[Journée de la Femme] La machine à laver est la plus belle invention de l’homme, par Hélène Douchet

Article écrit par Hélène Douchet[1] pour Presse-citron à l’occasion de la Journée de la Femme. Pour un blogueur, si à 50 ans, t’as pas écrit chez Presse-Citron, t’as raté ta vie. Ca va, je n’ai donc pas raté la mienne.  😉 (NDLR : ça c’est gentil) La journée de la femme, à la maison (j’entends

Article écrit par Hélène Douchet[1] pour Presse-citron à l’occasion de la Journée de la Femme.

Pour un blogueur, si à 50 ans, t’as pas écrit chez Presse-Citron, t’as raté ta vie. Ca va, je n’ai donc pas raté la mienne.  😉 (NDLR : ça c’est gentil)

La journée de la femme, à la maison (j’entends par là, chez nous), c’est avant tout…. la journée de mon homme. C’est son anniversaire..! Donc pas de négociation possible sur les tâches ménagères. En plus il est parti skier donc c’est du 100% maman…

Dommage…

J’aurais pu partager avec vous mon rêve secret non pas de devenir un grand chef d’entreprise mais de travailler à temps partiel pour pouvoir aller chercher mon fils à l’école, quand il aura l’âge d’y aller.Le mot entrepreneuriat ne me fait pas rêver, même si je me suis lancée dans l’aventure avec mon p’tit business de photographe.

Mais non je préfère vous parler de la plus belle invention de l’homme en cette journée de la femme, selon le journal du Vatican (et selon TF1 qui rapporte) : la machine à laver. Evidemment pas la pilule, évidemment pas le soutien-gorge, même pas le fromage de chèvre, ni le Blackberry, on est au Vatican quand même. Même pas le lave-vaisselle et pourtant celui-là il a du en sauver des couples. Mon père me dit toujours que c’est la première chose qu’il a achetée en étant jeune marié. Pour fuir la corvée et notez bien que j’ai pas écrit « la première chose qu’il a offerte à ma mère » (pourtant il aurait pu le dire). Il aura vécu 17 ans, le fameux lave-vaisselle…. Enfin là n’est pas la question.

Donc la machine à laver. En plus c’est bien parce que normalement c’est pas trop compliqué et les hommes peuvent prendre la relève. Peuvent….

Bref je rêve de lire un jour que, non, le Pape ne soutient pas son archevêque qui a excommunié la fillette de 9 ans, enceinte de jumeaux par suite d’abus sexuel de son beau-père. Evidemment, ils avaient le droit de vivre ces jumeaux ! Ben oui à 9 ans on est parfaitement capable d’élever des enfants, deux en plus, trop facile (à partir de 3 ça devient dur mais en dessous non). Mais non ça ne ruinerait pas la vie de la fillette, quelle idée !?!? Ils auraient été très heureux tous les 3  parce qu’entre 2 couches, elle aurait eu le temps de finir sa scolarité et de rêver d’entrepreneuriat….

Et puis si Dieu il est assez con pour garder ses œillères et pour ne pas comprendre qu’à 9 ans, c’est un peu tôt pour avoir deux enfants non désirés, résultats d’un viol sur mineur, il ne doit pas tant valoir la peine que ça…

Mais bon, la journée de la femme a encore de beaux jours devant elle. Enfin la journée de la petite fille en l’occurrence…


[1]Hélène Douchet, connue sur la blogoshère sous le doux pseudo de La Lène, est webdesigner et photographe, et se définit elle-même comme maman geekette. C’est aussi la régionale de l’étape (comme dirait Gérard Holtz), puisque comme Presse-citron, elle est lyonnaise.
Son portrait ici : Dis-moi comment tu blogues.
Son site de photographe : http://www.photo-lyon.com/
Son blog : http://www.jeuxdemaux.com/


Nos dernières vidéos

14 commentaires

  1. L’article est sympa mais l’argumentation pro-avortement est un peu… beaucoup moins sympa 🙂

    Tout d’abord, bien que je n’ai pas connaissance en détail de cette affaire, non, même si la fillette de 9 ans aurais accouché des jumeaux, j’oserais avancer que ce n’aurais pas été elle qui s’en serais occuper. Mais soit des proches soit un des très nombreux couples qui attendent d’adopter un enfant.

    De plus les jumeaux avec leur propre ADN présentaient là leur seul chance de toute l’éternité de… vivre.

    Qui sommes nous pour juger qui aura le droit de vivre ou de mourir suivant la façon dont cette personne aura été conçu ?

    Tu es le fruit d’un viol d’une fillette de 9 ans donc tu n’a pas le droit de vivre ? Sérieusement ?

    Le seul argument qui tiendrais à mon sens (mais que les catholiques rejettent clairement) et que la vie de la fille soit en danger à cause de la grossesse. Mais je n’ai lu nul part quels étaient ses chances de mourir, ni quels étaient les chances des jumeaux de vivre. Sans ces chiffres partir du principe que la fillette a le droit d’avorter me parait, en tant que pro-vie, aberrant.

    Et les éventuels enfants que cette fillette aura dans une dizaine d’année ou deux, ne remplaceront en aucun cas les deux jumeaux. Ce seront des êtres humains différents, avec un ADN différent. Différents de ces jumeaux qui n’auront finalement pas eu le droit de vivre.

    En je ne commenterais pas l’attaque simpliste contre « Dieu et ses œillères » qui était assez peu approprié 🙂

  2. Qui sommes-nous pour juger qui aurait le droit de vivre ou mourrir ? Je vous retourne la question. Parce qu’elle est bien jugée ici en étant excommuniée.

    Moi ce que je vois surtout c’est le fruit de sexe, pas d’amour, deux poussins qui n’ont certes rien demandé à personne mais qui n’aideront sûrement pas la fillette à vivre sa vie de fillette, en la poussant à 9 ans dans la cours des grands à cause d’un abruti qui ne sait pas garder sa queue au frais.

  3. >Tu es le fruit d’un viol d’une fillette de 9 ans donc tu n’a pas le droit de vivre ? Sérieusement ?

    J’aimerais t’y voir toi, à 9 ans, dans une famille visiblement difficile et de devoir accoucher de deux jumeaux à cause d’un viol. Met toi un poil à la place de la fillette avant de sortir tes grands mots sur les droits de vie ou de mort sur un foetus.

  4. Ceci dit c’est vrai que la machine à laver est une invention formidable

    Faudrait que Presse citron en parle plus souvent car le lave linge automatique c’est nettement plus fort que les iphones et autres netbooks !

  5. Bravo Eric pour avoir hébergé ce bel article, qui aurait pu être bien polémique.

    Ce manque d’empathie vis à vis de la fillette du premier bloggeur, met encore plus en exergue le peu d’humanité dont à fait preuve les instances religieuses…

  6. Allez, on va rentrer dedans ce bel unanimisme bien-pensant à la c…

    « Qui sommes-nous pour juger qui aurait le droit de vivre ou mourrir ? Je vous retourne la question. Parce qu’elle est bien jugée ici en étant excommuniée. »

    Ce n’est pas la petite fille de 9 ans qui est excommuniée, ce n’est pas pour cela qu’on en parle, puisque toutes les femmes ayant commis des avortements sont DE FACTO excommuniées. Là, il s’agit de la mère de cette petite fille ainsi que de l’équipe médicale (mais si cette équipe a l’habitude, ça faisait longtemps qu’ils l’étaient). La nouveauté de cette info, c’est que l’entourage peut également être excommunié, s’il pousse à l’IVG.

    D’autant que je ne suis pas sûr que rajouter le traumatisme de l’IVG au traumatisme du viol, soit la meilleure solution.

    « Moi ce que je vois surtout c’est le fruit de sexe, pas d’amour, deux poussins qui n’ont certes rien demandé à personne mais qui n’aideront sûrement pas la fillette à vivre sa vie de fillette, en  »
    Depuis quand un enfant doit-il aider ses parents ? De tout temps, les enfants ont représentés une charge, et il est évident que ce n’est pas elle qui les aurait pris en charge.

    « J’aimerais t’y voir toi, à 9 ans, dans une famille visiblement difficile et de devoir accoucher de deux jumeaux à cause d’un viol. Met toi un poil à la place de la fillette avant de sortir tes grands mots sur les droits de vie ou de mort sur un foetus. »
    Et alors ? Ça change quoi ? Entre ça ou ne pas vivre, je préfère ça.

    « Ce manque d’empathie vis à vis de la fillette du premier bloggeur, met encore plus en exergue le peu d’humanité dont à fait preuve les instances religieuses… »

    T’as raison, instances religieuses qui commettent des actes pédophiles institués par l’Inquisition lors des croisades pour se battre contre la capote… 🙂

    Bon, allez, on arrête les conneries, les instances religieuses, notamment catholiques, dans l’histoire ont crée beaucoup plus de dispensaires, de centres de soins, que n’importe quel autre état. La religion cahtolique que vous le vouliez ou pas, est à la base de la civilisation occidentale. Nos ancêtres spirituels, ce sont les monastères bénédictins qui ont permis la transmission de l’héritage gréco-romain.

    Alors, un peu plus de respect envers les instances religieuses ne serait pas de trop.

    Enfin, concernant l’article sur les machines à laver, faut pas pousser, hein, il s’agit juste d’un article du journal du Vatican, pas une déclaration du St Père, qui a tout de même autre chose à faire qu’à s’occuper d’une pauvre journée, que Philippe Murray aurait démontée…

  7. Ma grand-mère (97 ans) pense que la machine à laver est la meilleure invention que le progrès ait apportée. Il n’y a donc pas le Vatican qui pense cela… 🙂

  8. Être pro-avortement ou pro-vie est un choix qui est sensé être murement réfléchi après analyse personnel des arguments de chaque côté. (enfin normalement…)

    Dire qu’un des deux camps à des « œillères » dans ce cas précis (mais je suppose que tu doit penser la même chose dans les autres cas, me trompe-je ?) montre, il me semble, un manque total d’ouverture d’esprit et donc de bien belles œillères justement.

    Bon, je ne te ferais évidemment pas changer d’avis ici mais avant de critiquer la décision de l’église sur ce cas particulier, essaie de comprendre les raisons qui poussent certaines personnes à être pro-vie, ce qui n’est, semblerait-il, pas encore tout à fait le cas maintenant au vue de tes arguments.

  9. Aucune oeillère en vue. Si j’étais à la place du législateur, ça serait la peine de mort ou la prison à vie, pour un pédophile pareil.

    Mais force est de constater que malgré le traumatisme, dasn un cas, il y a une vie qui disparait, et dans l’autre, une vie qui est détruite, mais qui ne disparait pas. C’est toute la différence, cependant, ne t’inquietes pas les violeurs non plus n’ont pas le droit d’accéder à la communion.

    Attention c’est de la technique, mais ce n’est pas parce que l’on n’est pas excommunié, que pour autant, on peut accepter la communion. Surtout pas pour un violeur.

  10. et si on arrêter de se baser sur ce que les religieux ont osés faire de l’histoire ? ex communié c’est surement important mais ça n’a pas pris le dessus sur le choix de la mère et c’est ça qui est bien non ?

    et sinon « les instances religieuses, notamment catholiques, dans l’histoire ont crée beaucoup plus de dispensaires, de centres de soins, que n’importe quel autre état. La religion catholique que vous le vouliez ou pas, est à la base de la civilisation occidentale. »

    peut être, mais est-ce que tout au long de l’histoire les religions ne furent pas les principales causes de guerres et des pire tueries… l’hôpital, la charité hem hem !

  11. J’ajoute qu’à y regarder de plus près, la petite fille N’A PAS ETE EXCOMMUNIEE. C’est sa mère qui l’a été, pas elle, car il faut un âge minimum pour encourir cette peine.

  12. J’ai dans mon entourage des gens qui sont pro vie et qui me sortent le discours du « comment peux enlever la vie à un petit bébé qui n’a rien demandé? »

    Alors déjà moi je dis, ce bébé (ces bébés) n’a rien demandé en effet, et il n’a pas non plus demandé à vivre !

    Faire subir un accouchement à une fillette de 9 ans est déjà une chose terrible mais imaginez comment des enfants peuvent se construire en ayant une mère-fillette et un père violeur ????!!

    Je crois qu’on a déjà assez de barges sur cette terre pour laisser naître des vies avec des racines si terribles…

    Cela dit, le choix ne revient pas à l’opinion publique, mais bien à la mère de la fillette (celle ci étant mineure).

    En effet, chaque femme doit avoir le droit de CHOISIR d’enfanter ou non ! Ce n’est pas parce qu’il y a un foetus à l’intérieur de son corps que celui ci doit naître. C’est à la mère d’évaluer si les conditions sont favorables à la naissance d’un bébé.

    Tant d’enfants naissent dans des conditions terribles, et tout cela pour le droit à la vie ? Je ne suis pas d’accord.

    Enfin, si chaque foetus doit vivre, quid de tous les foetus qui dorme dans des frigos de médecins inéminateurs ? Doit on tous les faire naîtres ?

    Je crois que pour bien répondre à la question il faut imaginer la vie de l’enfant et non celle des parents.

Répondre