Jour polaire, la nouvelle série de Canal+

Canal+ a dévoilé « Jour Polaire » sa nouvelle série, lundi soir. Petite séance de rattrapage pour ceux qui ont manqué ce thriller dont l’aventure se déroule au cercle polaire.

C’est un ovni mais du genre que l’on apprécie. « Jour Polaire » s’inscrit dans la nouvelle dynamique des séries nordiques. Après « The Killing », « Bergen » ou « The Bridge», la série franco-suédoise dévoile une nouvelle fois le savoir faire de la télé scandinave. Le thriller à l’atmosphère glacée a été réalisé au cercle polaire et aucune scène n’a été tournée de nuit. Une première qui suffit à donner envie de voir cette série.

Canal+ nous emmène au cercle polaire

Bienvenue à Kiruna, une petite ville de Laponie suédoise, au cœur de l’été arctique. C’est le décor choisi par Canal+ pour sa nouvelle co-production. Un citoyen français vient d’être violemment assassiné et Kahina Zadi (jouée par Leïla Bekhti), agent de police, est envoyée sur place pour aider les forces de l’ordre local. Elle doit travailler avec le procureur Anders Harnesk mais rien ne va se passer comme prévu.

En choisissant de tourner au cercle polaire pendant l’été arctique, quand le soleil ne se couche jamais, la série innove. Aucune scène tournée de nuit, dans un thriller à l’atmosphère très sombre. Il fallait oser. Mais le pari est réussi avec une atmosphère anxiogène et déroutante. Il s’agit aussi pour Canal+ d’une production qui s’inscrit dans la logique de continuer à proposer des séries françaises de qualité sur le modèle de « Braquo » ou « Versailles ». 

Leïla Bekhti, une héroïne au parcours éclectique

Leila Bekhti, l’actrice principale de la série a eu un parcours original. Elle a longtemps hésité entre travailler dans le social et faire une carrière d’actrice. C’est finalement « Sheitan » puis « Un Prophète » de Jacques Audiard qui l’ont aidé à lancer sa carrière. En 2011, elle obtient aussi l’oscar du meilleur espoir féminin grâce à « Tout ce qui Brille ». 

Le tournage de  « Jour Polaire » s’est révélé très éprouvant pour elle, notamment en terme de sommeil. Une situation qu’elle a utilisé pour nourrir le caractère si particulier de son personnage. « On se ressemble assez peu avec Kahina, elle se scarifie, elle est dans le contrôle de ses émotions, pas moi… Mais j’ai ressenti parfois les mêmes choses qu’elle, l’épuisement, la perte des repères spatio-temporels » explique l’actrice au Parisien.

La série est diffusée le lundi soir à partir de 21h sur Canal+.


Nos dernières vidéos

Répondre