Suivez-nous

Internet

Après presque trois ans de blocage, Wikipedia est de nouveau accessible en Turquie

Wikimedia s’est félicité du retour du peuple turc sur l’encyclopédie en ligne.

Il y a

  

le

 
Amazon donne 1M$ à Wikipédia
© Presse-Citron.net

Il n’en démordait pas. Le 29 avril 2017, le gouvernement turc a pris la décision de bloquer l’accès à Wikipedia dans le pays. Motif invoqué par les autorités : certains articles de l’encyclopédie en ligne sous-entendent que l’état turc collabore avec des groupes terroristes. Une affirmation inacceptable pour le régime qui tire alors profit d’une loi en vigueur permettant l’interdiction de tout site web représentant une menace pour la sécurité nationale.

Depuis cette date, Wikipedia est donc inaccessible pour les internautes du pays, à l’exception des plus débrouillards qui utilisent un VPN. Presque trois ans plus tard, et au terme d’un long combat judiciaire qui s’est conclu en décembre dernier, les choses ont finis par changer. La Cour constitutionnelle a finalement jugé que l’interdiction ne respectait pas la constitution et violait notamment la liberté d’expression. Enfin, mercredi dernier, les internautes du pays pouvaient de nouveau accéder à l’encyclopédie.

« Ils ont tenu bon pendant trois ans, ce sont des héros »

Ce retour a ravi la fondation Wikimedia qui s’est exprimée par le biais d’un billet de blog : « Nous sommes ravis que le peuple turc puisse à nouveau participer à la plus grande conversation mondiale sur la culture et l’histoire de la Turquie en ligne. et continuer à faire de Wikipedia une source dynamique d’informations sur la Turquie et le monde. »

La joie est la même chez la directrice de l’organisation, Katherine Maher, qui s’est exprimée sur Twitter : « Je suis très reconnaissante pour l’intégrité et le courage de notre communauté turque. Ils ont préféré la discrétion à l’autocensure. Ils ont tenu bon pendant près de trois ans. Ce sont des héros. Cette journée nous rappelle que le droit à l’information est fondamental. La connaissance libre pour tous, pour toujours ! »

Comme le rappelle Engadget, ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la Turquie interdit l’accès à des sites web pour les mêmes motifs. Elle l’avait déjà fait par le passé pour Twitter, YouTube et Facebook.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests