Suivez-nous

Auto-Moto

Toyota va connecter ses voitures au Cloud avec Amazon Web Services

Toyota vient d’annoncer une extension de son partenariat avec AWS, qui stockera toutes les données de ses voitures connectées. A l’insu des conducteurs ?

Il y a

  

le

 

Par

Toyota SUV
© Toyota

La voiture connectée, c’est non seulement l’avenir, mais déjà une réalité incontournable et largement répandue. Cela étant, cette connectivité ne sert pas qu’à recevoir des informations en vue d’améliorer le confort et la sécurité, elle envoie aussi des données.

Or savoir ce que font les constructeurs de toute les données récoltées reste une question qui n’est pas très vite répondue.

C’est dans ce contexte que Toyota et Amazon Web Services viennent d’annoncer qu’ils étendent leur collaboration à l’échelle mondiale, en appliquant le portefeuille de services d’AWS pour développer la plateforme de services de mobilité de Toyota (MSPF), un écosystème destiné à aider les ingénieurs de Toyota à développer et gérer la prochaine génération de services de mobilité de la marque . Des services qui s’appuient par conséquent sur des données remontées des voitures de la marque, qui concernent autant la sécurité que le confort, et qui sont donc stockées dans le Cloud.

Une voiture connectée ce sont aussi beaucoup de données pour établir un profil de conducteur

Selon le constructeur japonais, son système de gestion de données permettra de collecter des informations provenant de véhicules connectés et de les appliquer « à la conception et au développement de véhicules, à de nouveaux services contextuels tels que l’autopartage, le covoiturage, la location longue durée, et à de nouveaux services aux entreprises et aux consommateurs tels que les notifications proactives d’entretien des véhicules et l’assurance basée sur le comportement de conduite. »

La collaboration entre Toyota et AWS  « contribuera à jeter les bases d’un partage de données rationalisé et sécurisé dans toute l’entreprise et à accélérer son passage aux technologies de mobilité CASE (Connected, Autonomous/Automated, Shared and Electric). »

Très bien, mais la dernière mention dans cet inventaire peut poser question, car on parle d’assurance et de « comportement de conduite », des sujets sensibles qui évoquent généralement cette petite propension qu’ont les assureurs à vouloir fouiller dans notre vie privée par la donnée afin de décider de ce qui est le mieux pour nous, et surtout, à quel prix. Autrement dit, on ne parle pas ici de mouchard, pardon, de capteur que l’on installerait délibérément et en toute connaissance de cause dans sa voiture dans l’espoir d’obtenir un meilleur tarif ou un bonus pour conduite vertueuse, mais d’un système natif qui « parlerait » aux assurances sans que l’on ait vraiment donné son accord. C’est en tout cas comme cela que l’on peut interpréter l’allusion à ce nouveau dispositif.

Sauf si bien sûr ces données sont anonymisées et servent seulement à un traitement statistique qui permettrait de définir le profil type du conducteur Toyota pour que les assurances puissent définir un tarif adapté. Toyota n’a rien précisé sur ce point.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Partenaire

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests