The Voice saison 2 : des voix mais aussi un concentré de réseaux sociaux et second écran

La télévision sociale, ou l’art d’interagir sur des émissions grâce aux réseaux sociaux, est encore à ses débuts en France mais continue de se répandre progressivement sur les chaînes de télévision et les programmes.

Certaines émissions font partie des pionnières dans l’hexagone en la matière, comme The Voice, le télé-crochet musical diffusé dans de nombreux pays dans le monde et en France. La saison 1 a été diffusée sur TF1 il y a un an et a été un succès à tous les niveaux : 8 millions de téléspectateurs en moyenne, 170 000 fans Facebook, 75 000 abonnés Twitter, un million de tweets et 55 millions de vidéos vues.

The Voice saison 2 débute ce soir sur les antennes de la chaîne et apporte encore un peu plus de nouveautés et toujours plus d’interactivité avec les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux bien présents à la télévision

J’ai assisté à la présentation digitale de cette saison 2 au siège du groupe TF1 et je dois avouer que même si je ne suis pas un fan inconditionnel de ce genre de programmes, je suis assez convaincu par le dispositif social mis en place par la chaîne pour cette émission et pour d’autres.

La première chose est que le présentateur et les coachs jouent plutôt bien le jeu en étant présents sur les réseaux sociaux : le premier, qui n’est autre que Nikos Aliagas, est hyperactif par rapport à Garou, Jenifer, Florent Pagny et Louis Bertignac (ce dernier manque d’ailleurs à l’appel sur Twitter).

Karine Ferri (co-animatrice) et Nikos Aliagas (présentateur)

La production et la chaîne accompagnent les candidats pour bien débuter sur Twitter et Facebook mais ne contrôlent en aucun cas leurs comptes qui sont, pour le coup, personnels. Libre à eux de posséder un compte, de tweeter plus ou moins régulièrement ou de déserter tout réseau social…

Enfin, l’apparition des tweets ou autres hashtags à la télévision sera assez limitée — la chaîne voulait satisfaire un large public tout en générant évidemment des conversations mais en ne brusquant pas pour autant ceux qui ne connaissent ou n’utilisent pas Twitter et Facebook. Là où des émissions telles que Touche pas à mon poste et Nouvelle Star sur D8 se basent véritablement sur les réseaux sociaux, TF1 choisit d’y aller doucement avec The Voice.

Les nouveautés sociales de The Voice saison 2

En ce début d’année et à l’occasion de la diffusion de The Voice saison 2, TF1 lance un service qui montre tout l’intérêt du second écran appelé sombrement « Connect ». Ce véritable tableau de bord, à lancer sur sa tablette ou sur son ordinateur et en complément de la télévision, réunit entre autres les personnalités de la chaîne et leurs comptes Twitter respectifs, les derniers extraits vidéos des programmes diffusés ou à venir, les tweets relatifs au programme en cours de diffusion et la possibilité de voir le direct en grand ou dans un coin de l’écran…

C’est assez classique jusque là mais le service apporte également des petits plus spécifiques à The Voice : à commencer par le 5e Coach qui permet de se mettre dans la peau d’un coach en devinant les talents sélectionnés et par quels jurés, un jeu ludique qui devrait permettre de gagner des points échangeables par la suite contre des cadeaux (dont des iPads).

Sans oublier, la fonction Instant Replay qui permet de partager sur les réseaux sociaux une séquence de 30 secondes maximum en choisissant précisément l’extrait. Ces courtes vidéos permettront de comprendre et de mieux suivre les livetweets mais seront soumises aux mêmes contraintes que la télévision de rattrapage (ou replay) avec les fameuses restrictions géographiques et temporelles (une semaine, généralement) imposées pour des questions de droits… Cette fonctionnalité devrait être disponible également sur d’autres programmes, comme des matchs de football.

MyTF1 Connect est disponible sur le web et sur les applications iOS et Android. Ces dernières doivent être mises à jour bientôt, si ce n’est pas déjà le cas.


Nos dernières vidéos

24 commentaires

  1. Intéressant comme article.
    Nous comprenons tous que l’effet viral que recherchent les chaines télé est important.
    Le meilleur support à ce jour reste donc les réseaux sociaux mais pas que…
    MB

  2. J’ai vu à la télévision que des entrepreneurs français mettaient au point des programmes sur iPad et autres smartphone des systèmes qui pouvaient permettre aux annonceurs de mettre de la publicité, mais de la publicité interactive. Par exemple, le « téléspectateur » devra toucher un objet qui se balade sur son écran pour gagner par exemple un bon de réduction pour telle ou telle boutique. Ca va se payer cher vu que le consommateur n’est plus passif !

  3. Vraiment ces émissions de variétés dans notre télévision me fatiguent au plus au point. On est là, on fait de l’émotionnel et finalement rien de plus. C’est déprimant. Aucune richesse culturelle. Pardon pour la critique.

  4. tout devient de plus en plus social, que ce soit la wii u, la prochaine playstation avec son bouton partage.
    Les personnes qui n’aiment pas ça paraissent être des hommes des cavernes.

    je me demande si les fameux comptes des présentateurs ne seraient pas gérés par des petits stagiaires en marketing plutôt que par ces personnalités. Tout le monde n’aide pas forcément blablater sur twitter

  5. Je rejoints Charlie : pour moi toutes ces émissions se ressemblent et me désintéressent au possible. J’ai vraiment l’impression d’être prise je-ne-sais-quoi quand je vois les bandes d’annonces. Et je ne préfère pas penser à tout l’argent qui circule grâce à ça…
    Bref, pour revenir plus vers l’article, l’application « Connect » est quand même pas mal, elle va conquérir pas mal de fans je pense.

  6. Compte tenu du nombre d’âneries qui sont lancées sur les réseaux sociaux, il faut un gros service de modération avant de diffuser des tweet ou autres, ce qui explique peut être que certaines chaines se freinent pour les mettre en avant.

  7. J’aime bien The Voice, j’ai d’ailleurs regardé samedi soir. Par contre concernant l’intégration de Twitter dans quasi toutes les émission tendances comment légèrement à m’agacer. Pourquoi ? Car nous donne leur hashtag (hein motdièse ?) ne sert à rien, si on recherche dessus on tombe à 80% sur des commentaires de -12ans sans pertinence 🙂

  8. Entre toutes ces nouveautés, penseront-ils à améliorer la connexion permettant de regarder en direct sur MyTV le programme ? car l’année dernière, cela s’avérait plutôt laborieux…

  9. Perso, j’ai testé le 5ème coach, que j’ai d’ailleurs trouvé totalement par hasard en cherchant à partager le prestation de Luc Arbogast. J’ai bien aimé le concept, mais ça a planté sur mon pc après trois votes… Le candidat chantait et ça restait sur le message d’attente.
    Je testerai peut-être sur android la semaine prochaine ^^

  10. Merci pour l’article.
    Les chaînes doivent attirer un maximum d’auditeurs.
    Le business modèle est la vente d’espaces publicitaires et les SMS.
    Attention les réseaux sociaux c’est gratuit…
    A+
    Olivier

  11. Ce Nikos je sais pas vous mais il m’insupporte de plus en plus avec ça pub pour les réseaux sociaux (HTAG, TWIT) et compagnie. Il doit avoir des actions avec sur ce genre de choses c’est pas possible . Enfin encore une émission nul à la télé et sans intérêt .

  12. Bonsoir,
    j’ai regarder samedi soir the voice et il vrai que beaucoup de talents sont encore cachés dans toute la France et dans le monde. C’est tout juste impressionnant ces talents et voix qui sortent de partout. Pour ce qui est du social, il est vrai que cela se développe à grande vitesse et je pense que cela va devenir de plus en plus présent partout dans notre quotidien. On risque d’en manger à toutes les sauces.
    Faisons avec et adaptons-nous à cette évolution.

  13. je pense que d’ici quelques années tout passera par internet , réseaux sociaux et compagnie, pour l’instant j’aime bien le coté high tech de nos vies mais éspérant que cela n’influence pas nos relations familiales, car ces jours ci on a tendance a utilisé la cam ou la visiophonie au lieu du déplacement et du contact face to face

Répondre