Connect with us

Sciences

Voici les étonnantes images du premier scan 3D d’un corps humain entier (vidéo)

EXPLORER, le premier scanner d’imagerie médicale au monde capable de capturer une image en 3-D de l’ensemble du corps humain à la fois, a produit ses premiers scans. Des images étonnantes.

Il y a

le

scanner corporel 3D

Il vous est peut-être déjà arrivé de passer un scanner ou une IRM. Les images produites, bien que de plus en plus précises et déjà en 3D, étaient jusqu’à présent limitées à un organe ou une partie du corps. Voici les premières images animées en vidéo d’un scan de corps humain dans son entièreté.

Né de l’idée des scientifiques Simon Cherry et Ramsey Badawi de l’Université de Californie à Davis, EXPLORER est un appareil combiné de tomographie par émission de positons (PET ou TEP en français) et de tomodensitométrie aux rayons X (CT) qui permet de visualiser l’intégralité du corps humain dans la même séquence. Parce que l’appareil capture le rayonnement beaucoup plus efficacement que les autres scanners, EXPLORER peut produire une image une seconde et, avec le temps, produire des films qui peuvent par exemple suivre le trajet d’un médicament doté d’un marqueur spécial lorsqu’il se déplace dans le corps.

Les développeurs s’attendent à ce que la technologie débouche sur d’innombrables applications, allant de l’amélioration des diagnostics au suivi de la progression de la maladie en passant par la recherche de nouvelles pharmacothérapies.

> Lire aussi :  Trois patients paraplégiques ont retrouvé le contrôle de leurs jambes

40 fois plus rapide, 40 fois moins de radiations

Selon Medicalxpress, Les créateurs de cette machine pensent qu’elle aura un impact profond sur la recherche clinique et les soins aux patients parce qu’elle produit des images de qualité supérieure à tout ce qui a été fait jusqu’à présent. C’est aussi une question de rapidité : EXPLORER numérise jusqu’à 40 fois plus vite que les scanners PET actuels et peut produire un diagnostic de l’ensemble du corps en aussi peu que 20 à 30 secondes. Par ailleurs, EXPLORER peut numériser avec une dose de rayonnement jusqu’à 40 fois inférieure à celle d’un PET scan actuel, ce qui ouvre de nouvelles opportunités de recherche en permettant par exemple de mener de nombreuses études répétées chez un individu, ou de réduire considérablement la dose dans les études pédiatriques, où le contrôle de la dose cumulative de rayonnement est particulièrement important.

Dans la vidéo ci-dessous, on peut voir la délivrance et la distribution d’un sucre radiomarqué (fluorodéoxyglucose) après injection dans une veine de la jambe, capturé en temps réel par le scanner EXPLORER.

Pour la première fois, un scanner d’imagerie médicale sera en mesure d’évaluer simultanément ce qui se passe dans tous les organes et tissus du corps. Par exemple, il pourrait mesurer quantitativement le débit sanguin ou la façon dont l’organisme absorbe le glucose partout dans l’organisme. Les chercheurs envisagent d’utiliser le scanner pour étudier un cancer qui s’est propagé au-delà d’un site tumoral unique, l’inflammation, l’infection, les troubles immunologiques ou métaboliques et de nombreuses autres maladies.

> Lire aussi :  Aux États-Unis, la médecine du selfie facilite la prise des médicaments

Le premier système devrait être installé au centre d’imagerie EXPLORER à Sacramento, et les chercheurs espèrent commencer des projets de recherche et l’imagerie des patients utilisant EXPLORER dès juin 2019.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests