Suivez-nous

Smartphones

Test Google Pixel 4 : de belles qualités… et de gros défauts !

Après un Pixel 3 reconnu pour sa qualité photo, Google jouait très gros avec son Pixel 4. Alors qu’il a plein de qualités, ses défauts viennent malheureusement gâcher une expérience très agréable au quotidien. Que vaut le dernier flagship compact Google ? Réponse dans ce test du Pixel 4.

Il y a

  

le

 
Test Pixel 4 Google
© Presse-citron.net

Comme pour ses précédents modèles, Google propose deux formats pour ses nouveaux flagship : le Pixel 4 et le Pixel 4 XL. Ce test se concentre sur le Pixel 4, et certains de ses défauts pourraient être absents sur le XL. Que vaut ce smartphone complet au quotidien ?

Test du Pixel 4 et avis en vidéo

Comme la plupart de mes tests, découvrez ci-dessous la vidéo complète pour connaître mon avis après plusieurs jours de test du Google Pixel 4. Si la vidéo du Pixel 4 vous a plu, abonnez-vous à la chaîne YouTube de Presse-citron, les vidéos sortent quelques jours avant l’article ! Pour le test écrit du Pixel 4, c’est en dessous de la vidéo que ça se passe.

S’abonner à la chaîne

Design & Hardware

Comme d’habitude, je commence mon test avec les caractéristiques techniques du Pixel 4. Google continue son choix de proposer un SoC qui n’est pas le dernier actuellement disponible, le Snapdragon 855. Depuis quelques semaines, des modèles (comme le OnePlus 7T) utilisent le modèle suivant, le 855+. Couplé à 6 Go de RAM, le 855 fait quand même bien le job, et l’expérience au quotidien est très fluide.

Dos Google Pixel 4

Le dos noir du Pixel 4 © Presse-citron.net

Pour le stockage, pas de choix en France, à savoir 64 Go, et c’est tout. Vous ne pouvez donc pas acheter un modèle avec plus de stockage ou ajouter une carte microSD. Alors que sur le Pixel 3, le stockage en qualité originale illimitée sur Google Photos était offert pour les possesseurs sur smartphone Google, ce n’est plus le cas sur le Pixel 4. C’est très dommage, et si vous aimez faire des photos, il faudra gérer le stockage intelligemment.

Au quotidien, la navigation est donc ultra fluide, et le nouveau SoC et les 2 Go de RAM supplémentaires permettent de jouer à tous les jeux du moment sans aucun souci. Fini aussi les problèmes des app qui se ferment en tâche de fond grâce à ce surplus de puissance. Son score total sur Antutu Benchmark est de 409 816.

Pour la téléphonie, Google a fait le choix du combo NanoSIM, eSIM. C’est une bonne chose que cette dernière commence à se développer en France, les opérateurs étant poussés par les iPhone pour leur adoption. Google livre des Pixel Buds USB-C avec les Pixel 4, et le port jack n’est pas de la partie.

Ecran Google Pixel 4

L’écran du Pixel 4 © Presse-citron.net

Grande nouveauté sur ce Pixel 4 par rapport à ses prédécesseurs : l’écran. La dalle est plus grande : 5,7 pouces. Elle intègre surtout le taux de rafraîchissement de 90 Hz. C’est un bonheur pour l’oeil, comme sur les derniers OnePlus. Cependant une chose vient ternir sa qualité : la luminosité. Elle est tout simplement trop faible pour un smartphone premium, et l’utilisation en plein soleil n’est pas optimale. Le 90 Hz est aussi désactivé pour repasser en 60 Hz dès que l’un baisse la luminosité globale du smartphone.

La partie avant n’est pas le point fort de ce Pixel 4, avec des grosses bordures (le bas est cependant plus fin que le Pixel 3). La partie supérieure est forcement large, comme elle intègre le capteur Face Unlock et Soli. Le déverrouillage par reconnaissance faciale est tout simplement ultra rapide, comme Soli détecte l’arrivée de la main pour lever le téléphone. Pour comprend Soli, il suffit de regarder la vidéo du test ci-dessus, je l’explique en pratique. Face Unlock est d’ailleurs le seul moyen de déverrouiller, comme il n’y a plus de capteurs d’empreinte. Encore un choix étrange de Google.

On retrouve aussi un double haut-parleur, avec une restitution sonore excellente. Le nouveau contour en acier inoxydable noir est de très belle facture, et le bouton blanc donne un petit effet pop. Petite déception personnelle, le seul modèle disponible pour la France est le noir brillant, alors que les modèles mats sont la marque de fabrique de Google. J’avoue que les modèles orange et blanc me semblent bien plus réussis au niveau du design.

