Une tablette Ubuntu pour contrer le Continuum de Windows 10 ?

Il est à noter que Canonical avait déjà tenté de proposer quelque chose de similaire en 2013.

Depuis que Microsoft a annoncé le Continuum de Windows 10, qui permet de se servir d’un smartphone comme d’une unité centrale d’ordinateur de bureau, on a remarqué que le public s’intéresse (plus ou moins) à ce type de fonctionnalité.

Pourtant, il faut savoir que si le Continuum de Microsoft a énormément fait parler de lui l’année dernière, Canonical avait déjà imaginé quelque chose de similaire pour le smartphone Ubuntu Edge, un projet qui a été avorté faute de financement, en 2013.

En effet, l’Ubuntu Edge devait permettre aux utilisateurs de choisir entre le système d’exploitation Ubuntu Touch et Android, mais aussi de connecter le mobile à un écran, un clavier et une souris pour lancer la version pour ordinateur de la distribution de Linux par le biais de la fonctionnalité Convergence.

Ubuntu Edge

Et cette fonctionnalité pourrait faire son retour dans quelques semaines. En effet, d’après le site Engadget, le constructeur espagnol BQ a récemment « teasé » une nouvelle tablette sous le système d’exploitation Ubuntu qui sera pourvue de Convergence. Bien entendu, il ne s’agit pas encore d’informations officielles. Mais la bonne nouvelle, c’est que le MWC de Barcelone aura lieu dans un mois.

D’autres sources indiquent aussi qu’il s’agira d’une version sous Ubuntu de la tablette low-cost Aquarius M10 du constructeur espagnol, qui a un écran de 10 pouces, un processeur quad-core MediaTek et 2GB de mémoire RAM.

A priori, celle-ci ne serait donc pas positionnée dans le haut de gamme, mais elle risque d’être intéressante puisqu’il s’agira de la première tablette sous Ubuntu dotée de la fonctionnalité Convergence.

Après, il est à noter que sur Android, un ancien ingénieur de Google a également créé Andromium OS, une application qui permet de faire à peu près la même chose sur l’OS de la firme de Mountain View. Et bien que l’équipe d’Andromium n’ait pas récolté assez de fonds sur Kickstarter, celle-ci continue toujours le développement du projet (une beta publique est même disponible sur le Play Store).

(Source)

4 commentaires

  1. Ce genre de projets sont à mon avis très porteur. On a tous notre système d’exploitation sur nous, les données également (une carte SD de 64 Go, on peut mettre pas mal de truc, et sinon, on peut prendre toujours plus gros), ce qui manque, c’est la taille de l’écran, le clavier et la souris… Peut-être aussi ajouter de la RAM, un processeur… au branchement et hop, le tour est joué (bon, c’est pas si simple, il y a plein de problématiques derrière, mais ce serait beau…)

  2. « le constructeur espagnol BQ a récemment « teasé » une nouvelle tablette »
    Le journaliste n’a vraiment pas trouvé un mot ou un terme français ?
    Le terme anglais (en anglais d’Angleterre) ne me semble pas avoir le même sens, utilisé en français. Étrange !
    Ainsi on ne sait plus ni le bon anglais, ni même le français.
    Puis-je proposer tout simplement « dévoiler » (au sens de αλήθεια), « révéler », « montrer » ?

    À part ça, c’est une bonne nouvelle pour Ubuntu.

    • Eric

      @Letavia : merci pour ce cours de français, mais au cas où vous n’auriez pas remarqué il y a des guillemets autour de « teasé » ce qui démontre que l’auteur utilise ce mot avec précaution et détachement car il sait que c’est un barbarisme, tout simplement parce-qu’il n’y a pas vraiment d’équivalent français. Car non, « to tease » ne signifie pas « dévoiler », ni « révéler » et encore moins « montrer ». Au mieux « taquiner », ce qui dans le contexte de cet article ne voudrait rien dire.

  3. Effectivement… Utiliser des mots qui ne veulent rien dire fait parti de toute la belle panoplie dont dispose les érudits de toutes langues.

Lire les articles précédents :
Facebook Sports Stadium
Facebook lance une fonctionnalité dédiée au sport

Sports Stadium est la fonctionnalité que vous auriez aimé avoir durant la Coupe du Monde.

Fermer