Google Street View sur les traces des explorations antarctiques

Google enrichit les vues panoramiques 3D de Street View avec des images de l’Antarctique. Un véritable voyage sur les traces des célèbres explorateurs du début du 20ème siècle.

Après les vues panoramiques de 5 parcs nationaux californiens dans Street View, Google enrichit sa base de données avec des images exceptionnelles du pôle sud. Dès septembre 2010, la firme de Mountain View avait lancé les premières images panoramiques de l’Antarctique dans le cadre de Street View.

Outre quelques pingouins, vous pouvez découvrir la hutte d’un des plus grands explorateurs de l’Antarctique, Robert Falcon Scott, avec les objets utilisés au début du 20ème siècle. Elle a servi de base à des expéditions. Construites pour durer quelques années, ces huttes ont remarquablement passé le siècle malgré les conditions extrêmement rudes qui sévissent dans ces régions. On y voit les médicaments, les kits de survie et les équipements utilisés par ces aventuriers d’un autre temps.

C’est à l’hiver 1913 qu’un journal britannique lançait une publicité pour promouvoir la dernière expédition impériale en Antarctique. La petite annonce résume très bien les conditions qui attendaient les explorateurs. « Hommes recherchés pour un voyage dangereux. Bas salaires, froid glacial et longues heures d’obscurité. Retour incertain. Mais honneur et reconnaissance en cas de succès. » Tout un programme dans lequel vous pouvez vous replonger sans le moindre risque d’engelure assis au fond de votre canapé.

Google ajoute ses données à sa collection World Wonder site. Les images ont été prises avec un équipement léger monté sur trépied et à l’aide d’un objectif fisheye.

La visite commence ici. Et d’autres vues sont disponibles pour le télescope du Pôle Sud, la hutte de Shackleton, La colonie de manchots Adélie située vers le cap Royds et le Ceremonial South Pole.

(source)


Nos dernières vidéos

7 commentaires

  1. C’est pas des pingouin mais des manchots en Antarctique ! Et oui Pinguin en anglais ça veut dire Manchot et non Pingouin qui se dit Auk et les pingouins vivent au pôle nord et les manchots au pôle sud !

  2. Attention à l’erreur Pingouin/Manchot comme le dit Nora.
    Penguin (en) = Manchot (fr)
    Pingouin (fr) = Razorbill (en)
    (ou Auk pour le terme générique)

    Et grosse différence qui mérite d’êtrre soulignée, le pingouin vole, alors que le manchot non.

    Pour en savoir plus, un article :
    http://hagagou.wordpress.com/2.....e-manchot/

  3. Et encore Razorbill c’est une espèce précise de Pingouin. D’ailleurs Pingouin réfère à plusieurs espèces, mais c’est vrai que le Razorbill ou petit pingouin en français (soit l’espèce Alca torda) est la seul encore vivante parmi les pingouins. Auk étant encore plus large vu qu’il est la traduction de la famille Alcidae, donc en effet n’inclu d’autre espèce que le pingouin.

    Et non je n’ai pas lu wikipedia 😉

  4. très drôle de voir ces commentaires venir donner des leçons et qui sont soit truffés de fautes d’orthographe ou d’erreurs. Et aussi de voir leurs auteurs se défendre d’avoir lu Wikipédia (trop drôle), comme si c’était la honte absolue (alors que leurs informations viennent clairement de cette source).

    @Flo, « le pingouin vole » : non, en fait. seulement certaines espèces.

    @Nora, « C’est pas des pingouin » : fais juste un effort (un ‘s’)

    @Nora toujours : « les pingouins vivent au pôle nord » : et la Bretagne, c’est donc au pôle Nord ?

    etc…

  5. @Britanica : Il se trouve qu’il ne reste qu’une seule espèce de Pingouin, le petit pingouin, étant donné que le seul autre « pingouin » était le grand pingouin qui est aujourd’hui éteint. Donc il se trouve que tout les pingouins volent.
    Si tu fais référence aux macareux et autre guillemots, ce ne sont pas des pingouins, mais il font bien parti de la famille des alcidés comme les pingouins.
    Donc vérifie sur Wikipédia si toi aussi tu veux donner des leçon 😉

  6. Pingback: WeekLette : Gazette de la semaine [20/07/2012]

Send this to a friend