Connect with us

Vidéo

L’Edito Hebdo : Google se fait pincer par l’UE, des conférences à gogo, et un nouveau Presse-citron

Amende record pour Google, des conférences à gogo et un nouveau look pour Presse-citron, c’est l’Édito Hebdo.

Il y a

le

Microphone PC

 

Hello folks, c’est l’Édito Hebdo.
Nous parlons de :
– l’amende de Google par l’UE,
– conférences,
– du nouveau Presse-citron.
C’est parti !

Posted by Presse-citron on Monday, October 22, 2018

Amende record Pour Google

Quand Union Européenne pas contente, Union Européenne toujours faire ça : et BIM une grosse amende aux méchants GAFA. Cette fois c’est Google qui trinque et qui vient d’écoper d’une amende record de 4,3 milliards d’euros pour pratiques jugées concurrentielles. La sanction date en fait de juillet dernier, mais Google, après s’être acquitté de la somme, vient de faire appel de cette décision. Dans cette histoire, est-ce que l’UE a fait preuve de discernement, ou a-t-elle encore tapé à côté comme elle en a l’habitude ? Les réponses dans la vidéo.

Des conférences, pour quoi faire ?

Les conférences sur le digital et l’innovation se sont tellement multipliées ces dernières années que l’on finit pas ne plus s’y retrouver. Dans sa newsletter par email, le pionnier du secteur, Loic Le Meur, créateur de la conférence Le Web, annonce qu’il veut lancer un nouvel événement, qui se tiendra en mars 2019 à Paris (bien qu’il réside à San Francisco depuis plus de dix ans), dans un format qui reprendrait l’esprit de sa première conférence « Les Blogs » lancée en 2004. Je pense que c’est une très bonne nouvelle, car nous avons besoin de retrouver la fraicheur et l’authenticité de ce type de conférence, à l’opposé de gros machins sans âme montés de toutes pièces par des millionnaires du CAC40…

> Lire aussi :  Google ré-autorise la publicité pour certains crypto-business

Presse-citron fait peau neuve

Si vous lisez ceci vous l’avez forcément vu : nouveau design pour Presse-citron. Il était temps, vu que la dernière version datait déjà de 2014. Hormis la partie visible, c’est sous le capot que se trouve l’essentiel des changements, après un long travail d’optimisation du code réalisé par nos développeurs Fox et Alex. Le but était de nettoyer et d’alléger une structure qui avait forcément fait de la mauvaise graisse au fil des années, par accumulation de code, modules et fonctionnalités en tous genres, dont certaines étaient devenues inutiles ou obsolètes. La version mobile responsive est également revue, avec un design à fort impact, clair et sans fioritures. Prochain chantier, les applications mobiles, sur lesquelles nous n’avons pas encore entièrement statué (les garder ? Passer en progressive web apps ?…)

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Fritte

    25 octobre 2018 at 10 h 31 min

    Non mais le prix payé par le consommateur final, c’est accessoire . C’est même un gros pied de nez à la commission car en se pliant à leur décision, ils font en sorte de ne pas être « bon marché » si les constructeurs se passent du séance ( à ce prix là, personne n’a intérêt à le faire).

    La ou le législateur se moque de la gueule du monde ( et je peux le dire car j’ai eu une conversation avec sur Twitter), c’est qu’il laisse tranquille Apple alors qu’en terme de liaison « matériel-service » ils font bien pire ( et qu’ils sont bien en position de dominance sur le marché des smartphones au sens juridique français, qui définit cette domination non par la part de marché mais par le poids économique – 80% des bénéfices du marché des smartphones va chez Apple ).

    Et là, qu’est ce qu’on trouve ? Protocole propriétaire, branchement proprietaire, impossibilité de transférer les services vers d’autre matériel ….
    On parle de quoi déjà ? De pratique qui empêche une saine concurrence , genre…de celle qui font en sorte que ça devienne très cher ( matériellement et temporellement) pour un utilisateur de sortir d’un écosystème ?

    Parcequ’on dira ce qu’on voudra, mais même Google avec toute sa puissance n’a jamais réussi un coup aussi magistral que sortir un concurrent merdique de musique en streaming face à un acteur historique bien installé…. Et le détrôner en moins d’un an ( cf Destin de Google music et de cette merde d’Apple music face à Spotify)

    Ah oui, c’est facile à faire sans se pendre de procès quand on s’appelle Apple #ToutLeMondeDitQueCestNomalParceQuilsSobtPasDominant #ToutLeMondeOuvreSaGrandeGueuleSansLireLesTextesJuridique

    Et le plus drôle, c’est que cette décision de l’Europe, elle va surtout favoriser Apple en rendant les smartphones Android moins concurrentiel selon la bonne vieille technique de Microsoft de rendre Android plus cher que leur service ( ils l’ont dit eux même qu’ils cherchaient à faire ça).

    Merci l’Europe d’être aussi nul quand il s’agit de loi IT .

    ( Pas que ça me pose problème d’attaquer des boîtes américaine hein… Mais que ça m’en pose un d’être aussi hypocrite devant les boîtes – Microsoft et Apple – qui font couler des boîtes européennes comme Nokia ou Spotify )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Dernières news

Les bons plans

Les tests