Passer au contenu

Qu’est-ce que l’arnaque à l’horodateur qui peut vous coûter cher ?

Une escroquerie qui fait des ravages partout en France.

Décidément, les automobilistes sont de plus en plus ciblés par des escroqueries. Alors que nous parlions la semaine dernière de l’arnaque au rétroviseur, nous allons aujourd’hui nous pencher sur le cas des arnaques à l’horodateur qui sont de plus en plus pratiquées en France et qui peuvent vous coûter cher.

Comment ça marche ?

Selon nos confrères du site spécialisé L’Argus, il existe plusieurs modes opératoires. Dans un premier cas, le voleur approche sa cible avec des d’espèces. Il lui demande ensuite de payer son stationnement en expliquant que le parcmètre n’accepte pas la monnaie. Il promet un remboursement immédiat sitôt l’opération effectuée. En réalité, ce malfaiteur va observer votre code confidentiel avant de vous voler votre carte.

Dans une seconde variante, les escrocs ciblent prioritairement des personnes âgées ou jugées vulnérables. Ils leur proposent alors de les aider à payer le stationnement. Dans certains cas, ils prétendent même faire partie du personnel chargé de faire fonctionner les machines ou se font passer pour des membres des forces de l’ordre. Ils expliquent ensuite à leur cible que la carte a été absorbée par le parcmètre, puis disparaissent avec la carte bleue et le code.

Comment se protéger du risque ?

On l’aura compris, dans les deux cas cités, les dommages peuvent être redoutables pour les victimes. Il convient donc d’adopter certains réflexes pour éviter le pire. Vous devez donc taper votre code en masquant le clavier avec votre main lorsque quelqu’un vous observe. Prenez également l’habitude de fermer votre sac. En effet, les voleurs peuvent tenter de voler un objet avant de s’enfuir s’ils voient que leur tentative d’arnaque ne va pas fonctionner.

Citée par nos confrères de La Dépêche du Midi, la police nationale conseille de toujours vérifier si vous avez votre carte en main lorsqu’un individu vous a approché. En cas de vol, vous devez aussi penser à bloquer immédiatement votre carte, via la plateforme votre banque ou en la contactant directement. Enfin, vous pouvez signaler les faits aux autorités en composant le 17.

Malheureusement, les arnaques à l’horodateur se multiplient en France, et divers cas ont déjà été signalés à Toulouse, Aubagne, Laval, ou encore dans le Gers. Soyez vigilants.

Ce qu’il faut retenir :

  • L’arnaque à l’horodateur fait des ravages en France
  • Des escrocs s’approchent de vous lorsque vous réglez votre stationnement
  • Leur but est de récupérer votre carte bancaire et votre code. Ils utilisent pour cela plusieurs ruses qu’il faut apprendre à repérer

📍 Pour ne manquer aucune actualité de Presse-citron, suivez-nous sur Google Actualités et WhatsApp.

Newsletter 🍋

Abonnez-vous, et recevez chaque matin un résumé de l’actu tech

6 commentaires
6 commentaires
  1. Sur paris, plus d’horodateur, uniquement des applications.
    L’année dernière, j’en ai testé 1 un soir où on se retrouvait avec des amis dont l’un avait une voiture.
    Je n’ai pas de véhicule personnellement mais on a décidé de télécharger chacun 1 des 3 app proposées (directement via le playstore, sans utiliser le QR code sur la borne).
    Au moment d’enter un numéro de plaque, on s’est rendu compte que c’était gratuit à partir d’un horaire qui approchait. Du coup, on a arrêté, et chacun n’avait enregistré que son numéro de tél et aucune plaque ni aucun lieu de stationnement : ça n’a pas manqué, on a tous reçu en moins de 24h un SMS d’ANTAY nous informant d’une soit-disant amende pour stationnement illicite.
    Aucun de nous n’a cliqué sur le lien évidemment, et le vrai propriétaire du véhicule n’a toujours pas reçu le moindre courrier officiel de PV.
    En conclusion, les appli officielles pour remplacer les parcmètres vendent leur listing de données, même incomplets, à des arnaqueurs.
    Je l’ai signalé en “notant” l’appli et leur community-manager a répondu le message courant “veuillez nous contacter pour nous faire part de votre problème, bla-bla-bla…” [le problème était bien décrit dans la note, pas besoin en plus de perdre du temps par téléphone]

    1. A mon avis vous avez scanné un QR code qui a été collé par dessus l’original par une personne malveillante.
      Je pense que l’application n’y est pour rien !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *