Suivez-nous

Applications

Un tribunal US contraint The Weather Channel à plus de transparence sur les données personnelles

L’éditeur de l’application mobile The Weather Channel devra modifier la manière dont il informe les utilisateurs de ses pratiques de localisation et de vente de données personnelles.

Il y a

  

le

 

Par

Weather Channel
© The Weather Channel

Parler de la pluie et du beau temps est une activité tellement banale qu’elle semble attirer beaucoup de convoitises. L’opérateur de l’application The Weather Channel en fait aujourd’hui l’expérience, après qu’il se soit fait prendre les doigts dans le pot de confiture des données personnelles de ses utilisateurs sans les en avoir informés.

Suite à une procédure judiciaire entamée par le procureur de la ville de Los Angeles, l’éditeur a accepté de modifier la manière dont il informe les utilisateurs de ses pratiques de localisation et de vente de données personnelles.

Que lui était-il reproché exactement ? Le procureur de la ville avait intenté un procès à The Weather Channel en 2019 au motif que les utilisateurs de l’application étaient induits en erreur lorsqu’ils acceptaient de partager leurs informations de localisation en échange de prévisions et d’alertes personnalisées, notamment en raison du fait que la société vendait leurs données à des tiers, sans les en avoir informés de façon claire en transparente. Selon lui, 80 % des utilisateurs acceptaient d’autoriser l’accès à leurs données de localisation parce que les informations sur la manière dont l’application utilise les données de géolocalisation étaient enfouies dans une politique de confidentialité de 10000 mots et n’étaient pas révélées lorsqu’ils téléchargeaient l’application.

Plus de transparence et un petit cadeau en prime

Mais comme nous sommes aux États-Unis, et qu’un certain pragmatisme de ce côté de l’Atlantique conduit souvent à ce que les deux parties préfèrent trouver un bon accord plutôt qu’un mauvais procès, un compromis a été conclu avec l’opérateur de l’application et le propriétaire, IBM Corp, afin que les écrans d’information de l’application soient modifiés dans le sens d’une meilleure information aux utilisateurs de l’application sur l’exploitation de leurs données personnelles. Les changements seront contrôlés par le bureau du procureur de la ville. « Les utilisateurs sauront désormais clairement qu’ils ont le choix de donner accès à leurs sites », a déclaré M. Feuer lors d’une conférence de presse, ajoutant qu’il espérait que d’autres entreprises suivraient le modèle de transparence de l’application. « Cela montre que nous n’avons pas à sacrifier notre vie privée pour des choses de valeur ».

Rappelons qu’IBM avait acheté l’application ainsi que les actifs numériques de The Weather Company en 2015 pour 2 milliards de dollars. La chaine de télévision The Weather Channel ne fait pas partie du deal, et appartient à une autre société. L’application compte plus de 50 millions d’utilisateurs.

IBM, grand seigneur, et qui entretient de bonnes relations historiques avec la ville de Los Angeles, a même ajouté un petit cadeau à la ville en faisant don d’une technologie d’une valeur d’un million de dollars pour aider à la recherche de contacts et au stockage de données pendant la pandémie de coronavirus. Un don qui ne faisait pas partie de l’accord dans le cadre du procès.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests