Microsoft lance Flow, son concurrent d’IFTTT

Flow est un concurrent d’IFTTT qui est plus axé sur la productivité et l’entreprise.

les-recettes-de-microsoft-flow

Au mois d’avril, Microsoft avait accidentellement dévoilé un nouveau service appelé Flow, avant le lancement de sa beta publique. A l’instar d’IFTTT, qui n’est plus à présenter, Flow permet d’automatiser des tâches en liant des services entre eux. Par exemple, on peut connecter Twitter et Word pour que tous les tweets contenant un hashtag déterminé soient notés dans une feuille du service de traitement de texte.

Et il y a quelques jours, Microsoft a décidé de lancer celui-ci officiellement

Lors de sa beta publique, le service a été utilisé par 117 000 personnes dans 61 000 organisations dans le monde. Aujourd’hui, Flow est disponible pour tout le monde, via ses applications web, iOS et Android.

A lancement, 58 services sont compatibles avec cet outil, dont Office 365, OneDrive, Twitter, Dropbox, Facebook, Google Calendar et Slack. Et si le principe est identique, Flow propose une interface utilisateur complètement différente par rapport à IFTTT, qui pourrait plaire à certains. Il permet aussi de créer des « Flow » qui contiennent plusieurs étapes ou bien qui contiennent des conditions. Sinon, Flow est également plus taillé pour les entreprises, avec des outils qui permettent aux employeurs d’avoir certains niveaux de contrôle.

A l’instar d’IFTTT, Flow est gratuit, mais à condition de ne pas dépasser 750 actions par mois. Au-delà de cette limite, le service devient payant, et coûte 5 dollars par utilisateur aux Etats-Unis. Au-delà de 15 000 actions par mois, le prix monte à 15 dollars par utilisateur.

Sinon, Flow n’est pas encore très axé sur la domotique, contrairement à IFTTT qui permet par exemple de contrôler des lampes connectées. Et récemment, IFTTT est également devenu compatible avec Google Assistant, ce qui fait qu’on peut utiliser sa voix comme déclencheur sur tous les services supportés (mais à condition d’avoir un smartphone Pixel ou un Google Home, qui ne sont tous deux pas encore arrivés en France).

(Flow)


Nos dernières vidéos

Répondre