Google+ est mort comme ces 7 autres produits abandonnés par Google

Alphabet vient d’annoncer la fermeture de Google+, et son réseau social rejoint une longue liste de produits et services testés par le géant, puis abandonnés.

#7 iGoogle

igoogle

Lancée en 2005, iGoogle était une page d’accueil personnalisée lancée en 2005 par Google. Vous pouviez y ajouter vos flux RSS, des services comme vos agendas et la météo, mais aussi des jeux et d’autres widgets. Son concurrent, Netvibes a été lancé quelques mois plus tard et connaîtra un succès supérieur.

Google annonce la fermeture de iGoogle en 2012, et le service a été désactivé le 1er novembre 2013.

#6 Les Google Glass (Explorer)

Google Glass

Icônes de l’innovation, les premières Google Glass n’ont pas rencontré le succès escompté près du grand public. Lancées en 2012 lors d’une Google I/O mémorable (on avait pu suivre un saut en parachute filmé par les lunettes en direct), elles ne seront jamais adoptées par leurs utilisateurs. En janvier 2015, Google annonce la fin du programme Explorer et de la possibilité d’achat en B2C. Les Google Glass sont relancées en 2017, mais uniquement à destination des entreprises.

> Lire aussi :  Google renonce à un contrat de 10 milliards avec le Pentagone

#5 Nexus Q

Nexus Q

Le Nexus Q est l’une des premières box TV à tourner sous Android. Lancée en même temps que les Glass pour 299$ elle serait un échec encore plus grand, sa commercialisation étant stoppée 6 mois plus tard.

#4 Google Lively

Le concurrent de Second Life vous permettez de créer un avatar à votre image et de naviguer dans un monde virtuel. Contrairement à son concurrent, pas d’achat in app, et des personnalisations très limitées. La vie de Google Lively sera (très) courte, avec un lancement en juillet 2008 et une fermeture en décembre 2008.

#3 Google BuzzGoogle Buzz

 

C’est l’ancêtre de Google+ et a lancé la (mauvaise) aventure de Google avec les réseaux sociaux. Le service a été stoppé en 2011, et Google avait déjà connu des problèmes de confidentialité et a dû changer sa politique en février 2010, pour ajouter des options de contrôle de la visibilité des profils.

#2 Google Wave

Cet outil de travail collaboratif semblait promis à un très bel avenir. Lancé en mai 2009 il fut arrêté mi-2012, les équipes du géant souhaitant se concentrer sur… Google+ !

> Lire aussi :  Géolocalisation : première plainte contre Google

#1 Google Reader

Google Reader

Pour une fois Google n’a pas fermé un service à cause de son succès limité. Google Reader était un agrégateur de flux RSS très populaire. Le service a été fonctionnel de 2005 à 2013 et Google a décidé de la fin de Reader dans un souci de nettoyage de ses services. La fin de Google Reader a permis à des sociétés comme Feedly (utilisé par nos équipes pour la veille) de connaître une croissance exponentielle.


3 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.