Google cherche à améliorer ses relations avec la presse

Afin d’apaiser ses relations avec les médias, Google a décidé de tester un nouveau dispositif afin de mieux valoriser les contenus payants de la presse internet. Cela sera-t-il suffisant pour contenter cette dernière ? Rien n’est moins sûr.

Avec l’émergence du net dans les années 1990, la presse écrite a subi un coup dur puisqu’un grand nombre d’internautes se sont détournés des journaux au profit de services d’actualités, comme comme Google actualité ou Yahoo actualité. Ces dernières années les relations entre les uns et les autres se sont dégradées, mais aujourd’hui Google désire pacifier ses relations avec la presse, malgré la grogne grandissante.

Des relations compliquées entre Google et la presse

Détenant 60% du marché mondial de la publicité, le moteur de recherche a fait savoir le 18 août dernier qu’il évaluait des dispositifs permettant une plus grande visibilité des contenus payants émanant des médias. Le site Bloomberg indique ainsi que Google réalise actuellement des tests avec le New York Times et le Financial Times.

Il s’agirait notamment de rendre toujours visibles les articles bénéficiant du système de paiement « paywall ». Si Google met en œuvre cet outil, cela voudrait dire que ces papiers seraient toujours référencés par la firme de Mountain View. Google a eu jusqu’alors deux stratégies en la matière, pas forcément très appréciées.

Valoriser les contenus payants de la presse

La première possibilité pour les médias proposant des contenus payants étaient de rendre leurs contenus accessibles gratuitement, en échange de leur référencement sur le moteur de recherche. La deuxième possibilité, encore moins réjouissante, a consisté à ne pas référencer les articles dans le moteur de recherche si les éditeurs concernés interdisaient que leurs articles soient accessibles gratuitement.

Pour éviter une telle situation, le moteur de recherche se veut plus conciliant et souhaite que les résultats de recherche apparaissent pour les contenus payants ou gratuits. Google a ainsi décidé de donner un coup de pouce via Accelerated Mobile Page (AMP), qui rend accessible plus rapidement les articles sur mobile.

De même, il s’agit pour Google de permettre aux éditeurs de pouvoir mieux connaître de potentiels abonnés, en leur donnant plus d’informations sur ces derniers. Cette nouvelle stratégie, liée à la visibilité des contenus payants, est ainsi très attendue par les médias internationaux.


Nos dernières vidéos