détox : RadioKawa, podcast network avec des émissions originales, impertinentes et décalées

On a discuté avec RadioKawa, média spécialisé dans les podcasts. Parmi les sujets abordés : journalisme, Harry Potter et sous-vêtements.

La tendance est aux podcasts ! En effet, avec une augmentation de 62,4% du nombre de personnes écoutant ce format d’émission, les podcasts sont de plus en plus scrutés par les grands groupes de presse et deviennent une source de revenus intéressante. La mesure d’audience précise est idéale pour la publicité et l’engagement des auditeurs permet de financer de nombreuses émissions.

>> Retrouvez tous nos articles de la série [detox]

Pour cet épisode de rentrée de détox, nous avons échangé avec l’équipe de RadioKawa, un média qui regroupe un peu plus de 70 personnes qui travaillent gratuitement, sur leur temps libre, à la production et à la promotion d’émissions inédites. Sur une vingtaine de formats différents, ils recouvrent de nombreuses thématiques : jeu vidéo, cinéma, télévision, culture, sexualité, comics, mangas, etc.

Production et distribution de podcasts

Presse-Citron : Qu’est-ce que RadioKawa ?

RadioKawa est ce que les anglophones appellent un podcast network : une entité qui produit et distribue ses podcasts inédits. Nous existons depuis septembre 2007 (en ayant changé de nom plusieurs fois dans notre histoire) et nous attaquerons donc notre onzième saison après cet été !

P-C : Combien de podcasters êtes-vous ?

RadioKawa réunit une vingtaine d’émissions différentes, donc une vingtaines d’équipes composées de 2 à 8 personnes environ. En plus, RadioKawa inclut des “gens de l’ombre” qui montent et publient certaines émissions, collaborent à la communication générale, travaillent à la réalisation d’émissions en public. En tout, RadioKawa rassemble plus de 70 personnes.

P-C : Comment choisissez-vous les thèmes des différents podcasts ?

On ne choisit pas les thèmes, ils nous arrivent au moment où on nous les propose ! Evidemment, au fil du temps, nous cherchons à équilibrer le nombre de podcasts par thématiques. Celles-ci vont du jeu vidéo à la sexualité en passant par la littérature arthurienne ou encore l’actualité des médias. Nous souhaitons être éclectiques.

P-C : Êtes-vous présents sur d’autres médias ou vous concentrez-vous uniquement sur les podcasts ?

Certaines de nos émissions en public font également l’objet de captations en vidéo, mais RadioKawa est un média “podcast audio” avant tout. Systématiser la vidéo demanderait un matériel bien plus coûteux, et induirait des pertes de libertés (hébergement sur de grosses plateformes, impossibilité d’animer en sous-vêtements, etc.).

« On ne choisit pas les thèmes, ils nous arrivent au moment où on nous les propose ! »

P-C : Comment crée-t-on un podcast ?

Vaste question ! Voilà, à mon sens, les différents points à maîtriser pour créer son podcast : connaître son sujet, créer une structure d’épisode cohérente avec l’objectif qu’on se fixe pour le podcast, avoir un matériel décent (pas besoin d’y mettre des centaines d’euros pour commencer !), monter et mixer l’épisode pour le rendre agréable à l’écoute, le distribuer en le rendant le plus simple d’accès possible.

P-C : Comment prépare-t-on un podcast ?

Tout dépend de la formule de l’émission, évidemment, mais la préparation d’un podcast tourne autour de deux grands axes : d’une part, faire en sorte que vous disposez (dans votre tête ou sur un document) de toutes les informations nécessaires pour traiter correctement du sujet de votre épisode, et d’autre part, de vous assurer que vos intervenants (invités et/ou co-animateurs) sont disponibles et en possession de tout ce qu’il leur faut pour l’enregistrement du podcast.

P-C : Podcaster et journaliste radio, est-ce la même chose ?

Bonne question. Cela peut être le cas, mais tous les journalistes qui font du podcast ne s’en servent pas forcément comme un moyen de réaliser une activité journalistique. La liberté de ton souvent attribuée aux nouveaux médias, donc au podcast, induit généralement une plus grande représentation des formes d’expressions subjectives et des “simples conversations” entre amis (aussi passionnantes puissent-elles être), plutôt qu’à la création de sujets “typés radios” qu’on espère plus réfléchis et balancés.

Toutefois, j’ai bon espoir de concilier les deux : mettre ensemble une préparation poussée des sujets traités avec la spontanéité et la liberté de ton d’un média indépendant, comme nous avons pu le faire cette saison avec le podcast médias “TVNR” ou il y a quelques années avec feu le podcast jeu vidéo “Le Player Club”.

Le crowdfunding pour financer la croissance

P-C : Y a-t-il une émission qui fonctionne particulièrement mieux que les autres ?

Parmi les productions RadioKawa, “Les Tauliers” trône de manière insolente, depuis plus de quatre ans maintenant, au sommet de nos classements chiffrés. Il s’agit d’une de nos émissions les plus décalées, avec son ton irrévérencieux et sa durée… généreuse (environ 3 heures par épisode).

P-C : Vous êtes présents sur Patreon, avez-vous d’autres sources de revenus ?

Au delà du Patreon, notre association dispose d’une autre forme de revenus : nos propres cotisations. Ces dernières nous permettent de payer l’essentiel (le nom de domaine, l’hébergement serveur, etc.) afin de survivre à n’importe quel coup dur imaginable. Toutefois, le Patreon est un moyen de financer notre croissance (matériel, émissions en public, etc.) et ne nous paye pas : si on se payait avec, on aurait moins de 10€ par personne… et on ne pourrait pas financer nos évolutions !

P-C : Avez-vous d’autres podcasts qui vont arriver dans les prochains mois ?

Absolument ! La Cartouche est un nouveau podcast consacré à l’actualité du jeu vidéo que nous lancerons à la rentrée de septembre 2017. On prendra le temps de parler des jeux en profondeur tout en restant compréhensibles par tout le monde, et on laissera un bel espace aux questions de nos auditeurs. Un peu à la manière du Quality Control de Polygon et de la tradition du “follow-up” des podcasts tech anglophones.

D’autres émissions sont prévues pour un lancement en septembre, au moins trois. Franck, Loup et moi (nous dirigeons RadioKawa à six mains) sommes fiers de ces nouveaux projets, et nous avons hâte qu’ils voient le jour !

P-C : La question ultime : comment faire pour avoir le temps d’écouter TOUS vos podcasts 🙂 ?

Excellente question. Je recommande le retourneur de temps d’Hermione Granger, tel que raconté dans Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban, bien que ses effets sur l’âge de l’utilisateur (vieillissez-vous quand vous revivez le passé ?) n’aient jamais été précisés. Bon, hop, on va dire qu’il n’y a pas de danger.


Le podcast fait donc partie de ces médias qui ont toujours eu un public fidèle mais voit aujourd’hui sa côte de popularité augmenter. Pratique, il s’écoute aussi bien dans les transports, en faisant du sport et permet d’approfondir certains sujets d’une façon plus conviviale que les articles de sites ou de blogs. C’est aussi un excellent moyen de créer un sentiment de proximité entre un chroniqueur, un journalisme ou un blogueur et son public.

Allez, je vous laisse écouter votre podcast en sous-vêtement en regardant Harry Potter et vous dis « à dans un mois » !

PS : n’oubliez pas de vous abonner au podcast de Presse-Citron pour avoir toutes les semaines l’édito d’Éric dans vos oreilles !


Nos dernières vidéos