Connect with us

Auto-Moto

BMW Vision iNext électrique : et BMW réinventa les commandes tactiles

BMW présente son concept Vision iNEXT préfigurant son futur gros SUV électrique attendu pour 2022. Si l’intérieur ultra-futuriste est digne d’un film de science-fiction, avec notamment un étonnant système inédit de commandes tactiles, le design extérieur préfigure bien le modèle de série.

Il y a

le

BMW Vision iNext, face avant

Décidément, les nouvelles technologies qui entraîneront de nouveaux usages de nos véhicules stimulent l’ingéniosité débordante des constructeurs automobiles. Après le très étonnant concept totalement autonome de Volvo qui veut remplacer les avions (sans voler), au tour de BMW de nous présenter un concept baptisé iNEXT et destiné à préfigurer un modèle électrique de série prévu pour 2021.

BMW Vision iNext, calandre

Design massif et épuré

Amené à rejoindre la gamme BMW i au cours des prochaines années (tout comme le concept BMW i Vision Dynamics présenté il y a quelques mois), la iNEXT est électrique. Aucune donnée sur les performances n’ont été communiquées, ce qui amène à s’intéresser davantage sur la conception et l’utilisation de ce véhicule. Ce SUV du gabarit proche d’un X5 (là encore sans dimensions exactes) se présente davantage comme un véhicule à vivre qu’à conduire. Le volant est toujours présent, mais la conduite autonome est elle aussi de la partie.

BMW Vision iNext, profil

Pour la partie extérieure, les designers ont fait des choix osés : gigantesque calandre aux haricots verticaux, projecteurs tout en finesse, énormes roues de 24 pouces, et une carrosserie épurée combinée à de très grandes surfaces vitrées. Le parti pris design ne laisse pas indifférent, et il interroge quant aux proportions dans lesquelles il sera repris sur le modèle de série. Klaus Fröhlich, membre du conseil d’administration de BMW et porte-parole de la marque, déclare « vous aurez ce que vous voyez ici« …

BMW Vision iNext, arrière

Quand bois et tissu deviennent tactiles

A bord, ambiance Lounge. Comme souvent dans ce genre de concepts, l’intérieur est minimaliste, épuré, et se prédestine avant tout à relaxer ses occupants. Pour BMW (aussi) la voiture de demain est avant-tout un espace à vivre, un peu comme une nouvelle pièce de la maison, où le bien-être prime. Ainsi le tableau de bord se contente de deux grands écrans, d’un bandeau de buses de ventilation et… c’est tout. On notera tout de même un panneau de bois tactile en guise de console centrale qui permet de contrôler les écrans. En mode autonome (baptisé « Ease », quand le mode conduite s’appelle « Boost »), le volant se rétracte légèrement vers le tableau de bord et les pédales disparaissent presque dans le plancher.

> Lire aussi :  L'étonnante moto sans pilote de BMW se montre dans une impressionnante vidéo

A l’arrière, une banquette de la largeur de la cabine en tissu tressé avec de la fibre optique est elle aussi tactile. De la même manière que la console centrale en bois, elle permet de contrôler le système multimédia. Par exemple pour la musique, il suffit de pincer pour régler le volume, faire glisser le doigt pour changer de musique et taper avec trois doigts pour revenir au silence. BMW qualifie cette technologie de discrète, la rendant presque invisible. « C’est vous qui décidez où vous voulez avoir l’interaction« , explique Olivier Pitrat, responsable du design d’UX. Bien que l’idée soit particulièrement intéressante et ajoute de nouvelles possibilités de contrôle face aux écrans tactiles, commandes gestuelles et vocales, la technologie est loin d’être introduite sur une voiture de série.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests