Pari réussi: Microsoft double ses revenus dans le cloud

La firme américaine Microsoft a de quoi voir l’avenir avec sérénité : en effet, le groupe vient de rendre publique ses résultats. La société affiche un bénéfice en augmentation de 26% au deuxième trimestre. Cette progression du chiffre d’affaires et ce succès sont notamment imputables aux innovations liées au cloud.

 

REDMOND, WASHINGTON – JULY 17 (Stephen Brashear/Getty Images)

Bonne nouvelle pour le groupe informatique américain, puisque ses bénéfices ont connu une hausse vertigineuse au second trimestre, avec 26% d’augmentation. Ceux-ci s’élèvent ainsi à 6,5 milliards de dollars, pour un chiffre d’affaires de 23,3 milliards.

Microsoft cartonne avec le cloud

La progression des activités de services dématérialisées en ligne (le Cloud) n’est pas étrangère à ce succès. Le PDG du Groupe, Satya Nadella, a ainsi indiqué que « l’innovation sur nos plateformes dématérialisées a fait fortement progresser les résultats sur le trimestre ».

Ainsi, pour les services dédiés au Cloud, le chiffre d’affaires a augmenté de 11%, s’élevant à 7,4 milliards de dollars. Satya Nadella ne s’est donc pas trompé en faisant du cloud une priorité stratégique, puisque cette activité dématérialisée est en train de devenir un moteur de croissance du groupe.

Des innovations pérennes

Pour le PDG de Microsoft, il est ainsi « très important pour Microsoft d’être présent dans le Cloud ». Et d’indiquer que l’entreprise allait continuer dans cette voie, les retombées liées au « cloud computing » étant particulièrement importantes.

C’est notamment grâce à la plateforme Azure que le succès a été au rendez-vous. Le chiffre d’affaires issu de cette plateforme, destinée aux entreprises, a ainsi augmenté de 97%, ce qui pérennise son succès. Microsoft est ainsi devenu le numéro deux mondial en matière de Cloud, derrière AWS, la filiale d’Amazon dédiée au cloud.

Ce virage vers le cloud et vers le stockage des données en ligne constitue ainsi pour le PDG de Microsoft une révolution à ne pas manquer, le groupe informatique ayant déjà raté la révolution du mobile. Ces résultats ont d’ailleurs permis dans le même temps à l’action de Microsoft de s’envoler, 74,30 dollars en séance.


Nos dernières vidéos