Suivez-nous

Tech

Des filets de pêche conçus pour protéger la faune maritime

La pêche industrielle est une véritable catastrophe pour la faune maritime, les prises accidentelles étant bien trop nombreuses.

Il y a

  

le

 
tortue
© David Troeger / Unsplash

Les filets de pêche habituellement utilisés pour attraper des poissons et autres fruits de mer ne font pas dans la précision : ils ne se capturent pas seulement les poissons autorisés et vendus dans le commerce, mais également des dauphins, des tortues et autres créatures marines protégées. Une nouvelle étude vient de démontrer que le fait d’éclairer les filets de pêche pourrait empêcher les animaux marins de se faire piéger.

En effet, en utilisant des lumières LED le long de la partie supérieure des filets flottants, les prises accidentelles de tortues de mer ont diminué de 70 %, et plus de 66% en ce qui concerne les petits cétacés (y compris les dauphins et les marsouins). Cette étude a été réalisée sur de petites embarcations au départ de trois ports péruviens sur une période de trois ans entre 2015 et 2018.

Des LED pour éviter les prises accidentelles

Alessandra Bielli, la principale auteure de cette étude explique : « La pêche au filet maillant a souvent des taux élevés de prises accidentelles d’espèces marines menacées comme les tortues de mer, les baleines, les dauphins et les oiseaux de mer. Cela pourrait entraîner un déclin des populations de ces espèces non ciblées, mais peu de solutions ont été élaborées pour réduire les prises accidentelles de filets maillant. Les signaux sensoriels – dans ce cas, les voyants LED – sont un moyen d’alerter ces espèces sur la présence d’engins de pêche dans l’eau. »

Au cours de cette expérience en conditions réelles, les chercheurs ont placé tous les 10 mètres sur plus de 864 filets, des LED, afin de comparer les résultats. La majorité des tortues capturées dans le cadre de l’étude étaient des tortues vertes (86 %), sans parler des nombreuses tortues Caouannes et des tortues olivâtres à dos rayé qui ont également été capturées. Parmi les petits cétacés capturés, 47 % étaient des dauphins communs à long bec, 26 % des dauphins sombres et 24 % des marsouins de Burmeister.

Ces filets pourraient donc drastiquement faire baisser ces statistiques grâce à l’utilisation de faibles signaux lumineux pour prévenir du danger.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests