Publicité mobile : Google et Apple se taillent la part du lion avec AdMob et iAd

D’un côté iAd, créé par Apple pour ses iPhone, iPod Touch et iPad. De l’autre, AdMob, racheté en 2009 par Google pour 750 millions de dollars.

D’un côté iAd, créé par Apple pour ses iPhone, iPod Touch et iPad. De l’autre, AdMob, racheté en 2009 par Google pour 750 millions de dollars.

Même si le chiffre généré par la publicité mobile n’excédait pas 23 millions d’euros en 2009, soit 1% de la publicité online totale, ce marché connait un fort potentiel avec une progression de 30% par an, et la société d’études Informa TM prévoit une véritable explosion du marché pour 2013.

De plus, le potentiel de la publicité sur mobile n’est, en France, pas négligeable : 31% des possesseurs de mobile seraient des mobinautes d’après une enquête conduite par Ipsos pour l’AFMM en 2009, et 75% de la population est couverte par la 3G. 75% de ces mobinautes ont moins de 35 ans, et 29% se connectent au moins une fois par jour. Enfin, 18% ont déjà cliqué sur une publicité sur mobile.

Sur le marché français du smartphone, l’iPhone culmine loin devant avec 50% des parts en valeur (par rapport aux revenus générés), bien que ses concurrents, et Nokia notamment, progressent et rognent petit à petit sur cette avance.

A la fois détenteur du support et de la régie, Apple impose ses conditions et retient ainsi 40% des revenus d’une bannière, tandis que les développeurs des applications garderont les 60% restants.

Une des caractéristiques les plus distinctives d’iAd réside dans le fait qu’un utilisateur qui cliquera sur une bannière iAd verra apparaitre une publicité en plein-écran au sein même de l’application sur laquelle il se trouve, contrairement au cas de figure plus classique envoyant le navigateur vers une fenêtre Safari.

AdMob quant à elle, est l’une des plus importantes plateformes de développement publicitaire, et revendique 7.1 milliards de bannières et de textes publicitaires sur appareil mobile par mois.

En 2010, elle a été reconnue comme l’une des entreprises les plus incontournables de la Silicon Valley par Lead411.

La firme IT publie régulièrement des rapports statistiques sur l’état du marché mondial en matière de systèmes d’exploitation, de marques et de types d’appareil, au travers d’AdMob Metrics.

Quoi qu’il en soit, Paul Amsellem, Directeur Général de l’agence média SBW, le dit haut et fort : « le taux de clic serait 10 à 20 fois plus élevé sur mobile que sur Internet. »

Le mobile a de beaux jours devant lui, et la publicité sur mobile devrait participer largement au festin annoncé.


Nos dernières vidéos

4 commentaires

  1. Pingback: Facebook, la pub et les jeux « Le blog du producer

  2. Pingback: Google fait évoluer son offre d'affichage publicitaire sur mobile

  3. Pingback: Google fait évoluer son offre d’affichage publicitaire sur mobile |

Répondre