Suivez-nous

Smartphones

Test Galaxy S21/S21+ : Samsung joue les équilibristes

Comme l’année dernière Samsung décline sa gamme Galaxy S en trois versions : S21, S21+ et S21 Ultra. Dans l’ombre de l’Ultra, les S21 et S21+ ont de sérieux arguments à faire valoir.

Publié le

 
test galaxy s21 s21 plus
© Presse-citron

En attendant de dévoiler son nouveau smartphone pliant, Samsung brandit un nouveau trio de choc. La nouvelle gamme Galaxy S21 embarque tout ce que le coréen sait faire de mieux. Et si le S21 Ultra est incontestablement son modèle le plus perfectionné, il ne répond pas forcément aux besoins de tous (imposant, lourd et surtout très cher).

Plus abordables, les S21 et S21+ reprennent l’essentiel des technologies de l’Ultra. Pour contenir les coûts, Samsung a donc dû faire quelques sacrifices. Parvient-il à trouver le juste équilibre ? Les S21 et S21+ sont-ils aussi convaincants que leur grand frère ? Réponse dans notre test complet.

Prix et disponibilité

Les Galaxy S21 et S21+ sont disponibles depuis le 28 janvier 2021. Le premier se décline en quatre coloris (Phantom Violet, Phantom Black, Phantom Gray, Phantom White), le second en Phantom Violet, Phantom Silver et Phantom Black. Samsung le propose aussi en Phantom Red et Phantom Gold en exclusivité sur son site officiel.

test galaxy s21 s21 plus prix

© Presse-citron

Le Galaxy S21 est commercialisé à 859 euros (8/128 Go) ou 909 euros (8/256 Go). Le S21+ est quant à lui vendu à 1059 euros (8/128 Go) ou 1109 euros (8/256 Go).

Design

Ne vous fiez pas aux apparences, le Galaxy S21 et le Galaxy S21+ ne sont pas forgés du même verre. En réalité, seul le plus grand des deux en est doté. Le S21, lui, doit se « contenter » d’une robe de plastique. Un choix tranché mais assumé auquel Samsung nous avait préparés avec le Galaxy Note 20.

test galaxy s21 vs plus

© Presse-citron

Décrié (à tort ?), le plastique présente ici deux avantages : il absorbe mieux les chocs et rend le produit plus léger. Avec seulement 171 g sur la balance (pour des dimensions de 71,2 x 151,7 x 7,9 mm), le Galaxy S21 boxe dans la catégorie poids plume.

test galaxy s21 design

© Presse-citron

Son format compact en fait l’un des smartphones les plus agréables à utiliser au quotidien, notamment lorsqu’il s’agit de le manipuler à une main. En optant pour un écran plat, Samsung chasse en prime les éventuelles touches involontaires. Que demander de plus ? Un écran plus grand ? Pour cela, le Galaxy S21+ est là.

test galaxy s21 plus design dos

© Presse-citron

Plus imposant (75,6 x 161,4 x 7,8 mm), il est aussi plus lourd (202 g). Toutefois, il n’atteint pas le format géant du modèle Ultra, ce qui en fait selon nous le meilleur compromis entre mobilité et confort d’utilisation.

test galaxy s21 s21 plus ecrans

© Presse-citron

Pour le reste, les S21 et S21+ adoptent un design en tous points similaire (jusqu’à la certification d’étanchéité). Cette année, la touche d’originalité repose sur le module photo plongeant. Très imposant sur le S21 Ultra, il est ici réduit de moitié, les deux modèles intégrant moins de capteurs (nous y reviendrons).

Comme le frère aîné, les S21 et S21+ figurent incontestablement parmi les plus beaux smartphones de 2021. Le choix entre les deux reposera donc essentiellement sur les critères totalement subjectifs comme la prise en main, la compacité ou la taille de l’écran.

Écran et audio

Pas question pour Samsung de contenir les coûts en sacrifiant ses écrans. Tous les modèles de la gamme Galaxy S21 héritent d’une dalle Dynamic AMOLED 2x Infinity-0. Si le S21 Ultra est le seul à adopter une définition QHD+, les écrans Full HD+ des S21 et S21+ n’en demeurent pas moins séduisants d’autant qu’ils conservent une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz.

test galaxy s21 plus ecran

© Presse-citron

Comme leur grand frère, ils héritent d’une compatibilité HDR10+, d’une protection en verre Gorilla Victus de Corning, d’une couverture complète des gammes colorimétriques sRGB et DCI-P3, ainsi que de tous les avantages de la technologie OLED (noirs infinis, taux de contraste élevé). Les S21 et S21+ se distinguent uniquement par leur format plat et leurs diagonales respectives de 6,2 et 6,7 pouces.

La taille de l’écran du S21+ en fait logiquement un meilleur modèle pour le multimédia. Regarder une vidéo ou jouer est bien plus confortable même si la qualité d’affichage est identique. Selon nous, le S21+ incarne le meilleur compromis entre bonne prise en main et confort de lecture. Mais ce n’est que notre avis.

