AMP, la caméra qui filme en HDR

Le HDR (High Dynamic Range), vous connaissez ? Pour ceux à qui cela ne dit rien, il s’agit d’une technique photographique qui consiste a prendre trois clichés de la même scène avec trois expositions différentes (sous-exposé, neutre et surexposé) et de les fusionner à l’aide d’un logiciel spécialisé afin de rendre une image fortement contrastée.

Le HDR (High Dynamic Range), vous connaissez ? Pour ceux à qui cela ne dit rien, il s’agit d’une technique photographique qui consiste a prendre trois clichés de la même scène avec trois expositions différentes (sous-exposé, neutre et surexposé) et de les fusionner à l’aide d’un logiciel spécialisé afin de rendre une image fortement contrastée.

Certains amateurs s’en sont fait une spécialité, avec des résultats spectaculaires. D’autres détestent ce type d’effets spéciaux. Quoiqu’il en soit, la pratique reste assez fastidieuse à exécuter car il faut un bon appareil-photo, de préférence un reflex, si possible un pied, et accessoirement un paysage intéressant, sans compter le logiciel de traitement.

Il existe des applications qui permettent de transformer une photo HDR (ou de faire illusion), comme par exemple Dynamic Light pour iPhone (voir photo ci-dessous), au rendu assez spectaculaire, mais quand il s’agit de vidéo, c’est une autre paire de manches.


Lyon vu du Rhône – photo prise avec iPhone 4 et l’application HDR Dynamic Light

C’est là qu’arrive AMP, une caméra qui filme en HDR en temps réel sans nécessiter de post-traitement. Comment ça marche ? En fait l’engin embarque tout le petit monde nécessaire au HDR, mais de façon virtuelle : plutôt que de s’encombrer de trois lentilles, la caméra est équipée d’un seul objectif qui divise l’image filmée en trois expositions différentes, pendant qu’un logiciel doté d’un algorithme spécifique fusionne le flux en direct pour produire du HDR vidéo. Le dispositif sauvegarde aussi en même temps les images au format d’origine sur un SSD intégré afin qu’elles puissent être traitées avec leur éclairage naturel.

A Versatile HDR Video Production System from Mike Tocci on Vimeo.

Une caméra qui malheureusement ne sera pas disponible pour le grand public mais réservée aux professionnels de la vidéo. Aucun prix n’est annoncé pour le moment. Je ne connais pas le niveau de difficulté mais j’imagine qu’il ne faudra peut-être pas très longtemps pour que sorte une application pour iPhone simulant le HDR pour la vidéo…


Nos dernières vidéos

11 commentaires

  1. Les photos HDR sont tout simplement sublime et il semblerait que la vidéo prenne la même voix ! On va peut etre attendre un peu pour que ça devienne abordable 🙂

  2. le niveau de difficulté est le suivant : la détection et l’identification des zones, la correction de leur décalages dû aux déplacements de l’objectifs, la correction des floues et enfin la fusion, qui d’habitude se font de façon pro en quelques dizaines de secondes doivent désormais se faire à la volée, 24 fois par seconde.

    Donc, 1000 fois plus vite. 🙂

  3. Non, le HDR ce n’est pas « prendre trois clichés de la même scène ». L’idée du HDR est de capturer une scène sans sur-exposer ou sous-exposer. Pour ça, dans la pratique, on prend plusieurs photos avec différents réglages. On pourrait aussi prendre un capteur qui couvre une plage d’intensités lumineuses plus grande.
    Le fort contraste de l’image final provient du Tone Mapping que l’on applique à l’image HDR pour l’afficher sur un écran standard ou l’imprimer sur du papier.

    • Eric

      @Laurent : c’est drôle, chaque fois qu’on parle de HDR, il y a quelqu’un pour venir contester la définition qu’on en donne, quelqu’elle soit. Tu peux m’expliquer la différence entre « prendre trois clichés de la même scène » et « on prend plusieurs photos avec différents réglages » ? Sans couper les cheveux en 4 bien sûr… 🙂

  4. @Eric
    C’est drôle chaque fois qu’on parle de HDR , il y a quelqu’un pour donner une définition franchement ridicule … sans couper les cheveux en 4, je ne pense pas vraiment que prendre les lecteurs pour des imbéciles soient le meilleurs moyens d’élever le niveau …
    Je cite « il s’agit d’une technique photographique qui consiste a prendre trois clichés de la même scène avec trois expositions différentes (sous-exposé, neutre et surexposé) et de les fusionner à l’aide d’un logiciel spécialisé afin de rendre une image fortement contrastée »

    Donc oui il y a une différence entre dire « prendre trois clichés  » (qui est le minimum) et dire « prendre plusieurs clichés » qui ne limite pas le nombre (plus yen a , mieux c’est …).
    Si le but final est d’avoir une image « fortement contrasté », ya d’autres moyens beaucoup moins fastidieux …
    Je vais pas m’éterniser (il faut dire que les raccourcies sont énormes dans l’explication) mais je trouve ça dommage d’être aussi réducteur et encore plus de trouver le moyen d’ironiser sur la remarque d’un internaute qui a parfaitement raison.
    Après si quand on est rédacteur sur un site web on ne supporte pas les remarques constructives (et c’est le cas de celle de laurent …), il faut faire un autre métier ou écrire pour le figaro madame …

    Cela nous évitera de croiser des gens qui croient faire du hdr en prenant une photo avec leur iphone …

    pour les plus curieux (et anglophones …)
    http://www.cambridgeincolour.c.....-range.htm

    • Eric

      @benk2000 : je n’ironise pas mais j’avoue que les remarques en mode enc… de mouche de certains ayatollahs de la photo finissent par me fatiguer, même si ce n’était peut-être pas le cas de celle-ci. Jusqu’à preuve du contraire – et c’est exactement ce que je fais avec mon Canon 450D – pour faire du HDR il faut prendre a minima 3 clichés de la même scène et les fusionner avec un logiciel de tone mapping. Après en effet on peut toujours jouer sur les mots. Dès que l’on se permet de parler un peu de photographie sur un site non-spécialisé avec des mots simples comme je le fais ici on se fait systématiquement rabrouer par les « experts ». On dirait qu’on touche un sujet tabou, désolé mais même si ça ne plait pas aux professionnels de la profession la photo s’est démocratisée et appartient à tout le monde.

  5. Eric

    @benk2000 : je n’avais pas lu la fin de ton commentaire. Pour quelqu’un qui prône la tolérance aux critiques, je te trouve bien agressif et même un peu arrogant

  6. Arrogant ??? pour le figaro madame ???
    Pas arrogant … Ironique , oui je veux bien … mais pas plus que toi quand tu commentes le post de Laurent …
    Et désolé , même si ça ne plait pas au professionnel de la profession de journaliste, mais depuis que le web s’est démocratisé, les lecteurs ne sont plus obligés d’acquiescer à toutes les assertions des journalistes comme des béni oui oui, mais peuvent aussi apporter leur pierre à l’édifice … et oui , certains « experts » ne sont pas journalistes, mais beaucoup de journalistes ne sont pas « experts » … d’où le hiatus …

    • Eric

      @benk2000 : l’ironie (que je pratique en effet régulièrement, et en premier sur moi-même) n’est pas l’arrogance. Et je ne suis pas journaliste 🙂 Bonne journée.

Répondre