Google ou le sens de la négociation subtile, l’exemple taïwanais

Spoiler : on m’annonce que le titre de l’article est sarcastique au possible. Quand les règles imposées par Google ne sont pas en accord avec les lois d’un pays, le gouvernement a le choix entre se plier aux exigences de la firme de Mountain View ou appliquer la loi et condamner l’entreprise. Mais Google est plus qu’une simple entreprise et la réponse peut être cinglante.

Spoiler : on m’annonce que le titre de l’article est sarcastique au possible. Quand les règles imposées par Google ne sont pas en accord avec les lois d’un pays, le gouvernement a le choix entre se plier aux exigences de la firme de Mountain View ou appliquer la loi et condamner l’entreprise. Mais Google est plus qu’une simple entreprise et la réponse peut être cinglante.

Vous souvenez-vous du temps où les applications payantes achetées sur l’Android Market de Google avaient une généreuse période de 24h d’essai durant laquelle vous pouviez vous faire rembourser votre achat ? Cette durée sans engagement a été récemment drastiquement réduite par Google à 15 minutes.

Le gouvernement taïwanais ne l’entend pas de cette oreille, la loi du Dragon asiatique insiste en effet sur le fait qu’un produit acheté sur internet doit avoir au minimum une période d’essai de 7 jours. Google refusant de se plier à cette loi, les autorités taïwanaises avaient donné 15 jours à l’entreprise pour se conformer sous peine d’une amende de 1 million de dollars.

Un bras de fer s’est donc engagé et des négociations s’en sont suivies et ont apparemment échoué puisque Google a purement et simplement supprimé toutes les applications payantes de l’Android Market au téléchargement à Taïwan ! Pour un pays dont l’économie est extrêmement centré sur le tertiaire et notamment les nouvelles technologies – HTC l’un des principaux producteur de Smartphones sous Android est par exemple une entreprise taïwanaise – cette annonce doit faire l’effet d’une bombe.

Une menace à la « Silicone Valley asiatique » ?

Google semble donc vouloir rester extrêmement ferme sur sa politique interne au risque de perdre de l’argent dans le pays. La réaction des autorités taïwanaises et de HTC vont être intéressantes d’autant plus que le même problème s’est posé avec Apple à Taïwan se concluant par un accord d’Apple de donner les 7-jours de période d’essai.

Pourquoi Google refuse ? Peut-être parce que beaucoup d’entreprises taïwanaises dépendent directement de la vente d’applications sur l’Android Market et que Google s’attend à ce que le gouvernement cède par peur que cette restriction technologique refroidisse les investisseurs high-tech dans cette Silicone Valley asiatique… en tout cas c’est ce qu’on appelle de la négociation musclée.

[source]


Nos dernières vidéos

9 commentaires

  1. Google c’est pas des p… contrairement a Apple.

    Voilà comment on négocie avec des ronds de cuirs ventripotents et dépassés qui ne créent rien et entendent palper sur tout !

  2. 7 jours d’essai sur une application c’est une idée à la con. La plus part des jeux que j’ai acheté sur l’AppStore je n’y ai joué que quelques jours et je suis même certain que 90% des app que j’ai acheté je les aurai supprimé au moment de devoir les payer.

  3. Je trouve normal que google refuse. Je pense qu’au moins la moitié des ventes seraient annulées si les clients avaient 7 jours pour annuler leur achat.
    Une entreprise comme google n’a pas pour vocation de faire du social…

  4. Si l’apli créée est bonne, utile etc. , si l’acheteur est satisfait de son acquisition alors elle ne sera pas supprimée. Il la conservera et sera « content » de son achat.
    Je ne comprends pas trop en quoi il est bon d’applaudir une société qui se fout de la gueule des Etats, de leurs lois et de ses clients.
    Il est grand temps de prendre du recul par rapport à Google et les services proposés car ils s’accaparent tout, nous rendant trop dépendant d’eux.

  5. SamSoul > Je suis d’accord, mais 7 jours, comme le disent les commentaires précédents, c’est complètement inutile. La plupart des apsp que tu télécharges, tu ne les utilises plus après une semaine.

    24h me semblait raisonnable, m’enfin..

  6. C’est les opérateurs locaux qui doivent être content: Ils doivent déjà posséder leurs propre markets et vont donc récupérer des ventes. La même chose est arrivée en Corée pour les jeux: Google a supprimé les jeux de l’Android Market local (depuis plus d’un an) parce qu’ils ne voulaient pas se conformer a la loi Coréenne qui oblige les éditeurs de jeux a les faire valider par une commission Had-oc. Peut importe, les opérateur locaux on leurs markets et propose des jeux gratuit (ou payant) a la place du market de google. Tout benef pour les opérateurs.

  7. Pingback: L’Axe du Mal chinois résiste « L'Heureux Dresseur de Torts

Répondre