières vidéos

  • A voir.. Si d’un coté on fait pas figure responsable, et de l’autre fabrication d’un Skynet pour un Etat..

    J’ai un peu de mal avec les IA, que ce soit les voitures où autres, je trouve que c’est trop intrusif (Assurance, Banque, etc..), mais c’est en marche, et c’est pas les 10 réfractaires comme moi qui y changeront quelque chose..

  • E

    Je ne sais pas ce qui me fait le plus peur, l’AI ou la réunion de 5 géants de l’information.

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Adoption de la loi numérique en France
Le Parlement a définitivement adopté le projet de loi numérique

Le projet de loi numérique avait fait couler beaucoup d’encre ces derniers mois et après de nombreux débats et de...

Fermer