WES 2010 BlackBerry : ce que j’en ai retenu

Je suis rentré hier soir d’Orlando (via Miami) où se tenait donc le WES 2010, la convention annuelle de RIM BlackBerry. Plus particulièrement orienté sur les solutions et le marché professionnel, le WES réunit pendant trois journées les principaux acteurs de l’environnement BlackBerry, à savoir principalement des managers d’entreprises, responsables d’achats, directeurs informatiques, développeurs, experts

Je suis rentré hier soir d’Orlando (via Miami) où se tenait donc le WES 2010, la convention annuelle de RIM BlackBerry.

Plus particulièrement orienté sur les solutions et le marché professionnel, le WES réunit pendant trois journées les principaux acteurs de l’environnement BlackBerry, à savoir principalement des managers d’entreprises, responsables d’achats, directeurs informatiques, développeurs, experts en technologies mobiles, et bien sûr des médias du monde entier. Concernant cette dernière catégorie, nous étions trois représentants français : un journaliste de Challenges, un autre de 01Net, et votre serviteur.

intro

Comme dans toutes les conventions à l’américaine, l’organisation est impeccable, l’accueil convivial et l’ambiance bon enfant. Ce WES me rappelait d’ailleurs étrangement le Mix de Microsoft, dans sa forme et même dans son environnement (hôtel, scène, ambiance… ).

La conférence était organisée autour de keynotes, conférences plénières, démonstrations et interviews privées avec des responsables de BlackBerry, y compris Mike Lazaridis en personne, le fondateur et PDG de BlackBerry, qui se prêtait très simplement au petit jeu des questions-réponses depuis sa suite où il a vu défiler nombre de journalistes à raison de dix minutes par session. Une aile complète de l’espace dédié au symposium (qui doit occuper plusieurs milliers de mètres carrés du Orlando World Center Marriott Resort and Convention Center) est occupée par les partenaires de BlackBerry, grands groupes, PME et startups qui présentent des solutions et applications professionnelles pour les clients de RIM.

C’est d’ailleurs l’une des caractéristiques de ce WES : un lieu pour favoriser les rencontres et les échanges entre différents acteurs, nouer des contacts entre clients, prestataires et partenaires. Bref, pour faire du business et travailler ses réseaux.

Côté annonces, si celles du premier jour ont un peu laissé les participants et médias sur leur faim (deux nouveaux terminaux qui sont plutôt une actualisation de mobiles déjà existants et une adaptation du Bold 9700 au marché américain), c’est surtout la keynote mardi matin de Mike Lazaridis dévoilant officiellement BlackBerry 6 qui a retenu l’attention.

BlackBerry 6

La nouvelle version du système d’exploitation BlackBerry 6 a donc été présentée mardi, et j’ai pu obtenir depuis quelques informations complémentaires. En voici donc les caractéristiques principales (dont certaines déjà énoncées dans mon billet précédent) :

  • « la plus grande évolution de l’histoire de BlackBerrry » selon Mike Lazaridis
  • intégration d’un nouveau navigateur web basé sur webkit avec prise en charge de sessions multiples (navigation par onglets)
  • disponibilité au troisième trimestre 2010
  • disponible à l’identique sur les modèles à clavier et sur les modèles à écran tactile
  • un design complètement revu : l’interface BlackBerry devient enfin esthétique et conforme aux standards graphiques actuels
  • mise à jour serait possible vers BlackBerry 6 OS pour plusieurs modèles actuels, dont le Bold 9700 et le Storm 2 (information au conditionnel, à confirmer)
  • des visuels nets, plus immersifs, avec des animations, transitions et graphismes nouveaux
  • sur les modèles tactiles, prise en charge du multitouch (par exemple pincer pour zoomer) lors de la navigation, de l’affichage de photos, etc.
  • menus pop-up graphiques, contextuels
  • applications de base remaniées, plus une nouvelle interface pour le lecteur médias
  • écran d’accueil à la présentation nouvelle : des vues multiples en fonction du type de contenus (Tous, Favoris, Téléchargements, Médias, etc.), la recherche universelle
  • Une nouvelle application pour l’intégration des flux des réseaux sociaux et RSS

ePrint HP BlackBerry

Fondée sur le nouvel accord entre BlackBerry et HP et la technologie HP CloudPrint, l’application ePrint, présentée à l’occasion du WES, est un programme à télécharger sur son BlackBerry qui permet d’imprimer un document stocké sur son terminal de poche sur n’importe-quelle imprimante HP située à proximité, via internet. Il suffit de sélectionner un document (y compris pièce jointe de mail), puis de cliquer sur « Print » dans le menu contextuel. Une liste des imprimantes HP disponibles s’affiche et il ne reste plus qu’à en choisir une et lancer l’impression. L’application est gratuite et peut être téléchargée directement sur le site HP, où vous trouverez également toutes les explications et une démo de l’application.

BlackBerry Mobile Voice System

BlackBerry Mobile Voice System est un service lancé l’an dernier par BlackBerry, destiné aux entreprises équipées d’un PBX (central téléphonique), qui permet aux collaborateurs de passer et recevoir des appels sur leur numéro fixe via leur BlackBerry, de façon totalement transparente pour les correspondants. Les appels transitent via le service Unified Communications Manager de Cisco. BlackBerry a annoncé au WES une importante mise à jour de MVS, qui passe en version 5 et permettra désormais de passer des appels en WiFi (VoWiFi). MVS 5, qui  sera disponible dans le courant de l’été 2010, n’est pas sans évoquer le service Unik d’Orange, qui lui ne passe par par un PBX mais par la box de votre fournisseur d’accès internet.

