5 astuces pour écrire des sujets d’e-mails encore plus efficaces

Comment augmenter vos chances d’avoir une réponse quand vous envoyez un e-mail ? En écrivant un sujet de message efficace. Voici 5 bonnes pratiques à adopter.

email_overload

1) Vous attendez une action de la part du destinataire

Utilisez :

(A) (action)

AR (action required)

FYA (for your action)

 

2) Vous envoyez une information et n’attendez pas d’action de la part du destinataire

Utilisez :

(I) (information)

FYI (for your information)

NRN (not reply needed, pas de réponse nécessaire)

 

3) Vous posez une question au destinataire et attendez une réponse

Utilisez :

(?) (question)

Y/N (une question qui attend comme réponse oui ou non)

 

4) Tout votre message est contenu dans le sujet de votre message

Utilisez :

EOM (end of message)

SIM (subject is message)

 

5) Le sujet initial de l’email n’est plus d’application

Utilisez :

WAS le sujet de l’e-mail a été changé

OT (off topic, la réponse concerne un autre sujet que celui abordé initialement dans l’e-mail)


4 commentaires

  1. Euh… comment dire… s’il faut envoyer un dictionnaire d’acronymes avec l’e-mail, je ne vois pas très bien où est l’efficacité.
    Personnellement, j’envoie tous mes courriers avec un objet structuré, genre :
    [THEME] Généralité – Objet complet
    Comme ça, celui qui le reçoit sait tout de suite ce qu’il doit en faire et peut faire des règles de tri rapide.

    Et puis je relis ou fais relire mes mails, pour éviter les trucs du genre « SIM (dubject is message) » 😉

    Voilà, voilà, mon commentaire est peut être O.T., mais F.Y.I, j’arrive bientôt à l’E.O.M. sans A.R., alors bon courage pour la suite 😉

    B.A.V.

    (cherchez pas, B.A.V., c’est « bien à vous » 😉 )

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies