Boursorama raconte l’histoire de l’homme qui a cliqué sur une bannière

Après les bannières dans la presse et sur un camion, Boursorama raconte l’histoire vraie d’un homme ordinaire qui a cliqué sur une publicité web et vu sa vie totalement bouleversée.

Boursorama Banque nous fait découvrir l’histoire extraordinaire d’un homme ordinaire qui a simplement eu envie de cliquer sur une bannière.

C’est une bannière pas comme les autres, et moi je clique c’est pas ma faute

Dans le cadre de son offre Pink Week-End qui a commencé le 7 septembre et s’achève le 11 septembre et permet d’obtenir jusqu’à 130€ pour toute première ouverture de compte avec une carte bancaire, Boursorama propose une publicité décalée et pleine d’humour.

La vidéo prend la forme d’une bande-annonce de cinéma et dévoile l’histoire d’un homme ordinaire qui, dès le réveil, effectue les mêmes gestes que la plupart des gens : se raser, s’habiller, déjeuner, aller au travail. Tout en restant dans le ton du thriller, la vidéo se poursuit en annonçant que cet homme a vu et fait des choses que d’autres autour de lui ont tout simplement choisi d’ignorer. Cet homme, qui pourrait très bien être vous, a fait le choix de cliquer sur la bannière publicitaire d’un site web, une bannière qui renvoie vers l’offre Boursorama Banque.

Mention spéciale à la petite phrase « d’après une histoire vraie », très à la mode en ce moment au cinéma !

Une signature publicitaire en plusieurs volets

Ce film a été réalisé par le français Xavier Gens, notamment connu pour avoir mis en scène Hitman, Budapest et réalisera bientôt Cold Skin. Il est le troisième volet d’une série imaginée depuis plus d’un an par Boursorama Banque et Buzzman et qui a commencé par une campagnes de bannières dans la presse pour contourner le problème des AdBlocks puis s’est poursuivie par l’affichage de ces bannières sur un camion.

L’objectif de la banque en ligne avec cette série publicitaire est de jouer sur le rejet global des internautes pour les affichages publicitaires sur le web et de contourner tous les systèmes de blocage pour faire connaître ses bannières.

Source


5 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.