Bing accusé de faire des copies des résultats de recherche de Google

Bing a été soupçonné par  le géant de moteur de recherche Google d’avoir plagié les informations et les résultats de ses recherches depuis son réseau. Avant de révéler cette information et pour être certain que l’accusation est bien fondée, Google a mis en place au mois de décembre 2010 un système de piège qui lui

Bing a été soupçonné par  le géant de moteur de recherche Google d’avoir plagié les informations et les résultats de ses recherches depuis son réseau. Avant de révéler cette information et pour être certain que l’accusation est bien fondée, Google a mis en place au mois de décembre 2010 un système de piège qui lui a permis  de constater que les résultats des recherches sur Bing sont les mêmes que ceux qui apparaissent sur Google, avec quelques personnalisations.

Microsoft a transféré les résultats depuis le réseau Google jusqu’à Bing, tout en apportant quelques touches de personnalisation afin de ne pas éveiller les doutes a expliqué Amit Singhal de Google. Bing se contente de tirer profit du résultat d’un long et dur travail et d’effort a-t-il ajouté. Il a par ailleurs expliqué que ce n’est pas un problème de concurrence. S’il s’agissait d’un algorithme innovant, il n’y aurait pas eu de problèmes, ce qui n’a pas été le cas puisqu’il n’y a pas eu d’innovation mais de copie.

Quand Google pose des pièges

Pour être sûr de cette grave accusation, Google avait mis en place un test qui consistait à piéger son rival. Ainsi, il a élaboré  100 requêtes irréelles qui ne pourraient pas être utilisées par un internaute. L’exemple qu’il a donné est  « hiybbprqag ». Le terme n’a jamais été recherché ni sur Google ni sur Bing. Google a  intégré une réponse également irréelle.

Ces mêmes fautes ont été aperçues sur les résultats de recherche de Bing, deux semaines après. Les ingénieurs de Google ont même constaté une grande ressemblance côté classement et affichage des résultats, capture d’écran à l’appui.

Microsoft dément cette information. Stefan Weitz, directeur de recherche de Microsoft avait expliqué qu’il n’y a pas eu de copie de résultats. Le but est d’offrir aux internautes les meilleures et les vraies informations pour une  quelconque requête.  Pour ce faire, des signaux multiples et des approches sont utilisés par Bing pour le classement. En ce qui concerne la barre d’outils de Google, il reconnait s’en être servi, mais seulement pour les aider dans le classement des sites, ainsi que pour les données des parcours et des signaux d’entrée.

Quoi qu’il en soit, il n’y a rien d’illégal dans tout cela selon SearchEngine Land. Aucune action en justice ne sera donc à craindre par Microsoft. Pour Google, cela représente une grande publicité qu’il pourrait utiliser, ce qu’il a d’ailleurs fait.


Nos dernières vidéos

15 commentaires

  1. Outre le fait que cela semble prouver de façon irréfutable que Bing copie les résultats de recherche de Google, cela semble montrer que l’indexation n’est pas 100% algorithmique chez Google; que l’on peut insérer manuellement des résultats dans l’index Google alors qu’ils ont toujours dit que ca n’était pas possible.

  2. Pingback: Tweets that mention Bing plaigierait les résultats de recherche de Google -- Topsy.com

  3. if ( requete appartient aux 100 mots pièges )
    then : rendre la réponse piege du mot piege
    else : utiliser le moteur de moteur de recherche classique

    Ca reste algorithmique. Peut-être voulais-tu dire « automatique » ?

    Evidemment qu’ils peuvent rendre ce qu’ils veulent, ils maitrisent leur code. En revanche, il n’est pas possible (au sens « google se l’interdit ») de payer en cash un meilleur référencement par insertion manuelle dans l’index. (ce qui serait assimilable à de la corruption dans d’autres domaines, avec les dégâts qu’on connaît)

  4. Évidemment qu’ils le peuvent. Un système qui fontionnent sans intervention humaine ca n’éxiste que dans les films. La question est de savoir si Google modifie l’indexation à des fins de tests ou pour réellement avantager certains services/sites…

  5. Il y a quelques mois on parlait de Bing tel un sauveur face a l’hégémonie de google sur le terrain peu concurrentiel des moteurs de recherche. Maintenant on relate les soit disant méfaits de BIng. On explique que Bing donne les mêmes résultats de recherche que Google alors qu’on dissertait sur les différences marquées entre ces deux moteurs.
    La guerre des mots semble bien déclarée en tout cas sur le plan commercial!

  6. Même si Bing veut rester pertinent, si les résultats obtenus lors d’une requette sont exactement les mêmes que Google il n’y a pas vraiment d’intérêt…

  7. Pour ceux qui voudraient plus de détail « techniques » sur la manière dont c’est fait, l’article officiel du blog de Google vous donnera plein d’informations détaillées. A priori, Bing toolbat + IE 8 = enregistrement des résultats de recherches Google dans les « Sites suggérés Bing » =)

    http://googleblog.blogspot.com.....earch.html

    (En Anglais, forcément)

  8. C’est bizarre parce que justement je n’utilise pas Bing car je trouve que ses résultats de recherche ne sont vraiment pas aussi intéressants que ceux renvoyés par Google… Bon en même temps ils n’ont surement pas recopié l’index complet !

  9. « Evidemment qu’ils le peuvent » Peut être sauf qu’à chaque fois qu’on leur a demandé s’ils le faisaient, ils ont toujours nié…. et je ne parle pas de booster le référencement contre rémunération.

    Un lien pour m’expliquer: http://googleblog.blogspot.com.....nking.html et notamment l’extrait « Our third philosophy: no manual intervention »

  10. Dingue une fois plus microsoft copie c’est largement pire car google sont maintenant plus puissant mais bon que vont ils bien pouvoir faire ?

  11. Google s’appuie sur un algorithme dont la license vient du mit, je crois, donc si cet algorithme a été enseigné il n’est peut etre pas étonnat qu on le retrouve ailleurs

  12. @Thierry : Perso, j’aimerais bien qu’on me l’enseigne, avec tous les détails, l’algo de Google ! Mais son secret est aussi bien gardé, dixit Eric, « que celui de Coca-Cola ».

    Ce qui bénéficie en réalité d’un brevet du MIT c’est le Page Rank. 😉

Répondre