Quelques mots sur les applications et App world

L’App Store de BlackBerry, qui permet d’installer des applications sur son terminal, compte aujourd’hui 6500 applications et 20 millions d’utilisateurs qui téléchargent 1 million d’applications par jour (sur 90 millions de terminaux vendus à ce jour). La répartition des revenus sur les applications vendues est de 30% pour BlackBerry et 70% pour les développeurs. BlackBerry App World est disponible dans 52 pays en 6 langues. Le système de paiement proposé aujourd’hui est Paypal, mais RIM proposera prochainement un paiement imputé directement sur la facture téléphonique, en fonction des accords avec les opérateurs (dès cet été aux USA) et plus tard un paiement par carte de crédit.

En conclusion

J’ai toujours eu un avis partagé sur BlackBerry. D’un côté j’apprécie fortement le concept des terminaux, et notamment les dernières générations, dont le Bold 9700, pour leur agrément d’utilisation reposant principalement sur leur taille compacte, le clavier physique, la vélocité de l’OS et l’exhaustivité des fonctions. De l’autre, je regrette le peu d’efforts consentis sur le design de l’interface, qui n’a pas beaucoup évolué depuis les débuts et qui rend l’expérience utilisateur – essentiellement axée sur l’efficacité et la productivité – relativement pauvre et frustrante. D’autre part, n’étant pas un client « type » puisque ne faisant pas partie d’une flotte d’entreprise, je ne suis pas à même d’évaluer les vrais bénéfices et toutes les possibilités offertes par BlackBerry, qui vont bien au-delà du simple terminal.

C’est pourquoi je pense que l’annonce du lancement prochain de BlackBerry 6 est une étape importante pour les utilisateurs. Même si j’ai déjà bien lu vos commentaires, qui semblent dans l’ensemble assez mitigés, je suis assez enthousiaste au sujet de cette nouvelle version, car si l’on y regarde de plus près, notamment en observant attentivement la vidéo de teasing, on constate que BlackBerry opère un vrai virage dans sa stratégie de ciblage. Certes l’entreprise reste au cœur de son business, mais le grand public est maintenant clairement visé, et cela apparaît de façon évidente avec BlackBerry 6 et son interface plus conforme aux standards actuels. Regardez bien la vidéo : l’univers de l’entreprise n’y est pratiquement pas évoqué, que ce soit dans le décor et les acteurs (qui changent à trois reprise) ou dans les captures d’écran montrées.

Autre preuve de cette nouvelle orientation : BlackBerry est sponsor officiel de la tournée mondiale des Black Eyed Peas, et Will.i.am en personne est venu sur scène au WES durant le speech de Mike Lazaridis afin d’expliquer le partenariat avec BlackBerry, puis a animé la soirée Wes Party en temps que DJ. Ce choix n’est certainement pas anodin, vu l’univers des Black Eyed Peas (hip hop, fête, nuit, high tech… ). Je constate d’ailleurs autour de moi que BlackBerry est devenu ces derniers mois une marque très tendance chez les ados et jeunes adultes (étudiants principalement) qui troquent leur Nokia ou leur iPhone pour un Bold, un Storm ou un Curve (blanc de préférence).

Reste à savoir si cette évolution ne nuira pas à la spécificité de BlackBerry, qui a toujours su habilement se placer en dehors des modes, préservant son image de challenger un peu à part qui l’a protégé jusqu’à présent de rentrer dans une concurrence acharnée et frontale avec les autres acteurs du marché de la mobilité.

Et maintenant, les photos, avec en prime quelques captures d’écrans que j’ai pu bricoler à l’arrache à partir de la vidéo et des images présentées pendant le WES. La qualité est médiocre mais cela donne un aperçu de l’interface.

bb601

bb602

bb603

bb604

14

15

16

02

03

04

05

07

08

10

11

12

13


13 commentaires

  1. Rien qu’en voyant la taille du hall on voit qu’ils ne font pas les choses à moitié…
    D’après la vidéo de présentation (dans un article précédant) Blackberry continue à vouloir s’ouvrir de plus en plus aux non-professionnels…je ne sais pas si c’est bien ou pas.

  2. @Greg : malheureusement gros fail et grosse frustration pour l’iPad. J’ai fait une excursion dans l’un des Apple Stores d’Orlando et la moitié de la boutique lui est dédieé, avec deux appareils en vitrine et pas moins de 16 iPads en démo libre, mais… AUCUN disponible à la vente. Ils sont en flux tendu et rupture de stock permanente, ils en reçoivent au compte-goutte, 2 ou trois chaque matin et ils ont une liste de pré-commandes longue comme le bras. J’ai donc pu le tester sous toutes le coutures, jouer avec etc mais pas en acheter un 🙁
    Une petite photo : http://twitpic.com/1in5eg

  3. En tt cas la bonne nouvelle, c’est webkit… Autant pr les utilisateurs que les développeurs (car jusqu’a maintenant j’ai du faire 3 tentatives de suicides de blackberry).

    J’espère seulement qu’ils ont un chtouille modifié leur interface de navigation pour rendre l’outil (enfin) utilisable.

  4. Pingback: Les geeks façon Chevalier-Dragon-Princesse | Zlowtech : Technologie et High-Tech

  5. Pingback: le compte de fée moderne vu par différentes personnes influentes. | WinMacSofts

  6. Pingback: Google et BlackBerry préparent aussi leur tablette web et multimédia | Presse-Citron

  7. Pingback: La réaction de BlackBerry aux propos de Steve Jobs face aux problèmes d'antenne de l'iPhone 4

  8. Pingback: Rétrospective : ce que j'ai retenu de 2010

  9. Pingback: Fascinant : le décollage de la navette spatiale... vue d'un avion de ligne !

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.