Prodcast : le réseau social orienté produits

Prodcast le nouveau réseau social orienté produits, l’objectif étant de partager votre avis sur vos derniers achats. Spécialisé dans 4 domaines : les films, la musique, les livres et les jeux vidéos, il permet de se constituer une base sur son profil de tout ce qu’on a déjà vu/acheté ou de ce qu’on aimerait acheter tout en commentant les produits de ses amis.

Aujourd’hui j’ai l’honneur et le grand plaisir de vous présenter Prodcast le nouveau réseau social orienté produits, l’objectif étant de partager votre avis sur vos derniers achats. Spécialisé dans 4 domaines : les films, la musique, les livres et les jeux vidéos, il permet de se constituer une base sur son profil de tout ce qu’on a déjà vu/acheté ou de ce qu’on aimerait acheter tout en commentant les produits de ses amis. Le site est pratique et fonctionnel : inutile d’être un expert pour l’utiliser, c’est net et clair. On comprend immédiatement où veut en venir le réseau et les bénéfices qu’il peut nous apporter.

Prodcast a pensé à tout (ou presque) et essaie de piocher les meilleurs mécanismes des réseaux sociaux sans pour autant surcharger la plateforme en fonctionnalités.

Le profil

Simple et efficace, il comporte les éléments suivants : nom, prénom, avatar et connexion à ses comptes Facebook et/ou Twitter (sans obligation pour cette dernière fonctionnalité). La relation entre amis se fait par le biais d’un système follower/following à la twitter.

L’interface

Elle se présente sous forme de timeline avec pour s’y retrouver les 4 catégories bien représentées dans le menu (films, musiques, livres et jeux vidéo), catégories qui à l’avenir devraient se développer pour faciliter la recherche. L’utilisateur a par ailleurs le choix entre voir ce que dit le grand public ou filtrer pour ne conserver que l’avis de ses amis.

Pour poster un avis c’est très simple, il suffit de taper le titre du produit dans le moteur de recherche et là 2 possibilités:

– soit on commente à la suite d’une autre personne.

– soit on est le 1er sur le coup et on démarre en mettant une note allant de 0 à 5 étoiles + 1 commentaire + partage de votre avis sur facebook et/ou twitter (1 seule de ces 3 possibilités suffit pour poster).

Notez que la base produits fournie par le mastodonte Amazon, permet non seuleument d’éviter des doublons qui disperseraient les commentaires mais surtout facilite grandement la tâche ! Tout est prêt, plus qu’à commenter / partager.

En colonne de droite on retrouve les membres les plus actifs ainsi que des minis vignettes des meilleurs produits.

Un système de badge à la Foursquare, pour l’instant purement décoratif, est en place… Je sais pas vous mais à votre place je me dépêcherais d’aller débloquer des titres car j’ai comme dans l’idée qu’ils offriront quelques privilèges un jour ou l’autre 😉

En parlant de ça, les fondateurs ont créé spécialement pour les lecteurs de Presse-Citron, un badge que vous pouvez obtenir en vous inscrivant au service via ce lien http://prodca.st/login/pressecitron

Enfin une liste intelligente : l’anniversaire de votre meilleur pote ou de votre petite amie geek arrive et vous ne savez pas quoi lui prendre (sachant que sa médiathèque est déjà bien fournie) ? Un petit coup d’oeil rapide sur les produits qu’ils ont eux-même listés dans la partie « Products I want » et hop le tour est joué. Vous êtes dans les temps et tombez pile sur un article qui ne finira pas au fond du placard ou pire encore…sur E-bay.

Prodcast vu de l’intérieur

J’ai eu la chance de rencontrer les 2 fondateurs Edouard Gasser et Julien Chaumond qui se sont prêtés avec plaisir au jeu des questions/réponses.

CG : Pouvez-vous résumer en quelques lignes vos parcours respectifs ?

Prodcast : Nous avons deux profils complémentaires.

Julien (http://twitter.com/julien_c), 27 ans, est en charge du développement du site.
Il a étudié à l’Ecole Polytechnique et à Stanford. Julien est passionné par les startups Web et mobile depuis plusieurs années, notamment lors de son poste précédent lorsqu’il était responsable, au ministère de l’Economie, du soutien public à ces secteurs, en coordonnant par exemple l’appel à projets « Services innovants du Web » lancé en 2009 par Nathalie Kosciusko-Morizet.
Il a fait du social commerce sa spécialité, en écrivant notamment un ouvrage sur le sujet. C’est le concept même sur lequel repose notre service !

Edouard (http://twitter.com/EGasser), 26 ans, ancien étudiant de ESCP Europe diplômé en 2009, apporte son expertise de commercial et de producteur de jeux vidéo : il faut garder le service simple et User friendly.
Chez Gameloft, il a travaillé sur de nombreux jeux notamment sur iPad et iPhone (comme Driver ou Avatar HD).
Aucun utilisateur n’est plus exigeant que le joueur. Le jeu doit être amusant et addictif dès la première seconde, sinon il n’y jouera plus.
Nous pensons de la même manière en ce qui concerne les utilisateurs de Prodcast. Le service doit être utile et agréable. Il faut stimuler la « Replay » value.

CG : D’où vous est venu l’idée de ce projet ?

Prodcast : Depuis que nous nous connaissons (nous avons travaillé dans la même entreprise dans la Silicon Valley), nous avons passé des heures à brainstormer sur l’avenir des services et des usages du Web. Depuis plusieurs années, nous avons discuté de réseaux sociaux géolocalisés, de social gaming, d’achat groupé…

Nous nous sommes rendus compte qu’il y avait un fossé énorme entre réseaux sociaux et e-commerçants. Les internautes souhaitent discuter des produits, notamment avec leurs amis, mais les sites e-commerce (marchands, comparateurs de prix, sites d’avis de consommateurs) sont en général trop « commerciaux », pas assez sociaux.

Prodcast permet de partager ses produits sur les réseaux sociaux, et de dire à ses amis « J’ai acheté »/ « J’ai envie d’acheter ».

Nous sommes convaincus qu’apporter une plateforme, non surchargée par le sponsoring et la pub, où les gens pourront discuter librement des produits qu’ils ont acheté ou ont envie d’acheter avec leurs amis (sur Facebook et Twitter), sera un vrai plus.
Mark Zuckerberg lui-même l’a dit d’ailleurs :  « If I had to guess, social commerce is the next area to really blow up » 😉

CG : Depuis combien de temps travaillez-vous sur Prodcast ?

Prodcast : Nous avons commencé à travailler à plein temps sur le projet début janvier, et avons lancé une première version du service début mars.

On essaie de développer le service de manière très itérative et agile !

CG : Quel est votre business model ?

Prodcast : L’affiliation. Nos partenaires e-commerçants (Amazon pour l’instant, mais nous sommes en train de discuter avec d’autres marchands) nous rémunèrent lorsque nos utilisateurs achètent chez eux.

Nous proposons également notre service à des e-commerçants qui souhaitent faire vivre leurs produits et augmenter leur viralité.

Les commerçants peuvent nous contacter pour implémenter nos boutons « J’ai envie » et « J’ai acheté » sur leurs fiches produits mais aussi à la fin du processus d’achat (D’après Eventbrite, le partage post-achat sur Facebook est 10 fois plus efficace que le partage pré-achat !). Nous les aidons ainsi à développer la viralité de leurs offres et leur fournissons un outil de mesure de ces partages.

CG : Quel est votre positionnement par rapport à d’autres concurrents ?

Prodcast : Par rapport à Facebook et Twitter, nous avons un positionnement spécifique « produits », ce qui fait qu’en tant qu’utilisateur, mes échanges avec mes amis sur Prodcast sont centrés sur nos produits : je peux voir leurs produits préférés, les derniers produits qu’ils ont achetés, etc.

En un clic, vous savez ce que vos amis achètent et aiment!

D’autre part, pour faciliter l’utilisation du service, nous avons choisi d’intégrer des bases de données de produits directement dans le site.
Cela permet d’éviter de demander à l’utilisateur de rentrer lui-même son produit, mais aussi d’éviter les doublons.

Il n’y a par exemple qu’une seule entrée iPhone 4 dans la base de données, ce qui fait que tous les commentaires concernant l’objet sont concentrés sur la même page produit.

CG : Combien comptez-vous d’abonnés à ce jour ?

Prodcast : Aujourd’hui, nous comptons environ 150 abonnés actifs. Avec 0 communication et uniquement du bouche à oreille, deux mois après le lancement, cela nous paraît prometteur 😉
D’autant que nos utilisateurs sont réellement actifs : ils ont déjà posté plus de 2000 commentaires !

CG : Quelles sont les perspectives de développement ?

Prodcast : Nous allons ajouter à notre base de produits d’autres types de produits très sociaux, comme les applications iPhone, par exemple. Les utilisateurs d’iPhone se recommandent en permanence de nouvelles applications, et leur achat est très impulsif.

En partenariat avec les e-commerçants qui ont envie d’ajouter une couche sociale à leur produit, nous comptons importer l’expertise Prodcast directement sur leur site via nos deux boutons « J’ai envie » & « J’ai acheté », les futurs boutons « Like » spécifiques e-commerce 

Enfin, nous sollicitons constamment l’avis de nos utilisateurs.
Il est important quand on crée une communauté de consommateurs qu’eux-mêmes soient associés aux évolutions du site.

D’ailleurs, nous organisons une fois par mois un « Apérodcast », moment privilégié de partage entre les utilisateurs du site, entre amis en somme 🙂

CG : Merci Julien, merci Edouard d’avoir répondu à mes questions et à très bientôt sur Prodcast !

Conclusion

Vous l’aurez compris j’apprécie beaucoup ce service à la fois utile et distrayant. Je ne doute pas un instant que nous verrons très prochainement des « J’ai acheté » et des « J’ai envie d’acheter » un peu partout sur nos sites e-commerces favoris. Un duo complémentaire, hyper dynamique, à l’écoute et des idées plein la tête, c’est très prometteur en somme.

Par ailleurs, l’équipe Prodcast souhaite s’agrandir et recherche notamment des designers et des developpers. Si vous êtes intéressés envoyez votre candidature à cette adresse hello@prodca.st.

N’hésitez pas à faire vos commentaires et retour d’expérience au sujet du service à cette même adresse e-mail.

A bientôt sur Prodcast !


Nos dernières vidéos

14 commentaires

  1. Pingback: Prodcast : le réseau social orienté produits | Buzz Angels

  2. Prodcast n’est pas sans rappeler Shopreflex à ses débuts (il y a maintenant 5 ans) ou encore le défunt Sharyos arrivé un peu plus tard : Un réseau social autour de produits, agrémenté d’une dimension ludique (gains de points et/ou badges en fonction des actions),  » « widgets » marchands, etc.
    … à suivre …

  3. Je viens de m’inscrire sur ce site et je trouve l’idée tout à fait intéressante !
    L’avis des utilisateurs ayant acheté un produit qui m’intéresse compte énormément pour moi. Par conséquent, il est très probable que ce site soit l’intermédiaire entre mon envie et mon porte-monnaie !

  4. Ben, c’est un concurrent de ciao.fr, avec une couche facebook/twitter… 150 abonnés, c’est pas énorme! Et au niveau du choix du nom de domaine, prodcast.com existe aussi et c’est un site de e-commerce affreux… bref, bonne chance, bon courage !

  5. @Jerome @Rémi @Bonus @Romain Merci pour vos commentaires !!

    @Bonus : oui on aimerait bien acheter le .com — mais il n’est pas donné !

    @Romain : on fait partie du programme partenaires

  6. On a jamais dit que c’était un service révolutionnaire. ^^ Seulement une plateforme dans l’air du temps agréable et pratique à utiliser. De plus sur Prodcast le côté social est largement mis en avant par rapport à ciao.fr.
    C’est vrai que 150 membres c’est peu mais c’est en ligne que depuis mars et puis perso j’ai toujours préféré la qualité à la quantité 😉
    @Rom’s : c’est dans leur contrat d’affiliation me semble-t-il.

  7. Pingback: Video News | Streaming

  8. Pingback: Veille de la semaine du 13/06 | Chasseuse de tendances

  9. 150 membres => « que depuis mars » => lol

    bonne chance quand même mais pour moi ça aurait du décoller avant

  10. Le concept est intéressant en effet, mais pour que le service soit efficace il va falloir que le site se protège du « spam de commentaires positifs » postés par de faux-profils, sans quoi les notes n’auront plus de réelle valeur.

  11. @Iznogoud : en fait, le vrai lancement, c’est maintenant !
    @Référenceur Freelance : comme il faut nécessairement un compte Twitter ou Facebook pour contribuer, cela réduit significativement le risque de « commentaires bidons »

Send this to a friend