Tablettes : La concurrence intensifée profitera-t-elle à Windows ?

Le cabinet d’études IDC prévoit 22 millions de tablettes vendues en 2011 en Europe, principalement des produits Apple. La concurrence, sans doute jalouse, riposte, notamment avec maintes tablettes de plusieurs marques et le système d’exploitation Windows.

Le cabinet d’études IDC prévoit 22 millions de tablettes vendues en 2011 en Europe, principalement des produits Apple. La concurrence, sans doute jalouse, riposte, notamment avec maintes tablettes de plusieurs marques et le système d’exploitation Windows.

ipad2 01 iPad 2 : juste une mise à niveau ?

Les ventes de tablettes médias dans la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique ont représenté en 2010 un tiers des volumes écoulés dans le monde. IDC prévoit d’ailleurs qu’Apple conservera sa place de numéro un en 2011, aidé par le lancement de l’iPad 2 dont les fonctionnalités techniques tiendront encore ses concurrents trop loin.

Pas de menace sur la domination d’Apple en 2011

Grâce au succès sans précédent de l’iPad d’Apple, la firme de Cupertino n’aura toutefois plus les coudées aussi franches que par le passé. En effet, si nombre de fabricants ont vite quasiment rattrapé le pas d’Apple pour lancer leurs produits, certains d’entre eux ont préféré attendre la sortie de la nouvelle version d’Android (Honeycomb) avant de venir s’y frotter. De fait, avec l’arrivée de la nouvelle version d’Android, IDC s’attend à ce que des constructeurs de PC traditionnels tels qu’Acer ou Asus se lancent également dans la bataille et que Samsung améliore ses positions avec la lancement de la Galaxy Tab 10.1 (écran 10 pouces). HP et RIM devraient également entrer rapidement sur le marché des tablettes médias avec leurs systèmes d’exploitation respectifs WebOS et BlackBerry OS. (note d’Eric : le BlackBerry PlayBook sort le 19 avril aux USA, et le HP TouchSmart en juin).

Résultat de l’accroissement de la concurrence, le prix de vente moyen des tablettes devrait significativement baisser à l’avenir (sauf pour l’iPad 2). Cette compétition se jouera entre fabricants d’une part, mais également entre canaux de distribution. Ayant fait l’expérience de l’avènement des smartphones, Orange, SFR, Bouygues telecoms et leurs homologues en EMEA ont soigneusement étudié le business model à mettre en place sur le segment des tablettes médias pour capter des revenus issus des services d’accès mobile.

La pénétration des tablettes en entreprises profiterait à Windows

Ce nouveaux paysage qui se dessine devrait permettre au marché des tablettes médias d’atteindre 22 millions d’unités en EMEA d’ici la fin de l’année 2011, selon IDC. D’autant que les tablettes médias suscitent l’intérêt des entreprises qui ne devraient toutefois pas supplanter les particuliers dans leur rôle de principaux acquéreurs de ces produits. Certaines d’entre elles y voient un outil particulièrement bien adapté à leurs forces de ventes ou à des usages spécifiques. L’intérêt des organisations est une aubaine pour Windows puisque les produits devront être compatibles avec l’OS de Microsoft largement dominant dans le monde professionnel. Ce qui explique que certains fabricants développent des tablettes fonctionnant sous cette plate-forme. Pour parvenir à conquérir le monde professionnel, les fabricants devront bien répondre aux besoins des entreprises, tant en terme de matériel et d’OS que de mise à disposition d’applications adaptées. Le coût du support et de la gestion des tablettes constituera aussi un facteur-clé de succès. En dépit des incertitudes sur la direction que vont prendre les entreprises, IDC prévoit déjà que les livraisons de tablettes en EMEA s’élèveront à 60 millions d’unités en 2015.

Site source: http://www.lemondeinformatique.fr


Nos dernières vidéos

11 commentaires

  1. Asus EEEPad Transformer: 10 » Androïd 3.0 399€ dispo a la fin du mois, la concurrence arrive bien plus vite qu’on ne le pense…

  2. @mhd oui, eventuellement. Mais personellement je pense qu’en terme de technologie, Apple est de très loin la meilleure et que personne ne pourra prendre le dessus. Ce qui est beau chez Apple, c’est que tous les produits nous sont familiers: c’est comme une drogue pour moi. En achetant l’iPod nano, j’ai été séduit par tous les produits de la firme. iPad, iPhone et aussi Mac. En plus que j’ai un point faible pour la high-tech. Mais je suis de ton avis aussi.

  3. @Jean-Luc Atié : Et ça se remarque que tu es un drogué de la pomme xD

    Je me souviens qu’on disait pareil pour les smartphone… Après le futur n’est jamais tout tracé, seul l’avenir nous dira qui d’Android, de l’iPad, de WebOS, ou du Playbook sortira vainqueur 😉

    Et après quel intérêt d’avoir la machine la plus vendu, du moment que chacun s’y retrouve 🙂

  4. Apple est vraiment le leader incontesté des tablettes ? Avez-vous d’autres chiffres de comparaison avec le Kindle d’Amazon (12 millions ?) et Apple était à 15 millions avant le lancement Ipad 2 ?
    Avez-vous des chiffres fiables pour la France ?

    • Eric

      @Théo : le Kindle n’est pas considéré comme une tablette, c’est une liseuse, cela ne rentre pas dans la même catégorie, même si certaines caractéristiques sont communes.

  5. Mais le problème, c’est le contenu. A quoi bon des tablettes alors que les livres numériques ont un prix ehorbitant ? Et la loi sur le prix unique va casser le marché donc la france va une nouvelle fois etre en retard

Répondre