Mission Impossible : Protocole Fantôme (drôle, geek & en IMAX)

Le quatrième volet de Mission:Impossible sort dans toutes les salles de cinéma aujourd’hui (14 décembre) et il a tout ce que vous pouvez attendre d’un Mission Impossible… sauf qu’en plus vous avez aussi de l’humour, des gadgets de geeks et des scènes en IMAX. Discutons ensemble pour voir si vous devez effectivement aller voir ce

Le quatrième volet de Mission:Impossible sort dans toutes les salles de cinéma aujourd’hui (14 décembre) et il a tout ce que vous pouvez attendre d’un Mission Impossible… sauf qu’en plus vous avez aussi de l’humour, des gadgets de geeks et des scènes en IMAX. Discutons ensemble pour voir si vous devez effectivement aller voir ce film.

De l’humour

Comme vous le savez peut être, chaque volet de la série a été réalisé par un réalisateur différent. Pour faire court Brian De Palma (l’esprit de la série), John Woo (l’action), J.J. Abrams (plus de profondeur pour les personnages, d’émotions), et enfin Brad Bird (l’humour).
Si vous ne connaissez pas ce dernier, sachez tout de même qu’il a déjà 2 Oscars à son actif pour Ratatouilles et les Indestructibles.
Tom Cruise, en sa qualité de producteur, a toujours voulu laisser une grande liberté aux réalisateurs pour qu’ils puissent amener leur touche particulière. C’est sans trop de surprise que Brad Bird apportera l’humour qu’il maniait si bien dans ses films d’animation.
Et pour mettre fin à ce suspens : l’humour présent dans ce Mission Impossible fonctionne très bien. Protocole Fantôme n’oublie pas d’être un film d’action tout en ajoutant des répliques et des situations qui font véritablement rire.

Le Mission Impossible des geeks

Je ne vous apprendrai rien en vous disant que les agents secrets ont des gadgets technologiques à faire pâlir Bill Gates (le mieux pourvu étant tout de même James Bond grâce à ce bon vieux Q).
Pourtant ce Mission:Impossible amène une nouveauté. Prenons l’exemple d’une scène où une large bâche est tendue dans un couloir pour masquer l’avancée des agents secrets. Ce stratagème utilise une caméra et un projecteur pour donner l’illusion que le couloir est vide. Devinez quel outil sacrement futuriste est utilisé pour contrôler le tout ? Tout simplement un iPad !
Ils doivent détourner un système de vidéo surveillance ? Qu’ont-ils à la main ? Un iPhone. Puisque, évidemment, il y a une application pour cela aussi.
Et preuve finale de la résolue modernité de ce Mission Impossible, lorsque Ethan Hunt doit donner leurs missions à ses coéquipiers : il dispose face à lui quatre iPhone 4, qu’ils doivent prendre pour l’accepter.
Et si la sempiternelle voix expliquant la mission est la même, vous n’avez bizarrement pas le «ce message s’autodétruira dans 5 secondes». Un iPhone qui part en fumée, cela fait désordre (et vous savez qu’il est possible d’effacer des données sans les faire partir en fumée ? Si si, ce sont les miracles du 3ème millénaire).

L’IMAX s’invite à la fête

Pour vous, qu’évoque le terme IMAX ? Si c’est uniquement lié à un parc d’attractions il va falloir revoir votre jugement. Cette technologie a été pensée pour être l’expérience cinématographique la plus immersive au monde. Pour arriver à cette fin, il s’agit d’une question de qualité d’image (avec l’utilisation notamment d’un double projecteur et l’amélioration du traitement de l’image, de la luminosité, des contrastes, etc.), de la qualité du son (avec un système optimisé par alignement au laser) et finalement la géométrie de la salle qui a été pensée pour l’immersion.
Pour avoir vu ce Mission Impossible en IMAX au Pathé Quai d’Ivry, l’expérience cinématographique était vraiment bonne.
Mais pour avoir un film pleinement en IMAX, il faut d’abord le tourner avec des caméras IMAX qui sont encore assez encombrantes et qui apportent un coût supplémentaire. Au final ce sont 30 minutes de Protocole Fantôme qui ont été tournées avec ce procédé et notamment la très impressionnante scène d’escalade sur la plus grande tour de Dubaï.

Pour conclure, ce Mission Impossible est bon. On regrettera juste un scénario un peu faible, prétexte aux scènes d’action sans qu’il représente un intérêt majeur pour le film. Ce qui le sauve au final, c’est l’humour omniprésent qui va contrebalancer la légèreté du scénario.
Mais si vous êtes amateur du genre, que vous avez envie d’en avoir plein les yeux et les zygomatiques, que vous ayez déjà vu un Mission Impossible ou pas d’ailleurs (il a été pensé pour être vu indépendamment des autres), alors ce Protocole Fantôme devrait vous divertir.


Nos dernières vidéos

7 commentaires

  1. Et l’ordi qu’ils utilisent tout le long est un macbook air. J’ai rarement vu autant de produits apple placés dans un seul film!

    En IMAX, la résolution, la profondeur du contraste et la vivacité des couleurs m’ont assez impressionné, ça vaut le coup d’oeil!

    Enfin le film est efficace, bon film d’action a 1000 lieux d’un « transporteur » ou autre daube labélisée Jason Statham..!

  2. et dans quelques années, on éclatera de rire en regardant à nouveau le film et en constatant ce que l’on considérait comme hi-tech à l’époque ! 😀

  3. Pingback: Mission Impossible : Protocole Fantôme (drôle, geek & en IMAX)

  4. @Mike: Les billets sponsorisés sont indiqués très clairement par une mention dans le titre. Là j’ai juste été invité à aller voir le film et je donne mon avis 😉

    @Adrien: je suis bien d’accord, il m’a semblé que l’IMAX ajoute vraiment quelque chose

    @eiffel: ahah, c’est bien possible ! 🙂

  5. Pareil, j’ai vu le film en avant première et c’est un bon moment de cinéma pour qui aime le genre. Par contre question placement produit, c’est à peine masqué il y a du Apple à toutes les sauces, je suis même étonné qu’ils n’aient pas réussi à placer un iMac quelque part alors qu’ils filmaient un bureau ou je ne sais quoi. Marrant par contre de voir que les espions utilisent des objets que l’on a à portée de main alors que les gadgets de 007 étaient exclusifs à l’agent Bond

Répondre