Le hacker qui a stoppé la cyberattaque WannaCry se fait arrêter par le FBI

Marcus Hutchins, ce nom ne vous dit certainement déjà plus rien, il s’agit de l’expert en sécurité qui avait réussi à stopper la progression rapide de la cyberattaque WannaCry ayant touché de très nombreuses entreprises dans le monde comme Renault, FedEx ou des hôpitaux par exemple. L’homme vient d’être arrêté par le FBI…

attention au malware Mazar Bot
WannaCry : les hackers récupèrent leur butin

WannaCry resurgit sur le devant de la scène ces dernières heures, nous avons appris que jeudi l’ensemble des rançons qui avait été déposées sur trois comptes et qui n’avait pas été touchées depuis le 12 mai, ont été subitement retirées. Les 140000 dollars présents sur ces derniers auraient été en partie convertis dans une autre crypto-monnaie et envoyés sur d’autres comptes.

D’après les infos dévoilées par la société anglaise Elliptic qui surveillait ces comptes, plusieurs prélèvements ont été réalisés en moins de 10 minutes à savoir 20.055 $, 26.435 $, 19.318 $, 27.514 $, puis le solde. On peut constater au passage que 338 victimes auront donc payé les hackers pour récupérer leurs données. Rien ne dit que ces dernières aient été récupérées dans leur état initial. La police doit désormais tracer le chemin de l’argent pour remonter jusqu’aux délinquants.

Marcus Hutchins, le hacker ayant stoppé WannaCry a été arrêté par le FBI

Autre information sur WannaCry et sans relation avec les faits dont nous venons de parler, le hacker accueilli comme un héros par la presse spécialisée après avoir bloqué la progression du ransomware WannaCry en rachetant un nom de domaine, stoppant net la diffusion du malware, a été arrêté par le FBI.

Il semble que Marcus Hutchins portait une double casquette, car s’il a éradiqué WannaCry, ce dernier a aussi semble t-il conçu et distribué le virus Kronos. Un malware capable de dérober des informations bancaires…

Ce dernier s’était rendu aux Etats-Unis pour participer à des conférences sur le piratage et ne s’attendait visiblement pas à ce que le poids de la justice américaine lui tombe dessus lors de ce séjour. Il est accusé d’avoir propagé Kronos pour infecter des systèmes en Allemagne, en France et dans des pays anglophones. Il est également accusé d’avoir mis en vente sur le dark web, un kit permettant d’utiliser ce malware.

On connaissait les Black Hat et les White Hat, on dirait qu’il existe aussi des Grey Hat, des hackers à double casquettes…


Nos dernières vidéos

Send this to a friend