Le double capteur photo

Le double capteur photo © Presse-citron.net

Une chose qui ne change pas par rapport au Pixel 3 : la prise en main du Pixel 4 est excellente. J’aime vraiment les smartphones compacts et Google fait bien de garder deux modèles, même si la taille du Pixel 4 entraîne l’un de ses défauts majeurs : l’autonomie.

Pour conclure cette partie, je suis donc mitigé sur le Pixel 4. Même s’il n’est pas sous le dernier SoC il est très réactif, grâce aux 90 Hz en partie, mais son écran n’est pas assez lumineux. Au niveau du design, le modèle noir est trop sobre, et l’avant vraiment pas dans l’air du temps.

Android 10 + 90 Hz = bonheur

Android 10 est clairement pour moi une réussite. Couplé à un écran 90 Hz, l’utilisation au quotidien est un vrai plaisir. Google a mis une vraie attention aux animations, et les gestes sont très bien intégrés. Mais les deux meilleures nouveautés ne sont pas encore disponibles pour les utilisateurs français.

La première est la transcription en direct. Son utilisation est simple : après l’activation vous aurez les sous-titres pour toutes les vidéos lues sur votre Pixel 4, même si le son est coupé. C’est utile si vous êtes dans les transports sans écouteurs par exemple. Adolescent, je l’aurais très certainement utilisé pendant les longues heures de cours de philo, cette génération ne sait pas la chance qu’elle a.

Pixel 4 Android 10

Android 10 sur le Pixel 4 © Presse-citron.net

La seconde est, pour moi, encore plus utile. L’application dictaphone est capable de comprendre et retranscrire en direct ce que vous enregistrez. C’est utile sur une conférence de presse ou, si vous avez bien écouté les cours de philo, dans un amphi pendant les études supérieures par exemple. Mais la vraie force de ce nouveau mode c’est qu’une fois l’enregistrement terminé, vous pouvez chercher à l’intérieur pour retrouver les passages qui vous intéressent. Bref vivement son arrivée en français pour gagner du temps lors de la retranscription d’interviews.

Le Pixel 4 est donc un vrai bonheur au quotidien, et je trouve qu’Android n’a plus rien de complexe tant tout tombe sous le sens.

Photo : deux capteurs ne valent pas mieux que trois tu les auras

S’il y a bien une fonction pour laquelle Google était attendu sur ce Pixel 4, c’est la photographie. Le choix du géant a été d’ajouter un second capteur (un zoom x2 de 16 Mpx avec une ouverture de f/2.4) à son capteur principal (grand-angle de 12,2 Mpx avec une ouverture de f/1.7). On le sait, le traitement logiciel de Google est sa force, les specs des capteurs sont d’une importance minimale.

Le seul reproche que je peux faire est le suivant : tous les flagship du moment possèdent un ultra grand-angle, et Google a préféré le zoom. Pour eux, les utilisateurs ont plus besoin du zoom que de prendre des clichés avec une large prise de vue. Ce n’est pas mon cas.

Malgré tout, les clichés capturés par le Pixel 4 sont tout simplement impressionnants. On retrouve la qualité du 3, et le zoom est une vraie addition. Même en zoomant numériquement en x8, on obtient de très bons résultats.

Zoom X8

Le zoom X8 © Presse-citron.net

Le mode nuit me semble encore plus performant, et il est tout simplement impossible de rater une photo avec le Pixel 4. Cette photo de SonGoten a été prise dans le noir total, bluffant.

Photo Nuit Pixel 4

Photo de nuit @ Presse-citron.net

Nouveauté majeure cette année, le double réglage de l’exposition. Sur un cliché, vous pouvez à la fois régler l’exposition générale, mais aussi celle des ombres. Ce petit curseur vous permet donc de réussir des photos dans des conditions difficiles. La photo ci-dessous est prise dans le noir total, très impressionnant.

Autre nouveauté, qui arrive très bientôt sur les Pixel 3 : le mode astrophotographie. Les clichés que j’ai pu voir sur Twitter sont impressionnants, et j’ai hâte de m’écarter de la ville pour tester par moi même.

Portrait Pixel 4

Mode Portrait © Presse-citron.net

Seul bémol, la partie vidéo, en 4K à 30 images par seconde seulement. Sur ce point-là, l’iPhone 11 Pro et les S10 et Note 10 de Samsung sont largement devant. C’est vraiment dommage que Google n’essaie pas de se concentrer plus sur ce point. Fini le double capteur selfie à l’avant, et l’unique capteur s’en sort plutôt très bien

Pour conclure sur la photo : le Pixel 4 est le meilleur photophone du marché sur ce qu’il fait, mais le manque de l’ultra grand-angle est vraiment dommage.

Autonomie du Google Pixel 4 : une catastrophe

Et voilà pourquoi je ne peux pas conseiller l’achat du Pixel 4. L’autonomie, pour un flagship de 2019, est très mauvaise. En cas d’utilisation raisonnée, vous pouvez tenir la journée. Mais dans mon cas, la fin de la batterie pouvait arriver dès la fin de l’après-midi. Avoir un câble ou un Pixel Stand au bureau est donc indispensable, mais Google a vraiment raté son coup au niveau de l’autonomie.

C’est pour moi dû à deux choses. D’une part, la batterie est petite (2800 mAh), et d’autre part, l’écran de 90 Hz est consommateur. Google n’a pas réussi les optimisations logicielles qu’Apple a mises en place pour rendre l’iPhone 11 Pro très endurant.

Batterie Pixel 4

© Presse-citron.net

Point positif, un chargeur rapide 18 W est fourni dans la boîte, heureusement. La charge sans fil 10 W marche aussi très bien, mais ce défaut est pour moi rédhibitoire sur le Pixel 4. Reste à voir ce que donne le Pixel 4 XL, le test de Camille arrive dans les prochains jours.

Mon avis sur le Pixel 4

J’ai adoré utiliser le Pixel 4 au quotidien. La photo est au top, Android 10 aussi, et il est très agréable à manipuler. La fluidité de l’écran est un plus et, même s’il ne tourne pas sous le dernier SoC et n’est pas le plus puissant du marché, le Pixel 4 s’en sort dans toutes les situations.

Mais voilà, l’autonomie étant à ce niveau, c’est pour moi un vrai frein à l’achat, et surtout un vrai gâchis tant le smartphone a des qualités. Le design est lambda à l’arrière et pas réussi du tout à l’avant, et l’écran manque de luminosité. Ce seraient de petits défauts qui pourraient être compensés par ses points forts, mais l’autonomie ternie l’usage au quotidien.

J’attends beaucoup du test du Pixel 4 XL car si l’autonomie est à la hauteur, ça pourrait bien être le flagship de référence chez Google. Si vous désirez acheter un Pixel 4, il est vendu 769€ chez les marchands pour 64 Go de stockage.

Google Pixel 4

469 €
8.4

Performance

9.0/10

Design

8.0/10

Autonomie

7.0/10

Photo

9.5/10

Rapport qualité-prix

8.5/10

On aime

  • La photo
  • Android 10
  • Le format

On aime moins

  • L'autonomie
  • La luminosité
  • Le design
4 Commentaires

4 Commentaires

  1. Francois

    30 octobre 2019 at 11 h 59 min

    Performance

    8.5

    Design

    9

    Autonomie

    8.5

    Photo

    10

    Rapport qualité-prix

    8

    J’ai le pixel 4XL depuis une semaine et en suis vraiment très content.
    La batterie n’est peut être pas la meilleure du marché mais est suffisante pour mon utilisation. La luminosité n’a jamais été un problème en pratique, j’ai vu ça dans des revues mais jamais remarqué. Le vrai plus pour moi est l’écran et l’intégration logiciel de l’assistant qui est intelligent et utilisable contrairement a siri avec toutes les autres applications Google. Les revues manquent souvent cet aspect la qui est pour moi la vrai force du pixel.
    L’écran est comme vous le dites un vrai bonheur. Un lentille grand angle aurait effectivement était utile mais pas la fin du monde pour moi. Je suis pour l’instant extrêmement satisfait du pixel 4xl et de mon passage de l’iPhone XS au pixel.
    Je pense aussi qu’il y a beaucoup de potentiel avec soli très utile pour l’instant en cuisine avec des mains sales pour gérer les timers, musique et face unlock.

  2. Nico3fr

    30 octobre 2019 at 17 h 11 min

    Quelqu’un peut m’expliquer le problème avec google photos ?
    Je vois partout des commentaires, comme quoi le stockage n’est plus gratuit, qu’il va falloir gérer sa mémoire, etc…
    Mais google photos est gratuit pour les photos jusqu’à 16M pixels et le capteur photo du pixel 4 est de 16M pixels, du coup, j’avoue ne pas comprendre quel est le problème… Si quelqu’un peut m’éclairer sur ce point ?

    Actuellement, je ne vois qu’un problème de stockage pour les vidéos… Vu que seulement le 1080p est gratuit.

    • Vincent Bouvier

      30 octobre 2019 at 18 h 11 min

      Hello, en fait le stockage était illimité avant en qualité max sur le Pixel 3. Là c’est de la haute qualité, comme avec tous les autres smartphones en fait. Une compression est donc appliquée sur ta photo, et ton fichier de XXMo se transforme en fichier de XXko, donc tu ne peux pas le ressortir tel quel depuis le cloud. C’est un point vraiment dommage pour moi.

  3. Negerwhat

    2 novembre 2019 at 1 h 18 min

    Performance

    9

    Design

    8

    Autonomie

    8

    Photo

    10

    Rapport qualité-prix

    7

    Bonjour. Dans votre essai vous parler de l’esim alors que cette fonction n’est pas activée dans notre pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *