Connect with us

Lifestyle

La carte interactive de la montée des eaux

Il y a

le

A quoi ressemblera le monde si les prévisions des climatologues sur les conséquences du réchauffement climatiques s’avèrent exactes en ce qui concerne une future montée des eaux ?

C’est la vision que propose cette carte interactive conçue à partir de Google Maps, qui vous permet de simuler les conséquences de la montée des eaux de 1 à 14 mètres dans votre région.

carte-flood

Étonnamment, loin d’être alarmiste, cette simulation serait presque « rassurante » (notez bien les guillemets et ne me faites pas dire ce que je ne dis pas), car à part quelques régions côtières, forcément, on constate – à condition que ceci soit exact – que même en poussant le curseur au taquet, soit une élévation du niveau des eaux de 14 mètres, ce qui a tout de même peu de chances de se produire en vrai[1], l’impact sur le paysage serait finalement assez limité, voire marginal. Mais terrible pour les populations de grandes villes côtières comme Amsterdam Barcelone ou Miami, qui seraient englouties et donc rayées de la carte pour le coup.

Comme quoi il vaut mieux habiter sur une colline à Lyon que sur un polder en Hollande, en fait.

[1] les experts parlent plutôt d’une prévision d’élévation du niveau des océans de quelques centimètres :

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_890_niveau_oceans_rechauffement_climat.php

http://tf1.lci.fr/infos/sciences/environnement/0,,3652902,00-impact-sous-estime-montee-oceans-.html

(source)

52 Commentaires

52 Commentaires

  1. Jack

    8 septembre 2009 at 9 h 20 min

    Pour rester dans l’actualité immédiate à savoir la grippe H1N1.
    Il existe une carte des cas de grippe H1N1 dans le monde qui utilise même principe (google maps)
    http://flutracker.rhizalabs.com/

  2. Bacteries

    8 septembre 2009 at 9 h 29 min

    Rassurante??
    A + 14m Nantes serait coupé en deux, St Nazaire rayé de la carte, Bordeaux coupé en deux, Narbonne rayé, Montpellier à demi engloutie, Arles rayée, Barcelone en partie engloutie, …

    C’est pas « rien » quand même…

  3. Pingback: Tweets that mention Une carte qui indique les conséquences de la montée des eaux | Presse-Citron -- Topsy.com

  4. Gourmet

    8 septembre 2009 at 9 h 33 min

    « Comme quoi il vaut mieux habiter sur une colline à Lyon que sur un polder en Hollande, en fait. »

    Ha, ha, ha. C’est ce que je me suis dit aussi.
    Sauf que … en 1999 ça a bien soufflé là-haut.
    Ben oui, c’est exposé à l’ouest. 🙂

    En bas, il y a l’eau, en haut il y a le vent.
    Il reste les grottes.

    db

  5. Eric

    8 septembre 2009 at 9 h 42 min

    @Bacteries : bien sûr mais là c’est l’hypothèse extrême, apocalyptique. Les experts parlent plutôt d’une élévation du niveau des océans de quelques centimètres :
    http://www.notre-planete.info/actualites/actu_890_niveau_oceans_rechauffement_climat.php
    http://tf1.lci.fr/infos/sciences/environnement/0,,3652902,00-impact-sous-estime-montee-oceans-.html

  6. leben

    8 septembre 2009 at 9 h 49 min

    Ériiic! Vous ne pouvez pas dire:
    « … et que l’impact serait finalement assez limité… »
    Avec l’audience qui est la vôtre cela devient presque irresponsable… En effet, l’idée première sous-jacente qui émane de cette phrase pourrait être « donc en fait ce n’est pas si grave le réchauffement climatique » (et bien sûr, je ne pense pas que cela est là votre intention).
    En moins d’un demi-siècle, nous avons modifié comme jamais le visage de la Terre, non « l’impact ne serait pas assez limité », la montée des eaux est une catastrophe, elle va causer des milliers de déplacés, des centaines d’îles du Pacifique vont être englouties et ce n’est que la partie émmergée de l’iceberg, ce n’est pas tant elle qui est préoccupante, mais bien sa cause: la fonte des glaces des pôles, véritable clim de la Terre, garante de climats doux déjouant les températures extrèmes, réprimant les climats fous, incontrolés.

  7. Bacteries

    8 septembre 2009 at 9 h 51 min

    Oui oui (heureusement!), mais dans ta phrase on a l’impression que même au taquet ça reste rassurant.

  8. Thierry

    8 septembre 2009 at 10 h 04 min

    Pas sûr que les habitants de Tuvalu ou du Bangladesh soient aussi optimistes …
    Comme les populations côtières sont importantes, il serait intéressant de lier ces niveaux de montées avec le pourcentage de la population mondiale concernée pour bien se rendre compte de l’influence géopolitique de ces montées.
    Quand on voit le conflit de terre entre Israël et la Palestine, même 0,1% de de la population mondiale déplacée risque d’être catastrophique …

  9. Vincent 2L2T

    8 septembre 2009 at 10 h 07 min

    Plus de carnaval de Dunkerque! Plus de moules à Ostende! Plus de Marais à Saint Omer!! Plus de balades à vélo à Bruges la magnifique!!!

    Un avantage : plus que 30 kms entre Lille et la mer 🙂

  10. Eric

    8 septembre 2009 at 10 h 07 min

    @leben : je suis bien d’accord, voir ma réponse précédente

  11. Masseur

    8 septembre 2009 at 10 h 08 min

    Pour les populations concernées ce sera une véritable catastrophe humaine et économique.

  12. Eric

    8 septembre 2009 at 10 h 15 min

    @leben : je suis bien d’accord, voir ma réponse précédente.
    J’ai modifié et mis en exergue certains passages de mon article afin qu’il n’y ait pas d’équivoque car c’est apparemment un sujet sensible pour certains, qui ne doit pas être traité à la légère.
    Rappelons quand même qu’il ne s’agit que d’hypothèse, même scientifiques, et que nous n’avons aucune certitude sur l’ampleur du phénomène, et s’il se produira réellement. Les experts les plus alarmistes parlent d’une élévation de moins d’1 mètre à la fin du siècle.

  13. Gourmet

    8 septembre 2009 at 10 h 17 min

    Et si les océans se retiraient ça donnerait quoi ? Hum ?

    Quoi qu’il en soit, avec 10 mètres d’eau en plus, l’Europe peut se chercher un autre site pour les injections de satellites.
    Bon, pour Tahiti, c’est bon, même avec 14m, y’a des falaises ça sauve.

    db

  14. tominardi

    8 septembre 2009 at 10 h 51 min

    hey, ya Bacteries de Metalorgie qui li Presse-Citron, rigolo ça

  15. Neferis

    8 septembre 2009 at 10 h 59 min

    Ca marche encore une centrale nucléaire inondée?

    Nan parce qu’en France, on a mis plusieurs centrales sur la côte comme à Gravlines par exemple…

    faudra pas que ca monte haut pour que ca pose problème 🙂

  16. manuinholland

    8 septembre 2009 at 11 h 01 min

    Moi qui habite en Hollande, ca me « rassure » pas, mais alors pas du tout…Et encore vu que j’habite sur un « relief » en Hollande, la region d’Amersfoort, on risque d’etre epargnes de justesse.

  17. Bacteries

    8 septembre 2009 at 11 h 02 min

    @tominardi : Je ne suis pas un robot! Donc je lis plein de choses :p

  18. Thierry

    8 septembre 2009 at 11 h 28 min

    @manuinholland : sauf que tu auras quelques milliers de campeurs devant chez toi …

  19. casimir

    8 septembre 2009 at 11 h 45 min

  20. raph

    8 septembre 2009 at 12 h 24 min

    « l’impact sur le paysage serait finalement assez limité, voire marginal.  »

    Avec une élévation de 1 mètre, il y aurait certainement des centaines de millions de personnes qui seraient concernées par cette montée des eaux… des iles n’existeraient même plus…

    Moi je ne trouve pas cela rassurant (même si je ne suis pas dans la zone concernée)

  21. Scrubs

    8 septembre 2009 at 12 h 58 min

    Moi, ça me fait plus flipper qu’autre chose, même avec un 1m… Les réfugiers climatiques ne sont plus de la science fiction. Les îles Tuvalu, entres autres, ont à moitier disparues et le pays a signé il y a quelques temps déjà un accord avec la Nouvelle-Zélande pour que les habitants y soient accueillis. Ici dans le pacifique, le sujet est encore plus d’actualité, le trou dans la couche d’ozone n’est pas très loin et le soleil est très mauvais. Le taux de cancer de la peau ici est bien plus élevé que n’importe où ailleur…

  22. bob+(mc+melun)

    8 septembre 2009 at 14 h 05 min

    ce n’est pas que l’élévation pure qui va poser problème, mais aussi l’érosion induite.

    Il y a eu là dessus un reportage intéressant l’autre jour, où l’on voit un village (indigène) en Alaska, qui doit, tous les hivers, faire face à un envahissement par la mer, ce qui enlève le sol et frappe les maisons, surtout qu’avec la chaleur (relative pour nous) la mer ne gèle plus, ce qui le protégeait aussi. Du coup, ils doivent mettre des sacs de sable le long de la côte pour ne pas la perdre, la côte. Il est envisagé un déplacement du village.

    Plus près de nous, la falaise d’Etretat recule de 7cm par an en moyenne (un peu plus loin c’est 15cm) et pour l’instant la mer ne tape pas à chaque marée haute, ce qui sera le cas avec l’élévation, même minime. Là où je vais en vacances en Bretagne, on ne craint rien, ce qui ne sera pas le cas pour toutes les maisons de la ville. Mais il faudra prendre le bateau pour rejoindre l’île qui sera crée par l’engloutissement des marais l’attachant au continent. On pourra donc la renommer île de Rhuys comme avant…

    @Neferis La centrale de Blaye à déjà montré les limites de ce que l’on peut accepter lors de la tempête de 1999, l’eau ayant envahi les instalations, il a fallu l’arrêter en catastrophe (il ne suffit pas de couper le courant, la procédure est longue, plus que ce qui a été fait dans l’urgence). On peut juste espérer que la mer ne montera pas de 14m d’un coup !!!

    Aujourd’hui, certaines îles disparaissent déjà, emportées par les vagues, alors qu’elles sont encore au dessus du niveau de l’eau… Il y a aussi des îles qui « poussent », donc tout n’est peut être pas perdu, en tout cas pas si la machine ne s’embale pas… Toujours le problème du changement trop rapide pour que la planête s’en moque…

    PS: Eric, vire l’autorefresh, j’ai du m’y reprendre à 4 fois pour écrire ce commentaire, finalement en copier-coller depuis un éditeur ! 🙂

    • Eric

      8 septembre 2009 at 15 h 38 min

      @bob+(mc+melun) : désolé pour l’auto-refresh, très désagréable en effet dans ton cas ! J’ai rallongé la fréquence de refresh et je le supprime complètement ce soir

  23. Pingback: Watermarks Project in Bristol. — Bastien Labelle.

  24. Katryne

    8 septembre 2009 at 15 h 29 min

    De ma colline, je domine Toulon, qui sera alors presqu’entièrement sous les eaux. Positivons : je serai isolée, certes, mais la plage ne sera plus qu’à 1 km au lieu de 8.

  25. ML

    8 septembre 2009 at 16 h 10 min

    Hahaha ma copine qui veut que je déménage à Bordeaux… je vais lui montrer ça. Bon la probabilité que ça fonctionne est proche du 0 mais ça me donne une argument.

  26. Arcadium

    8 septembre 2009 at 23 h 49 min

    Traduction : « y’a rien à Paris donc c’est pas grave » …

    • Eric

      9 septembre 2009 at 7 h 24 min

      @Arcadium : t’as raison, d’autant que j’habite Lyon 🙂

  27. bob+(mc+melun)

    9 septembre 2009 at 9 h 57 min

    Merci Eric 🙂

  28. Location Vacance

    9 septembre 2009 at 12 h 00 min

    Une hypothèse rejoint souvent une vraie réalité. Faisons confiance à la nature, elle ne se laissera pas faire.
    Merci pour cet article

  29. Pingback: Une simulation de la montée des eaux ? | Energethique

  30. Arf

    9 septembre 2009 at 17 h 45 min

    Cela ne me semble pas très réaliste. La mer méditerranée est théoriquement voué à disparaitre, or ici l’eau monte… Bien entendu le soft fait du direct et ne prédit pas les mouvements des plaques ^^

  31. gritche

    9 septembre 2009 at 21 h 16 min

    Eh beh !! moi j’habite près de Bordeaux.

    C’est décidé mon gosse il fera pas des études de russe ou de mandarin..

    dès demain je l’inscris à la piscine et il va le passer fissa son brevet de 50m…

  32. Heirem

    10 septembre 2009 at 8 h 47 min

    Un lien qui remet un peu les pendules à l’heure :
    http://climat-sceptique.over-blog.com/categorie-1031779.html

    Cordialement
    Heirem

  33. Maxime

    11 septembre 2009 at 16 h 56 min

    Cool je vais avoir la mer juste à coté de chez moi …

  34. karott

    12 septembre 2009 at 18 h 16 min

    Sympa la carte. Peut-être qu’elle se passait de commentaire, les pessimistes y voyant une catastrophe et les optimistes en étant confortés.

  35. topher

    13 novembre 2009 at 17 h 39 min

    en plus,quelles seront les repercussions sur les fleuves ,rivieres et ruisseaux qui parcourent notre beau territoire…cette carte ne montre que les effets de la montée des océans,elle est donc incomplète

  36. LILI

    14 novembre 2009 at 18 h 39 min

    Les pays desertiques (Maghreb et Moyen-Orient)ou le sable ne manque pas, pourraient fournir du sable aux autres pays, afin que nous puissions en remettre tout le long de nos cotes qui ne cessent de diminuer. On pourrait ainsi rallonger nos plages. En echange, nous pourrions leur fournir des usines ou appareil de desalement d’eau de mer. Cette eau de mer desalee, (acheminee sur une grande partie par pipeline moins polluant), pourrait irriguer leurs deserts, et toutes les zones assechees depuis des annees par de trop nombreuses secheresses. Ces zones redeviendraient cultivables. Avec cette eau dessalee, on pourrait egalement remplir les lacs asseches d’Afrique, et il y en a pas mal la-bas (meme en Europe, la mer d’Aral). Tout cela ferait diminuer la montee du niveau de la mer de plusieurs metres.

  37. cindy

    20 novembre 2009 at 22 h 49 min

    C’est bon j’habite au dernier étage je suis sauvée , je vais enfin pouvoir investir dans un bateau :))

  38. Moa

    23 novembre 2009 at 15 h 56 min

    C’est amusant quand meme que la montee des eaux (d’apres la carte) n’a que peu d’influence sur les cotes americaines. Par exemple avec 2m de plus rares sont les plages du sud de la Floride qui disparaissent. Ils ne doivent pas avoir les bonnes donnees altimetriques pour cette region reculee du monde.

  39. panda

    19 décembre 2009 at 13 h 02 min

    mais enfin si vous avez la crate réagisser pour férmer la porte qui méne au couloire de la mort et esseyer d’emaginer que deviendra le monde d’ici des années tous le mond sera toucher ça vous pouvez le croire personne ne peut échper a ça saufe si vous réagissez.

  40. bracocobra

    28 août 2010 at 22 h 04 min

    La simulation de la monté des eaux, rien a dire très réaliste, étant de la région touché par la tempête xitia, j’ai vu l’eu au porte de marrans, il ne faut pas oublier que toute cette région est un ancien golf du poitou donc prsque au niveau de la mer, la monté de l’eau est très inquiétante pour l »avenir, et contre ça pas grand chose a faire, la mer dans un temps plus ou moins long reprendra ça place

  41. OpenYourEyes

    7 septembre 2010 at 10 h 19 min

    Je constate qu’on a peine à interpréter l’évolution de la situation climatique… Pourquoi avons-nous peine ?
    Simplement car nous n’avons pas l’accès à la connaissance pour pouvoir y répondre.

    Par mesure de précaution, mieux vaut s’attendre à des scénarios impréssionnants et meurtriers concernant notre futur proche et moins proche.. tout simplement pour ne pas être pris par surprise et se dire : « Ah mais ces illuminés disaient vrai finalement.. (j’ai fermé les yeux sur ce sujet comme je ferme les yeux a chaque fois que les images d’une idée donnée m’est insupportable à accepter, quelquesoit le sujet, nous occultons ce qui nous fait « peur »…) »
    Le souci est qu’en occultant on ne peut donc pas se préparer ni protéger nos proches : on vit au pays des Bisounours jusqu’au jour où..

    PS : on entend tout et son contraire au sujet du réchauffement, si vous faites la sommes de toutes ces affirmations : vous serez prévoyants et prudents et ne chercherez pas à occulter, ainsi vous vous donnez une chance supplémentaire pour une éventuelle catastrophe climatique avec ses victimes.. ses conséquences.. SOYONS VIGILANTS sans dramatiser. mais soyons vigilants pour ne pas regretter plus tard… !!!

    J’ai lu un livre, il me parait proche de la réalité : « La Terre en héritage » de Jean-Marie Pelt.

  42. pitchorneirda

    27 janvier 2011 at 19 h 34 min

    Shanghai, Hanoi, Phnom Penh, le Bengladesh, Bombay, Calcutta, Karachi, Vladivostok, Jakarta, Volgograd, Odessa, Saint-Petersbourg, Riga, Kaliningrad, la moitié des Pays-Bas, de la Flandre, Bordeaux, Cadix, Séville, Montpellier, Venise, Bologne, Alexandrie, Londres, Cambridge, Cardiff, Liverpool, Dublin, New York, Miami, San Francisco, Sacramento, San Jose, Rio de Janeiro, Buenos Aires, Montevideo, La Nouvelle-Orléans, Vancouver, Seattle,…et j’en passe, vous trouvez ça rassurant ? Vous voulez calculer combien de personnes il faudrait déplacer ?

  43. donpunisher

    25 février 2011 at 12 h 08 min

    j’habiterai enfin au bord de plage….

  44. Lorette

    1 mars 2011 at 17 h 48 min

    Pas de probème pitch… on va construire des digues !!! Ils montrent ça à la TV. Ca a l’air de super bien marcher…

  45. glouglou

    9 mars 2011 at 10 h 25 min

    aujourd’hui on parle de +35m en 2050
    bon stress

  46. F27EV

    12 janvier 2012 at 14 h 59 min

    Bonjour,

    je sais que la discussion est apparemment finie depuis longtemps mais je n’ai pas pu m’empêcher d’écrire.
    J’ai du faire une recherche sur le réchauffement planétaire (voilà pourquoi j’ai atterri ici) et en comparant plusieurs documents, sites, etc on se rend vite compte que les chercheurs mettent de côté certains facteurs, se concentrant sur les plus importants. Mais si l’on rassemble tout les facteurs (fonte d’une partie du Groenland, de l’Arctique, de l’Antarctique, dilatation de l’eau quand elle se réchauffe, fonte des glaciers des différents continents,…) la montée des eaux ne seraient pas de quelques cm mais de plusieurs mètres facilement.

    Bref de toute façon l’Homme est trop lent à réagir, le réchauffement est engrangé et irréversible et à croire que nous sommes supérieurs nous arrivons juste à détruire tout ce qui nous entoure.

    Bonne continuation à tous

  47. 123 SOLEIL

    23 janvier 2012 at 21 h 48 min

    Moi aussi, je suis sur ce site en cherchant autre chose et malgré que les conversation sont ancienne je voudrai vous préciser que lorsque Noé construisait l’arche pour y faire entrer sa famille et les animaux. Ceux qu’il avait averti de l’éminente catastrophe lui ont ri au nez. Alors Noé à fait entrer sa famille, les animaux, il a fermé l’arche. Tous ceux resté dehors riaient, ce moquaient de Noé. Il s’est mis à tomber quelques gouttes d’eau, puis un peu plus, puis plus fort et encore plus et plus et plus, jusque toute la terre soit recouverte d’eau. Seul ceux qui étaient rentré dans l’arche furent sauvé. Procurez-vous une Bible « édition le semeur ou Louis Segond » et vous pourrez retrouver ce passage de Noé qui remonte à pas mal de temps en arrière et aussi des temps de la fin qui concerne les temps futurs. Bonne lecture.

  48. Andrea

    1 juillet 2012 at 1 h 44 min

    Cette étude n’a quasiment aucun intérêt pour le siècle a venir: « D’après le rapport du GIEC de 2007, l’élévation du niveau des mers d’ici 2100 pourrait être comprise entre 18 et 42 cm. »

    Avant que le niveau de la mer ne gagne 1 mètre (d’ici environ 2150 quand même) l’humanité aura fini par prendre les mesures nécessaire. Enfin j’espère…

  49. Livan

    11 juillet 2012 at 18 h 34 min

    Pour sauver la méditerranée on ferme le détroit de Gibraltar ça doit être réalisable avec une participation financière de tout les pays concernés.

  50. Anonyme

    25 juillet 2012 at 22 h 50 min

    Pour les futurs JO à Londres, on attendra le XXIIIè siècle. En revanche, on pourra régater avec 2 jolies bouées sur tower bridge. Nos amis Anglais ont tjs adoré la mer. Les voilà servis. Empé..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests