Découvrez l’impressionnante vidéo en slow-motion de Nvidia réalisée par une IA

Les amateurs de vidéo accueilleront avec plaisir la nouvelle technologie de Nvidia, baptisée « SloMo » (pour Slow Motion). Une vidéo postée par l’entreprise permet d’ailleurs de se faire une petite idée de la chose et soyons sincères, cette dernière parvient à faire son petit effet.

Nvidia SlowMo

Des vidéos classiques ralenties

Le slow-motion (vidéo au ralenti en français pour ceux qui l’ignoraient), fait partie de ces « buzzwords » qui plaisent. Un smartphone avec la possibilité d’en faire, c’est un argument de vente imparable, même chose pour les caméras destinées au grand public. Longtemps considérée comme « luxueuse », la technologie se démocratise peu à peu ces dernières années. La production que vient de mettre en ligne Nvidia pourrait bien contribuer à l’accélération du phénomène.

L’entreprise a développé en partenariat avec des chercheurs des universités du Massachussetts et de Californie, un petit projet particulièrement séduisant. L’idée de base est relativement simple. Faire plancher une intelligence artificielle sur une vidéo afin de donner naissance à un contenu slow motion.

La « magie » de l’intelligence artificielle

On voit donc la nouvelle technologie de Nvidia, affectueusement baptisée « SloMo » (pour Slow Motion) qui réussit parfaitement son petit effet. La technique est appliquée à plusieurs vidéos : une danseuse, un match de hockey, un homme qui plonge sur une bulle dans une piscine…  il y en a pour tous les goûts.

On note une différence majeure avec la slow-motion classique au niveau des détails. En général, on obtient en effet un mouvement plutôt saccadé, pas vraiment naturel. Ici, Nvidia a donc entraîné une intelligence artificielle pour réussir à produire un slow-motion de qualité. Elle a été entraînée avec la technique désormais connue du deep learning. On lui a fait assimiler énormément de vidéos pour qu’elle soit capable de comprendre la décomposition des mouvements.

Selon le site Venturebeat, deux réseaux neuronaux travaillent de façon simultanée. Cela permet de travailler à la fois sur la position, et la nature des objets en mouvement. Ils peuvent aussi aller jusqu’à anticiper les éléments manquants pour recomposer les pixels manquants. Attention toutefois, la technologie n’est pas encore prête pour le grand public selon Nvidia.


Un commentaire

  1. Il existe un logiciel open source « grand public », qui se débrouille pas trop mal pour ce genre de tâche : slowmoVideo : http://slowmovideo.granjow.net/
    Il fait génère les frames manquantes avec un méthode de morphing à mon avis.
    Les résultats sont très corrects et il offre aussi d’autres fonctionnalités, fluidifier un timelapse, contrôler le sens de la vidéo avec un graphe, faire un motion blur sur du timelapse. Voir les exemples sous l’onglet Videos du site.

    A tester très correct.
    actuellement, les binaires pour windows ne sont plus disponibles sur le site :), faut faire un clone du repertoire github et compiler les sources soi-même… Idem sous linux, mais c’est plus commun sous linux 🙂

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.