Ces écrans s’accompagnent de deux haut-parleurs (un sur la tranche inférieure, un servant aussi aux conversations téléphoniques) diffusant un son stéréophonique. Jusqu’à 80% du volume maximal, la qualité de son se révèle correcte sans pour autant impressionner.

La petite caisse de résonance du S21 rend les basses bien plus discrètes que celles du S21+. En matière de son, aucun des trois frères ne parvient réellement à tirer son épingle du jeu. Bien qu’acceptable, la qualité audio ne permet pas à Samsung de venir chatouiller le Mi 11 de Xiaomi.

On recommande donc l’écoute avec un casque, filaire ou non. Grâce à l’optimisation logicielle et aux nombreux paramètres de personnalisation, l’écoute prend une tout autre dimension.

Performances et interface

Les Galaxy S21 et S21+ embarquent la même puce que le modèle Ultra. En Europe, les smartphones haut de gamme de Samsung intègrent donc l’Exynos 2100 plutôt que le Snapdragon 888 de Qualcomm (États-Unis).

Comme nous l’expliquions dans notre test du Galaxy S21 Ultra, les ingénieurs disent avoir entendu les critiques et ajusté le tir. L’Exynos est-il la puce que nous attendions depuis des années ? Oui, indéniablement.

test galaxy s21 plus dos

© Presse-citron

Sans atteindre les scores du Snapdragon 888 sur les benchmarks, l’Exynos 2100 fournit suffisamment de puissance pour répondre à tous les usages. Enfin presque. Comme le plus grand de la fratrie, les Galaxy S21 et S21+ affichent quelques pertes de framerate sur certains jeux gourmands en ressources, notamment Fortnite.

De par son format plus compact, le S21 monte logiquement plus vite en température. Pas de quoi entamer notre enthousiasme d’autant que les 8 Go de RAM autorisent une utilisation poussée du multitâche sans jamais rencontrer le moindre bug. Un régal.

test galaxy s21 plus interface

© Presse-citron

Évidemment, Samsung mise sur Android 11 et One UI 3.1 pour compléter tout ce matériel dernier cri. Nous ne nous attarderons pas sur ce point analysé en profondeur dans le test du Galaxy S21 Ultra.

Retenez simplement que One UI 3.1 brille par sa simplicité, ses multiples paramètres de personnalisation et l’intégration de l’écosystème Samsung. Cela en fait sans doute la meilleure surcouche Android à ce jour avec OxygenOS de OnePlus.

Autonomie et recharge

Balayons tout de suite la question du chargeur. À l’instar du S21 Ultra, les S21 et S21+ sont livrés sans bloc d’alimentation. Comme Apple, Samsung clame haut et fort qu’il s’agit là d’une « démarche écologique » plus qu’une économie de bout de chandelle. Mais c’est bien sûr.

Les temps de charge dépendront donc du chargeur utilisé. Inutile de s’orienter vers des puissances de 45 ou 60 Watts, les S21 sont tous limités à une charge filaire de 25 W. Au mieux, il faudra 1h30 au S21 pour remplir sa batterie de 4000 mAh et 1h45 à 2h au S21+ avec sa batterie de 4600 mAh. Des performances honorables mais pas transcendantes non plus. Les deux modèles sont compatibles avec la recharge sans fil et inversée, désormais de grands classiques chez le coréen.

test galaxy s21 recharge

© Presse-citron

Cette année la bonne surprise vient de l’autonomie. Les ingénieurs de Samsung ont enfin réussi à optimiser la puce Exynos pour jouir d’une autonomie digne d’un smartphone haut de gamme. Le S21+ assure une journée demie à deux jours d’utilisation polyvalente (une journée pour les boulimiques de vidéo et de jeu) alors que le S21 (avec sa batterie bien plus petite) devra passer par la case recharge tous les soirs.

Samsung ne parvient pas encore à classer ses smartphones premium parmi les plus endurants mais les améliorations par rapport aux S10 et S20 sont flagrantes. Encore une petit effort.

Appareil photo

Comme l’année dernière, la version Ultra intègre le meilleur du savoir-faire de Samsung en matière de photographie. Pour autant, cela ne signifie pas que les ingénieurs n’ont pas travaillé sur les S21 et S21+. S’ils disposent de moins de capteurs, les deux modèles embarquent toutes les optiques essentielles. Voyez plutôt :

  • un objectif grand-angle de 26 mm (f/1,8) ; capteur de 12 Mpxls (1/1,76’’ ; photosite de 1,8 µm) ; Dual Pixel PDAF, OIS
  • un objectif ultra grand-angle de 13 mm (f/2,2) : champ de vision 120° ; capteur de 12 Mpxls (1/2,55’’ ; photosite de 1,4 µm)
  • un téléobjectif de 29 mm (f/2) ; capteur de 64 Mpxls (1/172’’ ; photosite de 0,8 µm) ; PDAF, OIS

On ne s’attardera pas sur l’application photo en tous points identique à celle du S21 Ultra. Très complète, elle se révèle intuitive et autorise une personnalisation en profondeur comme le remapping des différents modes de prise de vue.

