Référencement multilingue : de « nouvelles » balises pour les sites en plusieurs langues

Google a annoncé récemment sur son blog que l’indexation des contenus multilingues allait être facilitée via une meilleure compréhension des balises « hreflang ».

Article rédigé par Pierre Bernard, cogérant de l’agence de référencement Lyonnaise Moov’up, et auteur et responsable éditorial du blog http://blog.moov-up.fr

Le 6 décembre Google a annoncé sur son blog (ici en Anglais) que l’indexation des contenus multilingues allait être facilitée, via une meilleure compréhension des balises « hreflang ».

drapeaux

Le référencement multilingue s’avère bien souvent être un véritable casse tête, notamment :

1. Pour les sites n’utilisant qu’une seule extension (ex : .fr ou .com).

2. Pour les sites au contenu quasiment identique (voir identique) et ciblant des zones géographiques distinctes (ex : Un site en Français, sur  une extension  « .fr » pour la France, en « .be » pour la  Belgique et en «.ma » pour le Maroc).

Dans le premier cas de figure, la mise en place des balises « rel= »alternate » hreflang link element » va permettre au propriétaire du site d’indiquer clairement à Google quelle est la langue de la page, quelle est la zone géographique visée et donc quelle est la version à indexer et à proposer aux internautes en fonction de leur géo-localisation.

Dans le deuxième cas de figure et afin de ne pas voir ses  sites pénalisés pour « contenu dupliqué », l’ajout d’une balise canonical « rel= »canonical » link element » reste indispensable, afin de préciser à Google quelle est la version n°1. La bonne nouvelle, c’est que désormais une fois les balises  « hreflang » installées, les versions « secondaires » ne seront plus laissées pour compte, mais bien indexées sur les extensions visées.

Attention, ce sont les balises « métas » et le snippet de la « version n°1 », qui seront affichés dans les résultats (et ce sous toutes les extensions). Il convient donc d’éviter d’afficher des noms de régions spécifiques ou des contenus  trop ciblés.

Exemple :

http://www.moov-up.fr/ – Page principale en Français

http://www.moov-up.fr/es/ – Version de la page principale en espagnol
(ou http://www.es.moov-up.fr)

http://www.moov-up.fr/it/ – Version de la page principale en italien

(ou http://www.it.moov-up.fr)

Sur toutes les pages il sera possible d’utiliser des balises, afin de spécifier le langage utilisé et la région ciblée :

<link rel= »alternate » hreflang= »fr » href= »http://www.moov-up.fr./ » />

(Langage fr – pas de régions ciblé)

<link rel= »alternate » hreflang= »es-ES » href= »http://moov-up.fr/es/ » />

(Langage es – région ciblé Espagne)

<link rel= »alternate » hreflang= »it-IT » href= »http://moov-up.fr/it/ » />

(Langage it – région ciblé Italie)

Evidement la technique la plus évidente et la plus logique, reste de développer chacune des versions sur les extensions ciblées et d’héberger le site en question dans le pays ciblé (site au contenu Français, sous un «.fr » et hébergé en France). La mise en place des balises balises « rel= »alternate » hreflang link element » reste possible et même recommandée !

Pour plus d’information sur le référencement de site multilingue : http://support.google.com/webmasters/bin/answer.py?answer=182192#3 (évidement la dernière partie sur le contenu dupliqué n’est plus trop d’actualité…)


Nos dernières vidéos

13 commentaires

  1. Excellent, merci je le test de suite car nous avons une forte problématique sur la suisse ou un site doit hélas pouvoir aussi bien proposer du contenu en allemand, français et italien.
    Du coup, le duplicate est présent avec les domaines allemand, français et italien… et Google privilégiait jusqu’à présent les sites .fr, .de et .it sur la Suisse, au détriment du site Suisse.

  2. Pingback: Optimiser le référencement d'un site multilingue avec les nouvelles balises Google | The Translation World | Scoop.it

  3. Excellente nouvelle de la part de Google, ça permettra à beaucoup d’entreprises de n’avoir qu’un seul hébergement et un seul nom de domaine qui profitera à 100% du référencement et donc pas besoin de refaire la même chose pour chaque nom de domaine. Cependant comme vous l’avez bien spécifié, il reste l’IP de l’hébergement qui reste un problème. De plus, il faudrait savoir si en .fr/us/ peut se positionner sur Google.com comme un nom de domaine en .com.

  4. Pingback: Optimiser le référencement d'un site multilingue avec les nouvelles balises Google | Referencement | Scoop.it

  5. Pingback: Optimiser le référencement d'un site multilingue avec les nouvelles balises Google | rédaction web et référencement | Scoop.it

  6. Pingback: Optimiser le référencement d'un site multilingue avec les nouvelles balises Google | Référencement web seo | Scoop.it

  7. Bonjour,

    Article intéressant. Il serait intéressant de pousser plus avant le principe à savoir que certains pays parlent plusieurs langues. Il faudrait différencier langue et localisation. Car se complique fortement car offres produits varient en fonction du pays et non de la langue. Donc on se retrouve avec un site suisse (pays) en allemand langue) différent du site allemand (pays) en allemand (langue).. donc 2 sites en allemand avec des contenus quasi similaire (sauf les conditions de vente et les prix par exemple).

    Comment résoudre ce casse tête ?

  8. Pingback: Optimiser le référencement d'un site multilingue avec les nouvelles balises Google | Référencement (seo,sea,smo) | Scoop.it

  9. @EM

    « Il faudrait différencier langue et localisation »

    C’est tout l’intérêt des balises hreflang et un système (voir ci-dessous) est totalement valable.

    (Langage fr – région ciblé Suisse)

    (Langage de – région ciblé Suisse)

    Permettra d’indexer et d’afficher la bonne version du site, au bon endroit et pour les internautes visé.

    PS : Et pour l’Allemagne :

    En espérant que cela réponde à votre question 🙂

    +

  10. Pingback: SEO | Pearltrees

Répondre