Suivez-nous

Tech

Les autorités craignent que PayPal facilite des crimes graves

PayPal est actuellement entendu par l’agence australienne de renseignements financiers sur des crimes que le service pourrait faciliter malgré lui.

Il y a

  

le

 
PayPal audit
© Wikimedia Commons / Yaeli778

Le service de paiement en ligne PayPal est actuellement entendu par l’agence australienne de renseignements financiers (AUSTRAC). En effet, cette dernière cherche à déterminer si le service facilite certains crimes graves ou non. La société devra se plier à un audit.

PayPal coupable de non-conformité ?

Dans un communiqué, Nicole Rose, directrice générale de l’AUSTRAC, explique : « Les entreprises réglementées comme PayPal Australia, qui facilitent les paiements et les transactions de millions de clients australiens chaque année, jouent un rôle crucial en aidant l’AUSTRAC et nos partenaires chargés de l’application de la loi à arrêter le mouvement d’argent vers les criminels et les terroristes ».

En ce sens, le service en ligne est interrogé sur son respect des lois anti-terrorisme, mais aussi sur le fait qu’il pourrait faciliter le risque d’exploitation sexuelle de mineurs à travers le monde. Nicole Rose a ajouté à ce sujet : « PayPal est un partenaire important dans la lutte contre la criminalité. Cependant, si nous soupçonnons une non-conformité, l’AUSTRAC prendra des mesures pour protéger la communauté australienne ».

Plus récemment, PayPal a indiqué qu’un rapport interne avait justement mis en lumière un problème portant sur la vérification de certains transferts de fonds. Suite à cela, la plateforme en ligne a indiqué qu’elle allait régler ce problème, indiquant à ce sujet : « Nous travaillons en étroite collaboration avec l’AUSTRAC pour remédier à ce problème de système de reporting et pour entreprendre l’audit comme indiqué par l’AUSTRAC dans les délais impartis ». Néanmoins, les clients ne devraient pas être impactés, précise le service.

L’audit pourrait avoir plusieurs conséquences pour PayPal, à l’exemple d’amendes, de poursuites ou de nouvelles mesures auxquelles le service pourrait avoir à se plier. Ce dernier dispose d’un peu plus de 100 jours pour rendre ses conclusions, ce qui permettra à l’AUSTRAC de prendre les mesures que la situation exige.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests