La montre connectée, un gadget indispensable pour les drogués !

On peut parier que les différents constructeurs de montres connectées n’avaient pas prévu ce marché pour le moins étrange. Il semblerait qu’il s’agisse désormais d’une véritable tendance selon le média nord-américain CNBC. Concrètement, les consommateurs de cocaïne utilisent une montre connectée pour tâcher de rester en vie le plus longtemps possible.

La montre connectée, devenue malgré elle un indispensable chez les drogués

Comment ça marche ? En fait, c’est plutôt simple. Les utilisateurs se servent des fonctions de suivi du rythme cardiaque. C’est une possibilité qui est prévue sur la plupart des montres connectées, le sport étant un marché central pour ce genre d’accessoires.

Surveiller son rythme cardiaque avant une ligne ou un shoot

Cependant, ici, l’utilisation  est très particulière. « Si quelqu’un me propose une ligne de cocaïne, je consulte ma montre Fitbit. Si je vois que je suis déjà à 150 ou 160 pulsations par minute, je dis: Non merci je suis bien là » explique ainsi un employé d’une entreprise de haute technologie. Cet homme ne consomme de la cocaïne « que » six fois par an environ, selon ses mots.

Toutefois, du côté des médecins, le phénomène est considéré comme vraiment préoccupant. En effet, cela pourrait inciter à consommer de la cocaïne plutôt que d’autres drogues comme de la marijuana. « Je ne sais pas vraiment ce qu’il se passe dans mon corps lorsque je fume de l’herbe ou que je consomme de la cocaïne. Les informations consultables sur internet ne s’appliquent pas spécifiquement à moi. Regarder votre rythme cardiaque changer sur la Fitbit pendant que vous prenez de la cocaïne est une donnée réelle que vous obtenez sur vous-même ». 

Pourtant, malgré cette fausse impression de « contrôle de la situation« , ce n’est pas un  tracker d’activités ou une montre connectée qui va permettre de stopper un accident cardiaque ou cérébral. Plusieurs médecins précisent qu’il s’agit d’un faux sentiment de sécurité et de gestion de sa consommation. Beaucoup pourront ainsi progressivement augmenter leur consommation, en pensant faussement que tout va bien.

De quoi au final avoir les effets inverses avec cette méthode « miracle », surtout pour les consommateurs de drogues dures comme la cocaïne, à moins de chercher une overdose connectée !


2 commentaires

  1. Waouh !! Doit on le prendre au second degré ?? Oui j espère car votre article est assez réducteur…
    Ne pensez que les utilisateurs de montres connectés sont tous des drogués en puissance, c’est une aberration !
    Les utilisateurs de ces montres sont des geeks en puissance !!
    Et je pense qu une montre connectée est tout simplement le prolongement de votre téléphone portable. Possesseur et non drogué d une Gear S3 cette montre me rend service tous les jours … bien sûr que je pourrais m en passer mais que voulez vous je l adore !!

    • Toi clairement, l’article c’est pas ton problème, tu préfères commenter plutôt que lire. Tu es complètement hors sujet, ici il s’agit d’une utilisation par des drogués du cardio fréquencemètre des montres connectées pour « contrôler » leur consommation.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.