Black Friday : quelques conseils pour éviter les arnaques

Le Black Friday débute aujourd’hui, c’est l’occasion de faire de bonnes affaires mais attention aux cyberarnaques ! Le gouvernement a décidé de mettre en garde les utilisateurs et de dresser une liste de recommandations pour éviter les déconvenues.

Black Friday

Le « vendredi noir » ne doit pas se transformer en cauchemar

Pendant que les Américains célèbrent Thanksgiving, comme chaque année lors du dernier jeudi de novembre, le Black Friday a déjà débuté en France. Cet événement venu des États-Unis ne cesse de prendre de l’importance en France, en ligne, mais aussi en magasins et marque le coup d’envoi de la période des achats de fin d’année.

De nombreuses boutiques profitent du Black Friday (ou vendredi noir) pour proposer des promotions et c’est l’occasion pour les clients de faire de bonnes affaires. Si vous n’avez pas le temps de faire la chasse aux bonnes affaires, Presse-Citron sélectionne pour vous les offres les plus intéressantes chez les marchands en ligne comme Amazon, la Fnac, Darty, etc…

Malheureusement, cet événement est aussi l’occasion pour les cybercriminels de redoubler d’efforts pour profiter de la précipitation et de la crédulité des internautes imprudents en quête de la « bonne affaire à ne pas rater» en menant des escroqueries de toutes sortes. C’est ce que nous a rappelé cette semaine le site Cybermalveillance.gouv.fr.

Pour rappel, Cybermalveillance.gouv.fr est un programme gouvernemental assumant un rôle de sensibilisation, de prévention et de soutien en matière de sécurité du numérique auprès de la population française.

Dans son communiqué, le groupement public s’intéresse à la Cyber Week ainsi qu’aux Black Friday et Cyber Monday et explique que « toutes les techniques frauduleuses seront utilisées par les criminels pour tenter d’abuser leurs victimes afin de leur faire réaliser un achat qu’ils ne verront jamais arriver, les faire rappeler des numéros surtaxés, leur voler leurs données personnelles ou bancaires, les rançonner... »

Des cyberarnaques qui peuvent prendre plusieurs formes

Les utilisateurs devront redoubler de vigilance face à des cybernarnaques qui peuvent prendre plusieurs formes, des fausses annonces promotionnelles aux faux sites créés pour la circonstance en passant par l’hameçonnage.

Pour éviter de vivre un « vendredi noir »,  le site gouvernemental a dressé une liste de recommandations. Voici les 7 conseils du site Cybermalveillance.gouv.fr :

  1. Méfiez-vous des offres trop généreuses : faites un minimum de vérification au risque de ne jamais voir arriver votre achat ou au mieux vous faire livrer une contrefaçon. Réalité de la promotion, notoriété du vendeur, risque de contrefaçon…
  2. Ne confondez pas vitesse et précipitation : même pressé par un pseudo vendeur en ligne qui vous propose l’affaire du siècle ne lui donnez pas immédiatement votre numéro de carte bancaire et prenez le temps d’un minimum de vérification (Existence réelle du vendeur, réalité de la promotion, sécurité de la transaction…).
  3. Ne rappelez pas inconsidérément des numéros surtaxés : surtout si des messages énigmatiques vous demandent de recontacter un pseudo transporteur « pour votre livraison » ou un service après-vente « suite à votre achat », préférez rappeler le numéro officiel du transporteur ou du SAV concerné.
  4. Attention à l’hameçonnage : vérifiez scrupuleusement les adresses d’envois (un seul caractère peut parfois changer), ne cliquez pas sur les liens et n’ouvrez pas les pièces jointes d’expéditeurs inconnus ou douteux qui vous annoncent l’affaire du siècle, vous pourriez le regretter amèrement par le vol de vos codes d’accès, de vos données personnelles ou bancaires, la réception d’un virus…
  5. Vérifiez la réalité et la notoriété des sites sur lesquels vous allez faire vos achats : assurez-vous que vous n’êtes pas sur une copie frauduleuse d’un site officiel ou sur un site créé pour la circonstance qui propose des affaires comme on n’en voit nulle part ailleurs, mais qui n’a en réalité pas pour autre objet que de vous escroquer. Vérifiez scrupuleusement l’adresse du site, un seul caractère peut parfois changer.
  6. Protégez vos données personnelles et bancaires : quitte à rater une très bonne affaire, au moindre doute ne les fournissez pas au risque de conséquences qui pourraient être dramatiques (usurpation d’identité, transactions bancaires frauduleuses…).
  7. Utilisez un mot de passe différent et complexe pour chaque application ou site Internet : c’est le seul moyen de vous assurer que si votre mot de passe est compromis sur un site, cela ne compromettra pas l’ensemble de vos accès informatiques.

Enfin, le dispositif national d’assistance aux victimes d’actes de cybermalveillance rappelle que « si l’entreprise auprès de laquelle vous effectuez votre achat est localisée à l’étranger, vous pouvez rencontrer de réelles difficultés en cas de litige commercial, car elle peut échapper au droit qui protège les consommateurs français ».

Si le Black Friday est l’occasion d’alerter les consommateurs et de les mettre en garde, ces conseils sont valables tout au long de l’année et pourront vous éviter une mauvaise surprise. Maintenant que vous savez tout, il ne reste plus qu’à profiter du Black Friday.


Nos dernières vidéos

Répondre