Google à la rescousse des webmasters avec l’outil anti-spam « disavow »

Google propose depuis quelques jours un outil permettant aux webmasters de « désavouer » des liens jugés négatifs. L’outil les aidera à lutter contre les linkspam néfastes au classement de leur site sur le moteur de recherche de Google.

L’outil de « désaveu » (Disavow links tool) proposé par Google était attendu par de nombreux responsables de sites torturés par les modifications apportées avec la mise à jour Penguin du moteur de recherche de Google. Celle-ci est arrivée au début du second trimestre 2012 avec des conséquences et des effets de bord sur le ranking de leur site.

Google ne modifie en rien son algorithme de PageRank mais tente ainsi d’amoindrir l’effet lié au SEO (Search engine optimization) négatif. Celui-ci se produit lorsque des liens indésirables (Linkspam), voire douteux, pointent sur vos pages ou votre domaine. Les conséquences peuvent être désastreuses dans certains cas pour le référencement de votre site.

Concrètement, le webmaster devra fournir une liste d’URLs (de pages ou tout simplement de domaines) qu’il désire « désavouer » sous la forme d’un fichier texte de 2 Mo maximum qui contiendra une URL par ligne. Il n’y a qu’un fichier par site qui peut être mis à jour ultérieurement. Ces liens entrants qui pointent vers vos pages pourront (« pourront » car cela reste avant tout des suggestions) alors ne plus être pris en compte par la firme de Mountain View ou du moins par son algorithme. Google d’indiquer qu’un délai (pouvant atteindre « plusieurs semaines ») existera entre le moment où les liens lui auront été indiqués et celui où ils seront effectivement « désavoués ».

Google s’appuiera donc sur vos suggestions. Aux responsables de site de manipuler avec précaution cet outil au demeurant très utile mais qui pourrait se retourner contre votre site en termes de trafic internet si jamais un ou des liens entrants que vous jugiez néfastes s’avéraient en fait participer substantiellement au classement de votre site. Google précise ainsi que l’outil est une option avancée qui doit être utilisée avec parcimonie et avec beaucoup d’attention. « Si elle est utilisée incorrectement, cette fonctionnalité peut éventuellement menacer la performance de votre site dans les résultats de recherche de Google, » précise ainsi la firme de Mountain View sur son site.

Il était déjà possible de contacter les responsables de ces liens entrants pour qu’ils les retirent mais la tâche pouvait rapidement s’avérer fastidieuse. L’outil de désaveu vient alors à la rescousse du gentil webmaster en quête d’un ranking « sain ».

(source)


11 commentaires

  1. Un peu rapide à mon goût, j’ai développé mon point de vue quant aux inconvénients à long terme sur le site de Lex. Juste une précision quand aux liens ainsi désavoués: l’article peut prêter à confusion « se retourner contre votre site en termes de trafic internet » : les liens désavoués resteront là où ils sont et apporteront toujours leur flot de visiteurs et de traffic, même désavoués.
    Si incidence, elle sera indirecte, par le biais d’une baisse dans les résultats des moteurs causée par la disparition (aux yeux de google seul) d’un lien aidant au positionnement.

    Google est d’ailleurs finaud à ce jeu, puisque le long délai entre l’action et la réaction (plusieurs semaines) rend improbable la mise en évidence de relations de cause à effet entre dénonciation d’un lien et impact sur les résultats de recherche.

  2. Bonjour,

    Google avoue par la mise à disposition de cet outil, que ses filtres Panda et surtout Penguin, ont fait des dégâts inattendus ! Je pense notamment à la « negative SEO ». Si des liens pourris peuvent faire tomber votre site, pourquoi ne pas créer des centaines de ces liens vers vos concurrents…

    Et même si officiellement « la negative SEO n’existe pas et n’a aucun effet », pas si sûr ! C’est juste une question de logique.

    Google avoue également par là qu’à force de changer les règles tous les 4 matins, un travail de référencement « légal » à ses yeux, peut se retrouver pénalisé le lendemain. Et si dans 3 mois, la firme décidait de faire tomber tous les sites ayant des liens sur les annuaires ? Arff…

  3. A force de chercher l’ordre, le désordre le plus total va s’instaurer dans les Serps, » si la firme de Mountain View n’est pas la mieux placer pour comprendre qu’un lien a plus ou moins de valeur, alors pourquoi un webmaster ou un éditeur web ferait-il mieux ? sinon pour entrer dans un nouveau sport qui va consister à livrer une hypothétique liste noire à GG ou plutot 1 ou 2 millions de listes, pour qu’il retrouve ses marques. Une belle cacophonie s’annonce sur Intenet.

  4. J’ai eu un site sanctionné en 2008 sur un site de 1999 et mis 3 ans pour retirer la majeure partie de ses liens effectués en 2001. Après plusieurs demandes de réexamen, Google a finalement retiré sa sanction manuelle mi 2012, certainement grâce à ma volonté de nettoyer mes liens.

    Avec cet outil, j’aurai évité 3 ans de travail acharné à contacter des webmasters introuvables, de mauvaise foi et même certains qui m’ont fait payé le retrait de mes liens. Désormais, j’ai utilisé cet outil de désaveu pour vraiment nettoyer à fond l’un de mes sites et repartir de zéro.

    Et bien résultat, cet outil, malgré qu’il souligne l’impuissance de Google vis à vis des backlinks, a un potentiel énorme si on l’utilise en ayant auparavant bien analyser la structure des liens entrants. Utilisez Ahrefs pour cela, outil que je conseille afin de constater les liens pourris vers votre site.

    Il me restait, même avec le retrait de ma sanction par Google, environ 200 domaines avec 1 ou 2 liens qu’il fallait que je retire également. J’ai transféré mon fichier, reçu un message de Google dans les 5 jours, et hop, GG ne tient plus compte de ces liens. Remontée dans les serps assurée si cet outil est correctement ciblé.

    Ce module est le meilleur de 2012 pour les webmasters, c’est mon avis, même si certains décrient qu’il est lancé par Google pour détecter les sites de spam. Je n’y crois pas une seule seconde. Ce module doit aider (et nous aussi webmaster) Google dans la détection des sites de qualité qui ont effectué des liens très anciens. De ce fait, c’est la panacée pour le nettoyage des anciens sites pénalisés par les Pandas et autres manchots, et même l’algo « florida » de 2004.

    J’approuve ce module sans hésitation.

  5. Bonjour à tous,

    Sur mon site j’ai eu le même souci, je passe mon temps ou plutôt le perds avec des webmasters, mais constate que quelque chose ne tourne pas rond, il n’est pas normal que Google ne me réference pas… sachant que tous nos articles sont plus que corrects, et que nous avons tout mis en oeuvre concernant le SEO…
    Si quelqu’un peut m’aider, je suis preneuse !!
    Merci !!!

Commenter