Suivez-nous

Gaming

Reporters sans frontières utilise Minecraft pour lutter contre la censure

Reporters sans frontières a décidé d’utiliser Minecraft afin de lutter contre la censure sur le web.

Il y a

  

le

 
minecraft-censure
© Reporters sans frontières

Dans de nombreux pays, il est très difficile d’accéder à l’information. Sans parler des médias traditionnels, les blogs et autres sites internet sont également censurés. Hier, à l’occasion de la journée internationale contre la censure sur Internet, l’association Reporters sans frontières (RSF) a eu réussi un contournement génial en utilisant le célèbre jeu vidéo Minecraft.

En effet, Reporters sans frontières a bâti une véritable bibliothèque virtuelle dans l’univers de Minecraft. Cet impressionnant bâtiment conçu cube par cube permet aux joueurs du monde entier et surtout des pays concernés par la censure de trouver des articles et documents inaccessibles en passant par une recherche classique sur le web. Vous pouvez y accéder très simplement via le site uncensoredlibrary.com.

Cette massive bibliothèque renferme de nombreux ouvrages « renfermant des articles censurés dans leur pays d’origine. Ils sont aujourd’hui à nouveau disponibles, là où la technologie de surveillance des gouvernements ne peut les atteindre : à l’intérieur d’un jeu vidéo. »

Depuis son lancement en 2011, Minecraft continue de fédérer une immense communauté avec un concept extrêmement simple qui laisse place à la créativité du joueur. À ce jour, Minecraft compte 145 millions de joueurs actifs chaque mois, ce qui en fait l’un des jeux vidéo les plus populaires. Le principal avantage de Minecraft est qu’il reste accessible dans le monde entier, contrairement aux blogs et autres sites d’information qui peuvent rapidement se confronter à la censure.

L’association a demandé l’aide de BlockWorks, un studio de création et de conseil de renommée internationale qui utilise Minecraft afin de concrétiser ce projet. Sur le site de Reporters sans frontières, on peut lire : « La construction a duré trois mois et la bibliothèque est constituée de plus de 12,5 millions de blocs. Sa conception et sa création ont demandé plus de 250 heures de travail à 24 constructeurs de 16 pays. Le dôme principal du bâtiment atteint près de 300 mètres de largeur, ce qui en ferait le deuxième plus grand au monde. »

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests