Calls, la série sans images qui débarque sur Canal +

Un écran noir et une expérience qui passe uniquement par le son et quelques sous-titres. C’est ce que propose la série Calls qui arrivera le 15 décembre prochain sur Canal +. On vous explique pourquoi c’est peut-être la bonne surprise de la fin d’année.

C’est un concept très original qui va bientôt être diffusé sur Canal. Calls, une série née sur Youtube propose une expérience avant tout basée sur le son. On vous explique. 

Calls, 10 épisodes pour 10 histoires connectées

Qui a dit qu’il fallait à tout prix des images pour réussir à la télévision ? Timothée Hochet est le parfait exemple du contraire. Ce jeune passionné de cinéma signe Calls, sa première série pour Canal+ réalisée avec Studio Bagel. Après un épisode diffusé l’an dernier sur Youtube, sa série, basée sur une expérience 100% sonore est désormais prête à conquérir les spectateurs de la chaîne cryptée.

Au programme, 10 épisodes qui correspondent à des enregistrements retrouvés après des événements tragiques et connectés d’une façon ou d’une autre à une apocalypse imminente. Les voix se mélangent à une multitude d’éléments sonores qui contribuent à créer une expérience vraiment particulière. « Mon projet constitue une expérience où le spectateur se retrouve plongé dans le noir, frissonne et imagine. Selon moi, l’image est extrêmement présente dans notre société actuelle, le son un peu moins. A travers cette entreprise, je souhaitais absolument mettre l’accent sur l’aspect auditif et l’imagination » explique le créateur au Huffington Post

A noter que contrairement à l’expérience proposée sur Youtube, des image abstraites seront affichées sur Canal+. Une demande faite par la chaîne pour éviter que les spectateurs en confondent l’écran noir avec un bug.

Une série aussi portée par son casting

Si vous ne pourrez pas vous appuyer sur des images durant cette série, une partie des voix sont en revanche particulièrement reconnaissables.  Mathieu Kassovitz, Gaspard Ulliel, Charlotte Le Bon, Baptiste Lecaplain ou encore Kyan Khojandi de Bref se sont ainsi joints à l’équipe pour les enregistrements.  « On a misé sur des acteurs ayant une voix particulière, qui savent donner l’émotion, la faire partager, c’est l’aspect central ici », détaille Timothée Hochet.

Si pour l’instant, il faudra attendre de voir les réactions du public avant de se projeter, Timothée Hochet semble être déjà partant pour une seconde saison. En attendant, pour avoir une idée un peu plus concrète de ce dont il s’agit, découvrez l’épisode original mis en ligne sur Youtube en octobre 2016.


4 commentaires

  1. OK donc rien de nouveau sous le soleil, les histoires racontées à distance sans images on appelle ça des histoires Radio diffusées et ça existe depuis les débuts de la Radio, dont la plus connue peut-être est la diffusion de la Guerre des Mondes d’Orson Welles en 1938 qui était tellement convaincante que certains auditeurs étant tombés par hasard sur l’émission en cours de route ont un peu paniqué. En France on avait les histoires de Pierre Bellemare à midi qui racontait de courtes histoires policières sur Europe 1 dans les années 80, j’adorait les écouter le midi avant de repartir à l’école.

    Quant au « On a misé sur des acteurs ayant une voix particulière, qui savent donner l’émotion, la faire partager, c’est l’aspect central ici » c’est un peu le truc obligatoire pour que ça marche, c’est comme dire on a voulu avoir un bon casting pour le film avec des acteurs qui collent aux rôles.

    p.s : @graphcomment pas pratique de mettre la bulle d’aide sur la modification du style de texte en plein par dessus le options de style, impossible du coup de voir ce qu’il y a derrière l’aide et accéder aux icones de choix de style.

  2. OK j’ai compris ce qui s’est passé (ou plutôt ce qui ne s’est pas passé), j’ai sélectionné le texte pour lui appliquer un style mais la petite palette n’est pas apparue (là je viens de tenter et elle apparaît bien), du coup je suis allé sur le "T" qui a fait apparaître l’aide et j’ai cliqué sur le T en pensant que cela ferait apparaître la palette d’outils, et en cliquant la forme de la bulle a légèrement changé faisant apparaître des contours rectangulaires du coup j’ai pensé que la palette d’outils apparaissait derrière la bulle.
    Au fait à quand le support natif du copier/coller d’image dans le texte ?

  3. Bonjour,

    Etant totalement aveugle, je trouve cette expérience géniale !😇

    Pour une fois, en retirant les images, nous aurons les mêmes repères que la majorité des téléspectateurs !
    Désolé pour les sourds, qui eux par contre ne vont pas du tout apprécier cette série! Mais on pourrait envisager une seconde saison avec des images mais totalement silencieuse, pour laquelle chacun devrait imaginer les ambiances sonores et surtout les dialogues.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.