Steve Jobs est mort

Steve Jobs, le fondateur d’Apple, l’homme qui a changé la vie de millions d’autres, le créateur de l’iPad, de l’iPhone et de l’iPad (entre autres) s’est éteint cette nuit à l’âge de 56 ans.

« Les rumeurs sur ma mort sont largement exagérées » (septembre 2008)

Steve Jobs savait aussi pratiquer l’auto-dérision quand il le fallait, montrant aux « observateurs » qu’il n’était pas encore prêt pour le grand voyage, alors qu’il était atteint d’un cancer du pancréas et que les informations les plus alarmantes circulaient à son sujet.

Trois ans plus tard, ce ne sont plus des rumeurs. Steve Jobs, le fondateur d’Apple, l’homme qui a changé la vie de millions d’autres, le créateur de l’iPod, de l’iPhone et de l’iPad (entre autres) s’est éteint cette nuit à l’âge de 56 ans. Deux jours après la dernière keynote de la firme et la présentation du nouvel iPhone 4S, au cours de laquelle son absence s’était fait cruellement sentir.

Même si on s’attendait depuis plusieurs mois à voir cette mauvaise nouvelle à la une des médias du monde entier, ce 6 octobre 2011 restera une sale journée pour des millions d’aficionados, qui allumeront certainement aujourd’hui leur iMachin avec un peu de vague à l’âme.

Quand on connait le charisme de son ex-patron et l’empreinte qu’il laisse dans la boîte, on imagine que les prochaines journées, puis les prochains mois, seront délicats à négocier pour Apple et son board, et pas seulement pour des raisons économico-financières.


53 commentaires

  1. Pingback: Steve Jobs est mort | Du bon usage des réseaux | Scoop.it

  2. Combien de personnes auront appris son décès en consultant leur iPhone, iPad, iPod ou Mac ce matin ?
    Ce chiffre sera de nature à lui arracher un petit rictus de satisfaction d’en l’au delà…

    PS :une belle image sur le site apple.com/fr

  3. Très triste nouvelle. Et pourtant je n’ai ni Macintosh, ni iPod, ni iPad. Mais mon premier ordinateur a été un Apple //e, en 1984. Suivi d’un Apple || GS. Et la buée dans mes yeux vient plus de l’évocation de mes débuts « aux côtés » de Jobs & Wozniak, de l’empreinte que Steve a imposé au monde technologique depuis très longtemps, de son génie visionnaire, plutôt que des « marchés » (terme honni) qui vont « réagir »…
    PS : discret hommage sur http://www.google.fr

  4. On pourrait penser que les produits apple sont cancérigènes puisque Raskin est mort du même cancer ! Mais c’est sans doute l’ensemble des produits informatiques qui sont un danger…et aussi pour ceux qui les fabriquent dans les conditions qu’on sait hélas

    Ceci dit restons sur l’homme qui a effectivement été un génie, plus du marketing que de l’informatique, d’ailleurs si les ordinateurs marchent superbement bien, il a tiré surtout des marges avec les autres produits destiné au tout neuneu consommateur (qui ne lit même pas le mode d’emploi, forcément, puisque le seul but c’est d’avoir ce qu’a le voisin); « des chercheurs en neurologie ont découvert que chez un fan d’Apple, les zones du cerveau activées face à un produit Apple étaient les mêmes que chez un croyant face à des images religieuses » 🙂

    « Si vous vivez chaque jour comme si c’était votre dernier jour », a-t-il dit, en 2008 je crois

    Il est vrai que depuis 2003 qu’il se savait malade, au lieu de baisser les bras il a au contraire fait énormément et son entreprise a connu sa plus grande expansion pendant cette période : c’est uniquement cette leçon de vie qu’il faut retenir, en tout cas je pense que c’est ce qu’il voudrait.

  5. Même sans être un fan de Apple, je dois bien avouer que Steve Jobs a su influencer le monde de l’informatique à sa manière. Ca m’énerve de l’admettre, mais c’était un grand homme. J’ai particulièrement apprécié son discours lors de la remise de diplômes à l’Université de Stanford en 2005.
    Je crois me souvenir qu’il parlait de croire en nous et en nos projets, même s’ils semblent un peu irréalistes, il fallait oser sortir des sentiers battus, et sur ce point-là je suis assez d’accord.

  6. la chose surprenante avec ce brillant chef d’entreprise (on laissera le mot génie à Proust ou Einstein si vous voulez bien), c’est que le pdg d’une boîte d’électronique soit adulé comme une rock star, imaginez l’ancien pdg de moulinex dont on se sert du four et du grille pain tous les jours vénéré comme Johnny, c’est étonnant et en même temps un peu inquiétant, c’est le processus extrême de la société de consommation où l’on en vient à aduler nos fournisseurs de « bidules » dont on s’imagine tout seul qu’ils nous sont indispensables (Apple et ses aficionados me rappellent toujours l’ancienne et excellente série tv humoristique de canal+ : « Le Bidule »)

  7. @citron mecanic

    Ce n’est pas un génie, ce ne sont pas des inventions, pourquoi ? Parce que ça rentre dans le cadre d’un commerce ?

    Que l’on aime ou pas, l’iPhone a bouleversé nos habitudes, et le monde de la communication au sens large. Il a apporté le « bout des doigts », on touche pour choisir, c’est tout de même assez marquant non ?

    Rien n’est indispensable, à part dormer et manger.
    Ce n’est pas le bon terme, on peut plutôt dire que ces produits nous facilitent la vie, nous mettent dans un certain confort. On a accès à tout dorénavant, et de manière simple..

    Et vous parlez de Moulinex, mais ce n’est pas lui qui a insufflé sa vision des choses à ses produits, je veux dire là c’est Jobs qui a pensé ses appareils jusqu’au moindre détail, tout la différence est là

    Jobs c’est le premier ordinateur personnel avec interface graphique au monde.
    C’est la 1ère souris au monde.
    C’est le 1er lecteur de musique numérique à réelle capacité (à l’époque le maximum en terme de capacité étaient de 100 chansons, Apple a apporté dès le départ une capacité de 1000 chansons, et encore plus, et encore plus)
    C’est le 1er appareil tactile au monde.
    C’est le 1er smartphone vraiment intelligent.

    Bref, il a fait beaucoup, le monde de l’informatique, du multimédia et de la téléphonie n’en serait pas au point où l’on le connaît aujourd’hui sans Jobs. Ce serait venu, mais plus tard, voir beaucoup plus tard.

    Respect M.Jobs.

  8. @citron mecanic Effectivement personnellement je me rappellerais de Steve Jobs comme un fabuleux génie du marketing qui a su s’entourer des bonnes personnes, je pense par exemple à Steve Wozniak. Cependant pour rester impartial il faut reconnaitre que iOS est un des système les plus simple à utiliser enfin pour le peu que j’ai testé, on ne peut enlever cela à Apple on peutbien entendu critiquer le manque de liberté et les limitations. Enfin à l’occasion de sa mort j’ai vu son discours de 2005 à Stanford et c’est une vrai leçon de vie, enfin je m’y retrouve totalement quant il dit qu’il faut faire ce que l’on aime etc… Lui a eu la chance de faire ce qu’il aimait mais je ne sais pas si malheureusement tout le monde peut avoir cette chance la

  9. Quand on a découvert, comme moi, le premier Mac Apple en 1984, il y avait déjà une telle innovation (dont la souris) que j’en suis devenu définitivement accro. Puis a suivi le iMac en 98 , zéro bug et le premier tout-connecté-à-internet, beau comme un gros berlingo ! Et depuis , c’est toute la déferlante d’objets géniaux (iPod, iPhone…) qui ont remplis mon quotidien hyper-connecté avec un supplément d’âme, derrière chacun d’eux : une personne, merci Steve, à toi la vie céleste ! Jérôme

  10. @Cédric Gourgeon
    SJ a surtout mis de l’ergonomie et de l’esthétisme dans des objets qui en étaient dénués, c’est son fait d’arme principal, mais ça reste le pdg d’une boîte de bidules électroniques, pas de quoi en faire un dieu sur terre non plus…

  11. Personnellement en temps qu’informaticien, sa mort est regrettable sans plus. les produits étaient beau mais ultra propriétaire, matériel,licenses,format,logiciels propriétaires destinés à rendre le consommateur captif de la marque, une marque qui fera d’ailleurs une multitude de procés anti-concurentiel, je préfère largement et je trouve plus visionnaire des gens comme stallman ou torvalds entre autre ainsi que le concept de logiciel libre.
    Amusant de constater que jobs considérait IBM comme Big Brother, alors qu’IBM s’est investi dans la démocratisation des logiciels libres et que inversement Apple a fait dans le consommateur captif qui doit demander l’autorisation à apple pour installer un logiciel.

  12. Comme dit par Laurent au dessus ; je salue le monsieur pour ses idées et pour certaines choses qu’il aura amené grâce à son charisme et son dynamisme.

    Mais je n’oublie pas non plus les systèmes ultra-propietaires qu’il a mis en place afin de mettre en captivité les gens ni la censure qu’il a fait exercé sur ses plateformes.

    Enfin en tout homme il y a du bon et du moins bon.

  13. @ laurent: Apple ne fait pas des procès anticoncurrentiel, ils défendent ce qu’ils ont mis au point et que les autres leurs volent. l’exemple de stallman ou torvalds est excellent, ce sont eux qui pillent en premier le travail réalisé par les sociétés qui investissent dans la recherche. Linux en est le meilleur exemple, puisque la version « libre » et entièrement pompé du vrai unix.

  14. Rares sont les hommes qui auront laissé une telle empreinte positives sur ses contemporains.
    Ce que j’appréciait tout particulièrement chez lui, s’est son aptitude à rendre le futur tangible. Avec lui, le rêve devenait réalité, on sentait la technologie avancer à grand pas.

    Une triste perte …

  15. Pingback: Steve Jobs : hommage et minimalisme

  16. @ Wolf, Unix est libre, donc rien n’a été pompé, par ailleurs OS X est basé sur unix parce que c’était moins cher de récupérer une technologie libre que de construire son propre système d’information. OS X rajoute juste une interface graphique et une surcouche logicielle sur un Unix Berkeley. et je rappelle qu’aucun logciel libre n’embarque de code propriétaire, ce sont des oeuvres part entière.

  17. Pingback: One more Thing | Simpli Me - Mobile

  18. Pingback: Hommage à Steve Jobs : une musique avec des sons de Mac

  19. @ laurent: Unix est Libre ? Non de dieu, c’est AT&T qui va être content de l’apprendre 😉
    UNIX est distribué avec son code source, sous licence AT&T depuis 1975 et le nom UNIX appartient à l’Open-Group. Donc ne pas confondre UNIX et BSD.
    OSX n’est d’ailleurs pas basé sur BSD mais sur XNU, lui même basé sur MACH, avec en plus une injection de code BSD pour améliorer l’ensemble. Le tout est retourné sous la forme de Darwin via OpenDarwin au logiciel libre.
    Pour en revenir à Linux, c’est donc effectivement une pâle copie de l’originale ou toutes les idées de base ont bien été volées, et ça continue.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.