Suivez-nous

Tablettes

Test de l’Oppo Pad Air : à mettre entre toutes les mains

OPPO fait enfin son entrée sur le marché des tablettes avec l’OPPO Pad Air. Une tablette sous Android… qui ne manque pas d’air, ou qui sait convaincre ? Réponse dans notre test.

Publié le

 

Par

© Presse-citron

OPPO fait petit à petit sa place sur le marché français. Après avoir longtemps été connu sur nos terres comme la marque sœur de OnePlus, le voilà désormais en conquérant sur de nombreux segments mobiles. Avec la toute nouvelle OPPO Pad Air, le constructeur chinois tente désormais de faire sa place auprès des tablettes, un segment qui connaît une nouvelle recrudescence dans le monde Android. Est-ce que la marque a fait des choix judicieux pour cette entrée en matière, ou est-ce seulement un essai timide en attendant de glaner les premiers retours des utilisateurs ? C’est ce que nous allons déterminer dans ce test.

Prix et disponibilité de l’OPPO Pad Air

L’OPPO Pad Air est d’ores et déjà disponible en France. Vous pouvez la retrouver à 299,99 euros pour une configuration intégrant 64 Go de stockage. Une option à 128 Go de stockage est également disponible pour 349,99 euros.

OPPO Pad Air 64 Go au meilleur prix Prix de base : 299 €
Voir plus d'offres
OPPO Pad Air 128 Go au meilleur prix Prix de base : 349 €
Voir plus d'offres

Une tablette d’entrée de gamme, vraiment ?

Avec un tel placement tarifaire, l’OPPO Pad Air est censée être une tablette d’entrée de gamme. Particulièrement alors que les prix s’envolent dans cette catégorie, et que certains produits peuvent largement dépasser les 1000 euros une fois dans votre panier. Mais pour autant, s’il y a bien une chose frappante dès que l’on prend en main la tablette du constructeur chinois, c’est qu’elle n’a pas du tout l’aspect d’un produit accessible. Loin de là.

© Presse-citron

Orientée pour être principalement utilisée en mode paysage, l’OPPO Pad Air offre un châssis presque intégralement métallique dont le poids de 440 grammes donne une impression rassurante de solidité. A l’avant, l’écran est certes entouré de bordures plutôt marquées par rapport à un smartphone quelconque, mais il ne s’agit là que d’un souci de facilité de prise en main. Elles sont assez fines pour ne pas déranger la consommation de média, et assez large pour que les doigts y trouvent une place naturelle permettant une bonne préhension. Le contour de la tablette, plat et rectangulaire sorti de ses coins arrondis, lui offre le sentiment d’être un petit carnet que l’on peut trimballer sur nous avec aise. Une impression qui est magnifiée par la coque Smart Cover officielle, dont le petit rabat lui offre le look d’un petit carnet de note.

© Presse-citron

Mais ce qu’on retiendra le plus de cette tablette est naturellement son dos. Le grand aplat métallique est en effet surplombé d’une petite zone plastique texturée à l’aspect de vaguelettes qui lui offre un charme original. C’est aussi ici que l’on retrouvera l’unique capteur photo arrière, toujours un brin secondaire lorsque l’on parle de cette catégorie de produit.

© Presse-citron

L’orientation optimisée pour le paysage ne se retrouve pas nécessairement dans le placement de ses boutons. Comme beaucoup de tablettes faites pour être utilisées dans les deux modes, le bouton de verrouillage se retrouve sur la tranche gauche tandis que les boutons de volume sont placés en haut à gauche de l’appareil. En orientation portrait, on retrouve donc le bouton de verrouillage en haut à droite, et les boutons de volume sur la tranche droite. Un placement parfait, bien qu’il est important de noter que le capteur avant est lui placé au centre de l’affichage en mode paysage ; l’utiliser en mode portrait réclamera quelques contorsions pour un bon cadrage.

© Presse-citron

Notez qu’en prime de l’espace de stockage de base, vous pourrez également insérer une carte microSD dans la trappe dédiée afin d’étendre jusqu’à 512 Go votre mémoire disponible. Une attention toujours appréciée.

Un vrai appareil multimédia

Par contre, il est quelque chose qui nous manque un peu : un port jack. Si le Bluetooth 5.1 pourra aisément nous aider à connecter nos périphériques audio préférés, la possibilité de brancher un casque filaire aurait été un plus. Pour cause : l’OPPO Pad Air est un véritable bonheur à utiliser pour de la consommation multimédia, particulièrement bien calé à la maison.

© Presse-citron

Pour le comprendre, il suffit de voir les caractéristiques de sa dalle IPS LCD. Nous avons là une dalle de 10,36 pouces de diagonale supportant un taux de rafraîchissement de 60Hz et une luminosité maximale de 360 nits. Il s’agit ici d’un ratio de 5:3, qui est un compromis sur une tablette : il permet un affichage large confortable en mode portrait, tout en limitant un minimum les barres noires en mode paysage. Cependant, beaucoup préfère un 4:3 plus optimisé pour le portrait, ou un 16:9 parfait pour la vidéo. La dalle elle-même n’est pas la plus contrastée ou chatoyante du monde, mais a tout de même un bel affichage dont on ne se plaindra pas.

Surtout, c’est du côté de l’expérience sonore qu’est la bonne surprise. Les 4 haut-parleurs situés des deux côtés de la machine sont capables d’envoyer du bon volume, et le son en lui-même n’est vraiment pas mauvais pour un appareil de cette catégorie. Regarder une série ou un film dans son lit aura tout d’une très bonne expérience sur cette tablette.

© Presse-citron

Ce qui ne sera pas forcément le cas par contre sera… en mobilité. C’est là que le port jack aurait été apprécié, mais aussi qu’une luminosité maximale plus grande pour son écran aurait fait la différence. Avec seulement 360 nits et un écran glossy, lire l’écran en plein soleil est de l’ordre de l’impossible. Ceci étant dit, nous savons tous que la grande majorité des tablettes sont utilisés en intérieur. Reste que pouvoir faire de cet OPPO Pad Air un compagnon de transports en commun lui aurait fourni un petit avantage sur la concurrence à ce prix.

Le talon d’Achille

Tout est beau dans ce bas monde ? Pas tout à fait. L’OPPO Pad Air compte sur le Qualcomm Snapdragon 680 pour ses performances au quotidien, qui est ici couplé à 4 Go de RAM LPDR4X et une mémoire de stockage en UFS 2.2. Autant de caractéristiques aujourd’hui vieillissantes sur le milieu des mobiles, et qui sont la raison pour laquelle la tablette d’OPPO a réussi à atteindre le tarif qu’elle affiche.

Au quotidien, vous ne vous en rendrez pas forcément compte. Si ce n’est quelques retards à l’allumage çà et là, la tablette réussit tout de même à rester fluide sur la plupart des tâches qu’on lui donne à grignoter. L’expérience offerte par ColorOS 12.1, basé sur Android 12, optimise qui plus est bien l’usage de ce grand écran. Vous avez la possibilité en quelques glissements de doigts de lancer deux applications côte à côte avec une grande aise, ou encore d’afficher certaines applications plus simplistes comme des fenêtres pouvant survoler le reste de vos expériences. C’est du tout bon à cet égard pour optimiser la productivité.

Ceci étant, il y a quelques ombres au tableau. La sécurité de l’appareil par exemple, qui ne profite que de la reconnaissance faciale la plus simple soutenue par le capteur avant très basique. Pas de reconnaissance biométrique donc, pour un système que l’on peut facilement tromper. Mais aussi, le Snapdragon 680 et son GPU Adreno 610 ne sont plus tout à fait à la hauteur des plus grosses expériences de jeu disponibles sur Android. Genshin Impact n’offrira ainsi pas un affichage très clair ou un framerate très stable. Il vaudra mieux se contenter des jeux 2D plus simplistes pour éviter les frustrations.

Multimédia donc, oui, mais avec quelques limites. Cependant, et c’est là toute la force de cet OPPO Pad Air, il s’agit en vérité du seul véritable sacrifice auquel a consenti le constructeur.

Pas de mensonge sur l’autonomie

Parce que oui, question autonomie, l’OPPO Pad Air est là encore excellent. Sa large batterie de 7100 mAh promet 12 heures de films pour 15 heures de visioconférence sans le moindre souci. Mais à l’usage, on remarque surtout son excellent mode veille qui lui permet de rester inutilisée longuement tout en restant prête à être utilisée à la moindre envie soudaine. Difficile de prendre à défaut la tablette sur ce point.

© Presse-citron

C’est peut-être sur sa recharge que l’on peut être un peu déçu, puisque celle-ci ne supporte qu’une recharge rapide à 18W. De nos jours, 18W n’est plus vraiment rapide, particulièrement pour une tablette qui dispose d’une batterie au double d’un smartphone quelconque. La recharge peut être un brin longue, mais on peut également argumenter que cette recharge permet a minima de ne pas trop stresser la batterie et ainsi lui offrir une plus grande longévité.

OPPO Pad Air 64 Go au meilleur prix Prix de base : 299 €
Voir plus d'offres
OPPO Pad Air 128 Go au meilleur prix Prix de base : 349 €
Voir plus d'offres

Faut-il acheter l’OPPO Pad Air ?

Oui ! Tout simplement. L’OPPO Pad Air a quelques limitations certes, comme son écran qui n’est pas très lumineux ou ses performances qui ne sont pas tout à fait au top de la norme. Mais il ne s’agit que des limitations classiques de sa catégorie de prix. Dans les faits, entre son ratio d’affichage, son design réussi ou encore son autonomie, l’OPPO Pad Air est l’une des tablettes les plus facilement recommandables sur le marché actuellement. Pour une première entrée en matière, le constructeur chinois montre qu’il a compris les priorités des consommateurs sur ce segment. Reste que la compétition est rude.

OPPO Pad Air

299,99€
8.2

Ecran et audio

9.0/10

Performances

7.5/10

Autonomie et recharge

8.5/10

Appareil photo

7.0/10

Rapport techno-prix

9.0/10

On aime

  • Excellente autonomie
  • Bien conçue et solide
  • Haut-parleurs excellents

On aime moins

  • Manque de luminosité
  • Trop limité en 3D