Avec leur module moins musclé, les S21 et S21+ sont-ils de bons photophones ? La réponse est oui. L’avantage de réutiliser certains capteurs (le matériel des S21/S21+ est peu ou prou le même que celui du Galaxy Note 20) c’est que les ingénieurs savent les optimiser à la perfection.

Ainsi, les S21 et S21+ ne sont pas seulement de bons photophones, ils sont excellents. Que l’on shoote avec le grand-angle, l’ultra grand-angle ou le téléobjectif, le rendu reste homogène. On retrouve donc cette Samsung Touch caractérisée par des couleurs un poil trop saturées. En revanche, le piqué, la luminosité et les contrastes sont excellents.

Grand-angle

Ultra grand-angle

Samsung parvient à contenir la distorsion sur les clichés capturés avec l’ultra grand-angle et le seul téléobjectif (au nombre de deux sur le modèle Ultra) accomplit parfaitement son dessein. Le mode portrait se montre quant à lui convaincant même si on apprécierait un bokeh plus naturel. Grosso modo, si vous ne faites pas partie de la team photographe/vidéaste, vous ne verrez que très peu de différence avec les photos shootées au S21 Ultra.

Portrait

En réalité, les S21 et S21+ montrent leurs limites lorsque les conditions de lumière sont moins favorables. Si le grand-angle (combiné au mode nuit) s’en tire très bien (bonne conservation des détails, colorimétrie et contrastes corrects, flare très rare) l’ultra grand-angle et le téléobjectif sont à la peine. La perte de piqué et le bruit numérique sautent aux yeux. L’ensemble reste tout à fait correct mais face aux prouesses d’un Galaxy S21 Ultra, il n’y a pas photo.

Le capteur frontal de 10 Mpxls (1/3,24’’ ; photosite de 1,22 µm) associé à un objectif grand-angle de 26 mm (f/2,2) ravira les amateurs de selfies. Attention tout de même aux environnement un peu sombre (bruit et grain) ainsi qu’aux contrejours (arrière-plan brûlé). On note également une très grosse différence de colorimétrie sur ce mode.

Comme le S21 Ultra, les autres membres de la fratrie peuvent filmer en 8K à 24 im/s ou en 4K à 30 et 60 im/s. Nous recommandons de privilégier le tournage en 4K, bien plus stable même si on est loin du niveau d’excellence de la version Ultra ou de certains concurrents comme les derniers iPhone.

Notre avis

Et si les Galaxy S21 et S21+ étaient finalement les modèles les plus intéressants de la nouvelle gamme ? Si le S21 Ultra incarne incontestablement le nec plus ultra chez Samsung, il coûte aussi très cher. Et pour certains, toutes ces avancées technologiques ne répondent pas forcément à leurs besoins. On pense notamment au matériel photographique très avancé qui ne se révèle finalement indispensable que pour les créateurs de contenus (photographes et vidéastes notamment).

Malin, Samsung équipe ses S21 et S21+ de l’essentiel des technologies présentes dans la version Ultra. Les deux modèles sont tout aussi performants, leur écran (plat et non incurvé) et l’interface sont identiques et… ils sont aussi livrés sans chargeur.

Selon nous, le S21 est le modèle idéal pour celles et ceux recherchant un smartphone compact, performant et doué en photographie. Autre atout de taille : il est le moins cher des trois.

Toujours selon notre expérience, le S21+ est le meilleur compromis entre bonne prise en main et confort de lecture. Un peu plus cher que le S21 « standard », il reste bien plus accessible que le S21 Ultra. Surtout, il est le plus endurant des trois. Un critère essentiel pour de nombreux utilisateurs.

Galaxy S21/S21+

859 / 1059 €
8.8

Design et finitions

9.5/10

Ecran et audio

9.0/10

Performances et interface

9.0/10

Autonomie et recharge

8.5/10

Appareil photo

8.0/10

On aime

  • Design et finitions exemplaires
  • Excellentes performances et bonne autonomie
  • Ecrans magnifiques
  • Très bons en photo
  • Prix en baisse

On aime moins

  • Livrés sans chargeur
  • Recharge un poil lente
  • Plus de port microSD
  • Photos perfectibles de nuit
2 Commentaires

2 Commentaires

  1. brum

    25 février 2021 à 13 h 43 min

    Design et finitions

    6.5

    Ecran et audio

    6

    Performances et interface

    7.5

    Autonomie et recharge

    2

    Appareil photo

    8

    Le S21 ne tient pas la journée en charge avec une utilisation moyenne.
    pourquoi ne pas le dire?
    de plus très fragile,tombé une fois et encoches sur l’écran.

  2. brum

    25 février 2021 à 13 h 46 min

    Design et finitions

    7.5

    Ecran et audio

    5.5

    Performances et interface

    7

    Autonomie et recharge

    2

    Appareil photo

    8

    et j’oubliais le son au casque est une horreur!
    moins bon que mon pixel 3 d’une plus ancienne génération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *