Exhibez votre logithèque en direct avec Wakoopa (le Twitter du software ?)

Quand Twitter est arrivé, la première impression générale fut plutôt négative, alternant entre sarcasmes et indignation sur l’inutilité et le côté voyeur du truc, dans lequel d’aucuns voyaient déjà le symbole de l’application Web 2.0 de trop, celle qui annonçait la fin de la récré… Je ne me souviens pas avoir de compte Twitter (je

Quand Twitter est arrivé, la première impression générale fut plutôt négative, alternant entre sarcasmes et indignation sur l’inutilité et le côté voyeur du truc, dans lequel d’aucuns voyaient déjà le symbole de l’application Web 2.0 de trop, celle qui annonçait la fin de la récré…

Je ne me souviens pas avoir de compte Twitter (je teste tellement de services que je finis par oublier où je suis inscrit ;-)), je glose ici un peu avec un Twitter à ma sauce, mais très honnêtement je n’ai pas d’opinion sur la question, et il n’est pas exclu que je devienne Twitter-addict un jour (mais ça m’étonnerait quand même).
Ne jamais dire jamais…

Mais alors, là, voilà un autre service qui me pose problème et dont je ne sais trop quoi penser : Wakoopa vous permet de faire savoir en direct sur le web… les logiciels que vous êtes en train d’utiliser.
Il suffit pour cela d’installer un petit applicatif – un traceur – sur votre PC (je vois déjà quelques canons de Kalachnikovs qui brillent au fond de la salle…) qui va venir sniffer chaque quart d’heure votre système à la recherche des logiciels en cours d’utilisation et envoyer la liste de ceux-ci sur le site, dans votre profil, qui pourra être consultable par les autres membres du site.

Wakoopa

Bien sûr tous les attributs d’un bon réseau social sont là pour amplifier votre parano (logiciels crackés et réseaux sociaux, franchement, c’t’idée !) : widgets à installer et à partager pour que vos copains sachent avec quoi, comment (et quand) vous bossez, tags, etc…

Bon, je trouve l’idée plutôt intéressante, d’autant qu’au rayon des avantages, Wakoopa ne vous oublie pas non plus :

  • vous êtes notifié automatiquement de toutes les mises à jour disponibles pour les logiciels identifiés
  • vous avez accès à tous les tests publiés pour les logiciels que vous utilisez
  • vous pouvez touver d’autres logiciels en relation avec ceux que vous utilisez le plus fréquemment
  • vous partagez votre expérience avec les autres utilisateurs…

Maintenant, vous aurez compris, je ne sais pas si j’utiliserai Wakoopa un jour, même si je ne suis pas spécialement paranoïaque dans ce qui touche à la protection des données privées. Les réseaux sociaux, d’accord, mais comme dirait l’autre, il faut pas que ça fasse peur, quand même.

Vous en pensez quoi, vous ? (merci de poser cette Kalachnikov quand vous me parlez).


Nos dernières vidéos

9 commentaires

  1. Je me suis décidé à tester (et commencer à utiliser) ce service cette après-midi 🙂

    J’étais d’abord un peu "réticent" à l’arrivée de Wakoopa, et puis en me baladant un peu sur les profils de mes amis, j’ai trouvé que ça pourrait être intéressant de voir quel temps je consacrais à tel ou tel logiciel moi aussi.

    Finalement, après une après-midi et soirée d’utilisation, je trouve ça assez sympa 🙂

    J’aime beaucoup l’analyse par les tags du profil de l’utilisateur. Le tracker wakoopa n’est pas très lourd (ni a l’installation < 1mo, ni en mémoire < 5mo).

  2. Pas encore accessible aux utilisateurs de Linux…
    Mais ça fait quand même plaisir de voir que c’est prévu 🙂

    Merci pour ce blog très intéressant 😉
    (même si je devrais passer plus de temps sur mon TFE que sur les blogs mais bon… :P)

  3. J’parie que c’est c’est une manoeuvre des éditeurs de logiciels pour ne plus devoir chercher les utilisateurs crackants leurs programmes mais avoir directement une base de gens auxquels faire des procès à la chaine :p

    D’ailleurs wakoopa commence par un M renversé, ça veux tout dire ! Microsoft n’est pas loin !

    … quoi parano ?

  4. Moi je vois plusieurs intérêts "malsains" :
    – pour les édtieurs et développeurs, déterminer un peu mieux les logiciels phares, srouce d’inspiration
    – pour les hackers, savoir un peu mieux où chercher pour toucher un max de monde
    – pour les auteurs, se poser la question pourquoi il y a tant d’utilisateurs mais peu de licence

    Même en ayant la conscience tranquille, cela ne m’intéresse pas du tout qu’on sache en LIVE ce que j’utilise comme softs. On est suffisamment flické comme çà, vous ne trouvez pas ?

  5. Oui mais permettre à un utilitaire de recenser vos applicatifs, ceci s’appelle ou du moins pourrait s’appeler espionnage et du reste un peu risqueu !

  6. Alors sur ce coup là je sors ma Kalachnikov et suis entièrement d’accord avec Dominik ! Je me trouve suffisamment flické comme ça aujourd’hui sans le vouloir, donc je ne rajouterais pas un soft qui me "permette" de l’être encore plus !!!

Répondre