Un test de grossesse connecté voit le jour

Beaucoup de femmes en rêvaient, la société First Response l’a fait. Cette firme américaine a lancé un test de grossesse connecté qui a d’ailleurs été présenté durant le CES de Las Vegas la semaine dernière.

Test de grossesse connecté First Response

Il s’agit du tout premier test de grossesse connecté. Il ne va pas véritablement révolutionner ce marché, en revanche il permettra de proposer un grand nombre de services autour de ce moment important dans la vie d’une femme et permettra d’améliorer le marketing du futur !

Le premier test de grossesse connecté va changer ce moment unique

Jusqu’à la semaine dernière, un test de grossesse c’était un petit passage au toilette pour faire pipi sur un bâtonnet, trois minutes d’attente et un résultat plutôt sec « positif » ou « négatif ». Le test de grossesse connecté conçu par la société First Response est plus subtil et plus enrichissant.

Ce test connecté sera synchronisé à un smartphone via une connexion Bluetooth et un compte à rebours s’affichera sur le téléphone pour égrener les trois minutes. Durant ce temps, l’application permettra de choisir une activité pour se divertir, pour s’informer ou pour se déstresser. De plus, il sera possible de rendre le résultat plus intelligent, en paramétrant avant de débuter le test, si l’on souhaite ou non tomber enceinte. De cette façon, le résultat sera fourni d’une manière plus ou moins heureuse.

Si une femme souhaite par exemple tomber enceinte et que le résultat est négatif, le test de grossesse connecté de First Response ne se contentera pas d’un simple « pas enceinte ». Il fournira une réponse plus subtile ou plus encourageante et proposera de lire des articles sur des méthodes pour améliorer sa fertilité par exemple.

20 euros pour savoir si l’on est enceinte…

L’application fournira instantanément à l’utilisatrice le calendrier de la gestation, la date de naissance présumée, les visites à faire chez le médecin, une foule de conseils sur la maternité, les effets ressentis par les femmes enceintes, etc. En quelques minutes, les femmes seront donc mises dans la réalité de l’heureux évènement.

Toutefois, il faut savoir que le côté romantique de cette application et de ce test de grossesse, qui change l’approche de ce moment très important dans la vie d’une femme a aussi et surtout, un intérêt marketing évident. En effet, les données personnelles d’une femme enceinte valent de l’or sur internet, surtout si l’on connait le résultat d’un test de grossesse. Il sera possible de proposer des services, des produits, des publicités, etc. en fonction de chaque étape de la vie du bébé et de sa mère. A titre d’exemple, les données personnelles d’une femme enceinte valent environ 1,5 dollars, alors qu’une personne normale ne vaut que 10 centimes de dollars… On comprend rapidement l’intérêt d’être le premier à avoir la réponse du test de grossesse et cela la société First Response l’a bien compris.

Il faudra compter 20 euros pour ce nouveau type de produit, là où de nombreux tests traditionnels sont vendus à 2 euros. Il va désormais falloir attendre de voir si les femmes sont prêtent ou non, à débourser 10 fois plus pour savoir si elles sont enceintes.

Source

Source 2

5 commentaires

  1. OK donc avant on payait 2 euros pour savoir s’il on était enceinte… et maintenant on paiera 20 euros..
    Franchement c’est vouloir coller l’étiquette « objet connecté » sur tout et n’importe quoi.
    Et les arguments du type le test vous dira instantanément le calendrier des visites à faire chez le médecin sont plus que fumeux !

  2. 2€ avant .. avant quoi ? Regarde les prix des test en pharmacie c’est déjà 10€ quasiment !
    2€ c’est chez Leclerc 😉
    Donc 20€ ça peut paraître chère mais le prix en pharmacie fait relativiser.
    Bon après l’utilité je ne vois pas trop mais ça c’est un autre débat..

  3. Pingback: » Un test de grossesse connecté voit le jour

Répondre

Lire les articles précédents :
Apple supprime des application utilisant le SDK de YouMi
Le nombre de téléchargements d’applications sur l’App Store a explosé en 2015

Apple semble avoir trouvé une recette qui marche et surtout une machine à cash qui ne cesse de lui rapporter...

Fermer